Palmarès internationaux de Diplomatie

Diplomatie est un jeu de société faisant l’objet de compétitions internationales sur table et sur Internet dont voici les résultats des tournois et circuits (coupes regroupant plusieurs tournois) les plus prestigieux.

Le premier tournoi connu a eu lieu lors d’une convention ludique du fanzine Valhalla à Seattle aux États-Unis les 15 et , presque dix ans après les premières ventes du jeu.

Créé en 1970, annuel depuis 1972, le championnat d’Amérique du Nord resta le tournoi le plus prestigieux jusqu’à la création du championnat du monde en 1988. D’abord bisannuel, le championnat du monde est maintenant lui aussi annuel depuis 1994, le titre de champion du monde est le plus convoité.

Individuel sur table

Tournois

Championnat du monde

Dans les années 1970, avant la création de rencontres sur les autres continents, le vainqueur du principal tournoi de la DipCon, la convention nord-américaine de Diplomatie, était communément considéré par les Nord-Américains comme champion du monde.

En 1988, est créée la convention mondiale de Diplomatie (World Diplomacy Convention ou World DipCon en anglais), le principal tournoi individuel de cette convention est devenu le championnat du monde de Diplomatie[1] et le palmarès suivant celui maintenant des championnats du monde reconnu par tous.

Le championnat a été le tournoi de l’année le plus important au monde en nombre de joueurs en 1988, de 1994 à 1997, de 1999 à 2001, en 2003, en 2006, en 2008, en 2010, de 2012 à 2014 et en 2016.

Les Français Cyrille Sevin et Australien Andrew Goff l’ont emporté chacun trois fois et les Américain Doug Moore et Français Gwen Maggi chacun deux fois.

Voici les podiums des championnats du monde :

