Palais de justice de Strasbourg

Le palais de justice de Strasbourg, communément appelé Tribunal de Strasbourg, est situé quai Finkmatt dans le quartier du Tribunal au sein de la Neustadt.

Palais de justice de Strasbourg
Le palais de justice et son parvis, quai Finkmatt.
Présentation
Type
Destination actuelle
Style
Impérial allemand
Architecte
Skjöld Neckelmann
Jordi Garcés (rénovation)
Construction
1897
Statut patrimonial
 Inscrit MH (1992, façades, toitures avec pylônes, clôture de cour, vestibule d'entrée, salle des pas-perdus avec escaliers et galeries, salle d'audience avec lambris et plafonds)
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Adresse
quai Finkmatt
Coordonnées
48° 35′ 17″ N, 7° 44′ 53″ E
Localisation sur la carte de Strasbourg
Localisation sur la carte du Bas-Rhin
Localisation sur la carte de France

C'est le siège du tribunal de grande instance de Strasbourg.

Description

La salle des pas perdus (avant rénovation).

Le palais de justice de Strasbourg est construit entre 1894 et 1897 par Skjöld Neckelmann dans le cadre de l'aménagement de la Neustadt. Il remplace l'ancien tribunal qui se trouvait rue de la Nuée-Bleue depuis 1789[1].

L’ancienne salle de la cour d'assises maintenant occupée par le TGI (avant rénovation).

Le palais de justice accueillait il y a quelques années encore à la fois la cour d’assises du Bas-Rhin, le tribunal d'instance et le tribunal de grande instance. Le tribunal d'instance a déménagé dans ses nouveaux locaux de la rue voisine du Fossé des Treize, ce qui lui a permis de rester dans le quartier tout en rendant possible l'extension simultanée des deux services judiciaires.

Les façades et toitures du bâtiment d'origine, les deux pylônes devant la façade principale et la clôture de la cour, ainsi que, à l'intérieur, le vestibule d'entrée, la salle des pas-perdus incluant ses escaliers et ses galeries, la salle d'audience et ses décors, sont inscrits au titre des monuments historiques par arrêté du 2 juillet 1992[2].

Le palais de justice provisoire, installé sur le parvis avant, en mars 2015.

Un important chantier de rénovation-réhabilitation débute en juin 2014. C'est le projet de l'architecte catalan Jordi Garcés qui a été choisi en 2012[3]. Pendant la durée des travaux, les services du tribunal ont emménagé dans un bâtiment provisoire installé sur le parvis devant le palais[4],[5]. La cour d'assises et tout le contentieux lié à la famille ont occupé, quant à eux, un bâtiment provisoire place d'Islande au bout de l'avenue de la Forêt-noire.

Les travaux s'achèvent fin 2016. La remise des clefs du palais rénové à l'Agence publique pour l’immobilier de la justice se déroule le 8 décembre 2016 en présence du préfet du Bas-Rhin, Stéphane Fratacci. Le cout de l'opération de rénovation s'élève à 63,2 millions d'euros. Les services du tribunal (y compris l'annexe située place d'Islande) emménagent dans le bâtiment en février 2017. Le parvis est réaménagé après le démontage des bâtiments provisoires[6],[7]. Le palais de justice rénové est inauguré le 6 mars 2017 par le garde des Sceaux Jean-Jacques Urvoas[8].

Notes et références

  1. « 11 rue de la Nuée Bleue », sur archi-strasbourg.org (consulté le 27 janvier 2015)
  2. Notice no PA00085312, base Mérimée, ministère français de la Culture
  3. « Un Catalan pour redessiner le tribunal », sur dna.fr (consulté le 27 janvier 2015)
  4. « Palais de justice », sur dna.fr (consulté le 27 janvier 2015)
  5. « Chantier du Palais de Justice », sur strasbourg.eu (consulté le 27 janvier 2015)
  6. « Rénovation du palais de justice : les travaux sont terminés », article des DNA du 9 décembre 2016.
  7. « Tribunal de grande instance de Strasbourg : la remise des clés ! », article des DNA du 8 décembre 2016.
  8. « Un défi architectural », article des DNA du 7 mars 2017.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • Portail de Strasbourg
  • Portail des monuments historiques français
  • Portail du droit français
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.