Pères de la Confédération

Les pères de la Confédération désignent, au Canada, les délégués coloniaux de l'Amérique du Nord britannique rassemblés pour étudier le projet de Confédération canadienne. Membres importants des gouvernements des différentes colonies, ils se réunissent à trois reprises entre 1864 et 1866, soit lors des conférences de Charlottetown, de Québec et de Londres. Leur travail mène à la création du Canada en 1867.

Photographie des délégués lors de la conférence de Charlottetown (haut) et celle de Québec (bas).

Description

Au total, il y eut à l'origine 36 pères de la Confédération. D'autres individus sont intégrés par certains au sein du groupe des pères de la Confédération, mais ne font pas l'unanimité. Il en est ainsi, par exemple, du secrétaire de la Conférence de Charlottetown, Harry Bernard.

La liste suivante présente les informations relatives à chaque père de la Confédération qui ont participé à au moins une conférence pour la création de la Confédération en 1867. Le tableau indique leur présence à chacune des conférences ainsi que leur provenance.

Participants et observateurs aux Conférences

5 colonies de l'Amérique du Nord britannique participèrent à l'une des conférences visant à mettre sur pied la fédération canadienne. Les participants et observateurs sont au nombre de 36.

Province du Canada

Provinces atlantiques

Province du Canada

Nom Fonction Conférence de Charlottetown (1864) Conférence de Québec (1864) Conférence de Londres (1866)
George-Étienne Cartier Procureur général du Bas-Canada
Jean-Charles Chapais Commissaire des Travaux publics de la province du Canada
Alexander Tilloch Galt Ministre des Finances de la province du Canada
Hector-Louis Langevin Solliciteur général du Bas-Canada
Thomas D'Arcy McGee Ministre de l'Agriculture, de l'Immigration et des Statistiques de la province du Canada
Étienne-Paschal Taché Premier ministre de la province du Canada
George Brown Député de South Oxford
Alexander Campbell Conseiller législatif de Cataraqui
James Cockburn Solliciteur général du Haut-Canada
William Pearce Howland Ministre des Finances de la province du Canada
John A. Macdonald Vice-Premier ministre de la province du Canada
William McDougall Secrétaire provincial du Haut-Canada
Oliver Mowat Vice-chancelier de la Cour de la chancellerie du Haut-Canada

Province de la Nouvelle-Écosse

Nom Fonction Conférence de Charlottetown (1864) Conférence de Québec (1864) Conférence de Londres (1866)
Adams George Archibald Chef de l'opposition officielle de la Nouvelle-Écosse
Robert B. Dickey Conseiller législatif et agent consulaire pour les États-Unis
William Alexander Henry Procureur général de la Nouvelle-Écosse
Jonathan McCully Conseiller législatif
John William Ritchie Solliciteur général de la Nouvelle-Écosse
Charles Tupper Premier ministre de la Nouvelle-Écosse

Province du Nouveau-Brunswick

Nom Fonction Conférence de Charlottetown (1864) Conférence de Québec (1864) Conférence de Londres (1866)
Edward Barron Chandler Conseiller législatif
Charles Fisher Député de York
John Mercer Johnson Procureur général du Nouveau-Brunswick
Peter Mitchell Ministre puis premier ministre du Nouveau-Brunswick
William Henry Steeves Ministre
Robert Duncan Wilmot Député de Saint-Jean

Province de l'Île-du-Prince-Édouard

Nom Fonction Conférence de Charlottetown (1864) Conférence de Québec (1864) Conférence de Londres (1866)
George Coles Chef de l'opposition officielle de l'Île-du-Prince-Édouard
John Hamilton Gray Premier ministre de l'Île-du-Prince-Édouard (président)
Thomas Heath Haviland Député de Georgetown et Royalty
Andrew Archibald MacDonald Chef de l'opposition au Conseil législatif
Edward Palmer Procureur général de l'Île-du-Prince-Édouard
William Henry Pope Secrétaire colonial de l'Île-du-Prince-Édouard (secrétaire honoraire)
Edward Whelan Conseiller exécutif

Colonie de Terre-Neuve

Nom Fonction Conférence de Charlottetown (1864) Conférence de Québec (1864) Conférence de Londres (1866)
Frederick Carter Orateur de l'Assemblée législative de Terre-Neuve
Ambrose Shea Chef de l'opposition officielle de Terre-Neuve

N'ayant pas participé aux Conférences

Les négociateurs qui ont intégré les futures provinces au sein de la Confédération après 1867 sont aussi reconnus comme tel par plusieurs. Il en est ainsi de Amor De Cosmos pour la Colombie-Britannique et de Joey Smallwood pour la province de Terre-Neuve en 1949. De plus, plusieurs intègrent le chef métis, Louis Riel, à ce groupe pour avoir suscité l'entrée du Manitoba au sein de la Confédération.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • Portail du Canada
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.