Édition Lieu Champion du monde Vice-champion du monde Troisième Notes
1988
Ire

Birmingham

Phil Day

Matt Mc Veigh

Jim Mills
 
1990
IIe

Chapel Hill

Jason Bergmann

Jeff Bohner

Steve Cooley
 
1992
IIIe

Canberra

Steven Gould

Eric Roche

Bruno-André Giraudon
[2]
1994
IVe

Birmingham

Pascal Montagna

Stéphane Gentric

Bruno-André Giraudon
 
1995
Ve

Paris

Bruno-André Giraudon

António Ribeiro da Silva

Thomas Sebeyran
 
1996
VIe

Columbus

Pitt Crandlemire

Leif Bergman

Björn von Knorring
 
1997
VIIe

Göteborg

Cyrille Sevin

Roger Edblom

Borger Borgersen
[3]
1998
VIIIe

Chapel Hill

Chris Martin

John Quarto-von-Tivadar

Mark Fassio
 
1999
IXe

Namur

Christian Dreyer

Leif Bergman

Ivan Woodward
 
2000
Xe

Hunt Valley

Simon Bouton

Brian Dennehy

Matthew Shields
[4]
2001
XIe

Paris

Cyrille Sevin

Brian Dennehy

Chetan Radia
 
2002
XIIe

Canberra

Rob Stephenson

Grant Steel

Yann Clouet
[2]
2003
XIIIe

Denver

Vincent Carry

Edward Hawthorne

Frank Johansen
[4]
2004
XIVe

Birmingham

Yann Clouet

André Kooy

Cyrille Sevin
[5]
2005
XVe

Washington

Frank Johansen

Tom Kobrin

Edi Birsan
[4]
2006
XVIe

Berlin

Nicolas Sahuguet

Cyrille Sevin

Yann Clouet
[5],[6]
2007
XVIIe

Vancouver

Doug Moore

Jake Mannix

Mark Zoffel
[4]
2008
XVIIIe

Lockenhaus

Julian Ziesing

Cyrille Sevin

Daniel Leinich
[5],[6]
2009
XIXe

Columbus

Andrew Goff

Daniel Lester

Jim O’Kelley
[4]
2010
XXe

La Haye

Gwen Maggi

Igor Kurt

Xavier Blanchot
[5]
2011
XXIe

Sydney

Andrew Goff

Grant Steel

Liam Cosgrave
[2]
2012
XXIIe

Chicago

Michael A. Binder

Don Scheifler

Matthew Shields
[4]
2013
XXIIIe

Paris

Cyrille Sevin

Toby Harris

Gwen Maggi
[5],[7]
2014
XXIVe

Chapel Hill

Thomas Haver

Daniel Lester

Philipp Weissert
[4]
2015
XXVe

Milan

Toby Harris

Rubén Sánchez García Luengo de Madrid

Thomas Haver
[5],[8]
2016
XXVIe

Chicago

Chris Brand

Doug Moore

Andrew Goff
 
2017
XXVIIe

Oxford

Doug Moore

Marvin Fried

Tanya Gill
 
2018
XXVIIIe

Washington

Andrew Goff

Doug Moore

Adam Sigal
[9]
2019
XXIXe

Marseille

Gwen Maggi

Andrew Goff

Christophe Borgeat
[7]
2020
XXXe

Killington
       
2021
XXXIe

à définir
       
Tableau synthétique des podiums
Rang Nation Or Argent Bronze Total
1 France104822
2 États-Unis78924
3 Australie5218
4 Royaume-Uni34310
5 Suède1315
6 Allemagne1124
7 Norvège1023
8 Canada1012
9 Irlande0213
10 Nouvelle-Zélande0202
11 Portugal0101
Pays-Bas0101
Autriche0101
14 Suisse0011
Total29292957

Précision : un joueur ayant une double nationalité ne compte dans le tableau ci-dessus que pour un pays, celui renseigné pour le joueur dans la WDD, la principale base de données des résultats (respectivement Portugal, France et Canada pour les trois joueurs concernés). Mise à jour : après le championnat du monde 2019.

Championnats continentaux

Amérique du Nord

Le tournoi principal de la DipCon (DipCon pour Diplomacy Convention en anglais) sacre le champion d’Amérique du Nord (à l’exception de 1989[10]). Le titre n’est pas réservé à un Nord-Américain[11]. La DipCon est une rencontre « diplomatique » créée en 1966[12] qui, à l’exception de 1967 et 1968, a eu lieu tous les ans depuis. Les conventions 1966, 1969 et 1971 n’ont pas donné lieu à un championnat.

Le championnat d’Amérique du Nord a été le tournoi de l’année le plus important au monde en nombre de joueurs en 1970, de 1972 à 1983, en 1996, en 2000 et en 2012 (1996, 2000 et 2012 étant années d’accueil du championnat du monde). L’édition 1976 reste, avec 230 joueurs, le plus grand tournoi de tous les temps.

L’Américain Chris Martin l’a emporté quatre fois[13] et les Américains John Smythe, Mike Rocamora, Chris Mazza, David Hood, Hohn Cho et Doug Moore chacun deux fois (dont un titre ex æquo pour Smythe), Cho se voit quelquefois attribuer trois titres[10].

Voici le tableau des DipCon et vainqueurs des championnats d’Amérique du Nord :

Édition Lieu Champions d’Amérique du Nord Notes
1966
Ire

Youngstown
  [14]
1969
IIe

Youngstown
  [14]
1970
IIIe

Oklahoma

John Smythe
[15]
1971
IVe

San Diego
  [14]
1972
Ve

Chicago

Richard Ackerlay
 
1973
VIe

Chicago
John Smythe
Conrad F. von Metzke
 
1974
VIIe

Chicago

Mike Rocamora
[16]
1975
VIIIe

Chicago
Walter Blank
Bob Wartenberg
 
1976
IXe

Baltimore

Thomas Reape
 
1977
Xe

Lake Geneva

Mike Rocamora
 
1978
XIe

Los Angeles

David Lagerson
 
1979
XIIe

Chester

Ben Zablocki
 
1980
XIIIe

Rochester

Carl Eichelberger
 
1981
XIVe

Burlingame

Ron Brown
 
1982
XVe

Baltimore

Konrad Baumeister
 
1983
XVIe

Détroit

Joyce Singer
[17]
1984
XVIIe

Dallas

Jeff Key
 
1985
XVIIIe

Seattle

J. R. Baker
 
1986
XIXe

Fredericksburg

Malcolm Smith
[18]
1987
XXe

Madison

David Hood
 
1988
XXIe

San Antonio

Dan Sellers
 
1989
XXIIe

San Diego

Edi Birsan
[10]
1990
XXIIIe

Chapel Hill

Jason Bergmann
[19]
1991
XXIVe

Scarborough

Gary Behnen
 
1992
XXVe

Lenexa

Marc Peters
 
1993
XXVIe

San Mateo

Hohn Cho
 
1994
XXVIIe

Chapel Hill

Bruce Reiff
 
1995
XXVIIIe

Baltimore

Sylvain Larose
[20]
1996
XXIXe

Columbus

Pitt Crandlemire
[19]
1997
XXXe

Seattle

Chris Mazza
 
1998
XXXIe

Chapel Hill

Chris Martin
[19]
1999
XXXIIe

Columbus

Chris Mazza
[4]
2000
XXXIIIe

Hunt Valley

Simon Bouton
[4],[19],[21]
2001
XXXIVe

Denver

David Hood
[4]
2002
XXXVe

Chapel Hill

Morgan Gurley
[4]
2003
XXXVIe

Washington

Edward Hawthorne
[4]
2004
XXXVIIe

Portland

Ken Lemere
[4]
2005
XXXVIIIe

(en mer)

Rick Desper
[4],[22]
2006
XXXIXe

Charlottesville

Hohn Cho
[4]
2007
XLe

Vancouver

Doug Moore
[4],[19]
2008
XLIe

Tysons Corner

Chris Martin
[4],[13]
2009
XLIIe

Columbus

Andrew Goff
[4],[19],[23]
2010
XLIIIe

San Francisco

Eric Mead
[4]
2011
XLIVe

Fairlee

Chris Martin
[4]
2012
XLVe

Chicago

Michael A. Binder
[4],[19]
2013
XLVIe

Silver Spring

Nathan Cockerill
[4]
2014
XLVIIe

Seattle

Daniel Lester
[4],[24]
2015
XLVIIIe

Philadelphie

Chris Martin
[4]
2016
XLIXe

Chicago

Chris Brand
[19]
2017
Le

Killington

Doug Moore
 
Europe

Le championnat d’Europe a lieu chaque année depuis 1993 sauf en 2019.

La première édition a été précédée de plusieurs autres conventions qualifiées d’européennes :

  • en 1972, deux parties renommées en cours d’organisation EuroDipCon 1 et ayant eu lieu lors d’une convention SF se tenant à Trieste en Italie[25] ;
  • en 1986, une première convention européenne (Euro Con) sanctionnée par un classement à La Haye aux Pays-Bas[26] ;
  • en 1992, une édition appelée « Euro Diplomate » et préfigurant la première édition de 1993 ; ce tournoi a d’ailleurs, comme la première édition, eu lieu à Paris[27].

Le championnat d’Europe a été le tournoi de l’année le plus important au monde en nombre de joueurs en 1993.

Le Français Gwen Maggi l’a emporté cinq fois et les Norvégien Inge Kjøl, Britannique Simon Bouton et Français Cyrille Sevin chacun deux fois.

Le titre n’est pas réservé à un Européen.

Voici le palmarès des championnats d’Europe :

Édition Lieu Champion d’Europe Notes
1993
Ire

Paris

Samy Malki
 
1994
IIe

Linköping

Xavier Blanchot
[3]
1995
IIIe

Cirencester

Inge Kjøl
 
1996
IVe

Oslo

Inge Kjøl
 
1997
Ve

Namur

Cyrille Sevin
 
1998
VIe

Bedford

Toby Harris
 
1999
VIIe

Turku

Simon Bouton
 
2000
VIIIe

Paris

Leif Bergman
[28],[29]
2001
IXe

Dublin

Paraic Reddington
[30]
2002
Xe

Malmö

Frank Johansen
[3]
2003
XIe

Serravalle

Yann Clouet
[5]
2004
XIIe

Darmstadt

Edi Birsan
[5],[6],[31]
2005
XIIIe

Utrecht

Simon Bouton
[5],[6],[7]
2006
XIVe

Cheshunt

Benjamin Pouillès-Duplaix
[5]
2007
XVe

Marseille

Fabien Grellier
[5],[7]
2008
XVIe

Brunate

Luca Pazzaglia
[5],[8]
2009
XVIIe

Bonn

André Ilievics
[5],[6]
2010
XVIIIe

Paris

Fabian Straub
[5],[7]
2011
XIXe

Derby

Gwen Maggi
[5],[32]
2012
XXe

Serravalle

Nicolas Sahuguet
[5]
2013
XXIe

Namur

Gwen Maggi
[5],[7]
2014
XXIIe

Rome

Peter McNamara
[5],[8],[33]
2015
XXIIIe

Leicester

Cyrille Sevin
[5],[32]
2016
XXIVe

Paris

Gwen Maggi
[5],[7]
2017
XXVe

Milan

Gwen Maggi
 
2018
XXVIe

Paris

Lei Saarlainen
[7],[28],[34]
2019
XXVIIe

Marseille

Gwen Maggi
2020
XXVIIe

Milan
 

Championnats nationaux

La plupart des pays où le jeu Diplomatie s’est implanté ont un championnat national joué généralement :

  • sur un seul tournoi[35] ;
  • où le titre national n’est pas réservé à un joueur du pays où se joue le tournoi[36] ;
  • où la compétition est ouverte à tous sans sélection préalable[37].

Les championnats nationaux sont ici classés par ordre alphabétique des pays.

Afrique du Sud

Le championnat d’Afrique du Sud de Diplomatie (South Africa DipCon en anglais) n’a été joué qu’une seule fois en 2003 :

Édition Lieu Champion d’Afrique du Sud Note
2003
Ire
Johannesburg
Edi Birsan
[38]
Allemagne

Voici le palmarès des championnats d’Allemagne de Diplomatie (Offene Deutsche Diplomacy Meisterschaft en allemand), l’Allemand Frank Oschmiansky l’a emporté deux fois :

Édition Lieu Champion d’Allemagne Notes
2002 Waldkappel
André Ilievics
 
2003 Waldkappel
Frank Bacher
[5]
2004 Dörverden
Jan Willem Omlo
[5],[6],[39]
2005 Berlin
Stefan Hagemann
[5],[6]
2006 Düsseldorf
Markus Päuser
[5],[6]
2007 Francfort-sur-le-Main
Davide Cleopadre
[5],[6],[40]
2008 Berlin
Fabian Straub
[5],[6]
2009 Berlin
Jan Badurczik
[5],[6]
2010 Waldkappel
André Ruddeck
[5]
2011 Berlin
Dirk Brüggemann
[5]
2012 Berlin
Frank Oschmiansky
[5]
2013 Waldkappel
Christoph Diehl
[5]
2014 Berlin
Frank Oschmiansky
[5]
Australie

Le titre de champion d’Australie de Diplomatie a été attribué chaque année de 1987 à 2011 à l’exception de 2003 où le championnat fut annulé en raison des importants incendies. Le championnat a généralement lieu fin janvier aux alentours de la fête nationale australienne.

L’Australien Tristan Lee l’a emporté trois fois et les Australiens Steven Gould, Rob Stephenson, Andrew Goff, Thorin Munro et Néo-Zélandais Grant Steel chacun deux fois.

Voici les vainqueurs des championnats d’Australie (Australian Championships en anglais) :

Édition Lieu Champion d’Australie Notes
1987 Sydney
Steven Gould
 
1988 Canberra
Andrew England
 
1989 Canberra
Luke Clutterbuck
[2]
1990 Canberra
Adrian Fegan
[2]
1991 Canberra
Miguel Taliana
[2]
1992 Canberra
Steven Gould
[2],[41]
1993 Canberra
Anthony Swinnerton
[2]
1994 Canberra
John Cain
[2]
1995 Canberra
Tristan Lee
[2]
1996 Canberra
David Gould
[2]
1997 Canberra
Harry Kolotas
[2]
1998 Canberra
Rohan Keane
[2]
1999 Canberra
Tristan Lee
[2]
2000 Canberra
Robert Hadley
[2]
2001 Canberra
Tristan Lee
[2]
2002 Canberra
Rob Stephenson
[2],[41]
2004 Fairfield (en)
Grant Steel
[2],[42]
2005 Fairfield (en)
Tony Collins
[2]
2006 Sydney
Grant Steel
[2],[43]
2007 Albury
Rob Stephenson
 
2008 Sydney
Andrew Goff
[2]
2009 Sydney
Andrew Goff
[2]
2010 Sydney
Thorin Munro
[2]
2011 Sydney
Thorin Munro
[2]
Autriche

Il n’y a pas eu de championnat d’Autriche de Diplomatie (Österreich Meisterschaft en allemand) depuis 2009. Le championnat d’Autriche a été le tournoi de l’année le plus important au monde en nombre de joueurs en 2008, année d’accueil du championnat du monde.

Les Autrichiens Wolfgang Kovac et Sebastian Beer l’ont emporté chacun deux fois.

Voici les vainqueurs des championnats d’Autriche connus :

Édition Lieu Champion d’Autriche Notes
1987 Vienne
Elmar Blaschek
 
1988 Vienne
Ewald Tuwora
 
1989 Vienne
Wolfgang Alber
 
1990 Vienne
Hans Gerger
 
1991 Vienne
Kaweh Kristof
[44]
1992 Vienne
Wolfgang Kovac
 
1993 Vienne
Wolfgang Kovac
 
2004 Hohe Wand
Yann Clouet
[5],[6],[45]
2005 Hohe Wand
Sebastian Beer
[5],[6]
2006 Hohe Wand
Cyrille Sevin
[5],[6],[46]
2007 Hohe Wand
Sebastian Beer
[5],[6]
2008 Lockenhaus
Julian Ziesing
[5],[6],[47],[48]
2009 Hohe Wand
Fabian Straub
[5],[6],[49]
Belgique

Le titre de champion de Belgique est traditionnellement attribué lors de la convention de jeux DiploNam. Le Diplonam, qui doit son nom aux premières rencontres « diplomatiques » s’y étant déroulées en 1994, est organisé chaque année à Namur par In Ludo Veritas, une association de joueurs de jeux de société.

Si le DiploNam a peut-être accueilli le championnat en 2001, le résultat de cette année-là n’est toutefois pas connu. En absence de tournoi lors du DiploNam, le championnat de Belgique se joue à Mons en 2009 et en 2010. Depuis 2010, il n’y a eu qu’un championnat de Belgique en 2013 qui était aussi championnat d’Europe, à cette occasion, le championnat revient au DiploNam. La numérotation correspond à celle des éditions du DiploNam, elle a donc continué en l’absence de championnat.

Le championnat de Belgique a été le tournoi de l’année le plus important au monde en nombre de joueurs en 1999, année d’accueil du championnat du monde.

Le Français Yann Clouet l’a emporté trois fois et le Belge Laurent Dumont deux fois.

Voici le palmarès connu des championnats de Belgique :

Édition Champion de Belgique Notes
1994
Ire

Alain Hirsch
[50],[51]
1995
IIe

Pascal Montagna
[52],[53]
1996
IIIe
  [54]
1997
IVe

Cyrille Sevin
[55],[56]
1998
Ve

Jean-Pierre Ernotte
[57]
1999
VIe

Christian Dreyer
[58],[59]
2000
VIIe

Stéphane Derdi
 
2001
VIIIe
  [60]
2002
IXe

Miguel Martínez
[5],[61]
2003
Xe

Yann Clouet
[7],[62]
2004
XIe

Yann Clouet
[7],[63]
2005
XIIe

Yann Clouet
[7],[64]
2006
XIIIe

Laurent Dumont
[7]
2007
XIVe

Laurent Dumont
[65]
2008
XVe

Bertrand Lelangue
[65]
2009
Philippe Dumay
[5],[7],[66],[67]
2010
Emmanuel du Pontavice
[5],[7],[67],[68]
2013
XXe

Gwen Maggi
[5],[7],[55],[69]
Brésil

Voici le palmarès des deux seuls championnats du Brésil de Diplomatie :

Édition Lieu Champion du Brésil
2001
Ire
Brasilia
José Guilherme
2002
IIe
Campinas
Tiago Tomazi
Canada

Les championnats du Canada de Diplomatie ont tous été joués lors de la convention de jeux du club Stratagem à Calgary, il n’a plus été joué depuis 2003 (la XIe édition en 2004, planifiée, ne s’est finalement pas tenue).

Le Canadien Robert Vollman l’a emporté quatre fois (dont trois fois ex æquo).

Voici le palmarès des championnats du Canada :

Édition Champions du Canada Notes
1994
Ire
Rob Elliot
Robert Vollman
 
1995
IIe

Robert Vollman
 
1996
IIIe
James Istvanffy
Robert Vollman
 
1997
IVe

Brian Mitenko
 
1998
Ve
Steve Alexander
Brian Mitenko
 
1999
VIe
Neil Goud
Neil St. Laurent
 
2000
VIIe
Ernie Kwok
Robert Vollman
[4]
2001
VIIIe

Edi Birsan
[4],[70]
2002
IXe

Steve Mills
[4]
2003
Xe

Sean Colman
[4],[71]
Danemark

Depuis 2002, il n’y a eu qu’un seul championnat du Danemark de Diplomatie (Danmarksmesterskabet i Diplomacy en danois), il a été joué en 2007.

Voici le palmarès connu des championnats du Danemark :

Édition Lieu Champion du Danemark Notes
1988 Copenhague
Per Westling
[72]
1996  
Max Møller
[73]
1998 Copenhague
Erik Swiatek
 
2001 Copenhague
Yann Clouet
[74]
2002 Copenhague
William Attia
[5],[75]
2007 Østerskov Efterskole (da)
Gwen Maggi
[5],[76]
États-Unis

Pendant de longues années, la DipCon (championnat d’Amérique du Nord) a fait office de championnat national. Depuis 2016, sur décision de l’entreprise détenant les droits sur le jeu (Hasbro par l’intermédiaire de ses filiales Wizards of the Coast et Avalon Hill), le tournoi de Diplomacy de la Gen Con se déroulant à Indianapolis devient le championnat officiel des États-Unis.

Finlande

Les championnats de Finlande de Diplomatie entre 1999 et 2007 ont tous été joués lors de la convention de Diplomatie FinDipCon à Helsinki, le championnat n’a plus été joué depuis 2007. Avant la FinDipCon, un seul championnat de Finlande est connu, joué en 1996[77].

Le Finlandais Juho Malin l’a emporté deux fois.

Voici le palmarès des championnats de Finlande :

Édition Champion de Finlande Notes
1996
Antti Airaksinen
[78]
1999
Ire

Timo Kokkonen
[78]
2000
IIe

Timo Laitinen
 
2001
IIIe

Matti Föhr
 
2002
IVe

Jens Persson
[5],[79]
2003
Ve

Vesa Virri
[5]
2004
VIe

Terjo Linnanen
[5]
2005
VIIe

Gwen Maggi
[5],[80]
2006
VIIIe

Juho Malin
[5]
2007
IXe

Juho Malin
[5]
France

Le titre de champion de France de Diplomatie est habituellement attribué sur un unique tournoi à Paris ou ses environs, à l’exception des éditions 1991 (avec un tournoi à Montpellier)[81] et 1993, 1994 et 1995 (où les championnats de France ont été organisés sous forme de circuits). Le championnat de France constitue l’épreuve phare du calendrier diplomatique francophone et bien souvent attire aussi des joueurs étrangers. Le titre n’est pas réservé à un Français sauf en 2000 où le championnat est aussi championnat d’Europe.

À la suite de contraintes d’organisation (changement de l’équipe organisatrice, conflits entre associations, disponibilité d’une salle…), certains championnats ont été joués une année différente de celle indiquée dans le palmarès qui suit (cf. notes respectives à chaque édition).

Le championnat de France a été le tournoi de l’année le plus important au monde en nombre de joueurs en 2002, en 2004, en 2005, en 2007 et en 2009.

En 2015, le championnat de France a lieu à Paris les samedi 14 et dimanche , au lendemain des attentats à Saint-Denis et Paris. La première ronde sera annulée (parties du samedi matin) mais les organisateurs décident de maintenir le championnat se jouant alors sur trois des quatre rondes initialement prévues.

Le Français Gwen Maggi l’a emporté quatre fois et les Français Bruno de Scoraille, Clément Merville, Samy Malki, Benoît Clergeot et Emmanuel du Pontavice chacun deux fois.

Voici les vainqueurs des championnats de France :

Édition Lieux Champion de France Notes
1985
Ire
Paris
Bruno de Scoraille
 
1986
IIe
Paris
Laurent Taillandier
 
1987
IIIe
Paris
Bruno de Scoraille
 
1988
IVe
Paris
Bertrand Le Boubennec
[82],[83]
1989
Ve
Paris
Clément Merville
[84]
1990
VIe
Paris
António Ribeiro da Silva
[84]
1991
VIIe
Montpellier
Samy Malki
[85]
1992
VIIIe
Paris
Clément Merville
[86]
1993
IXe
Caen,
Bordeaux,
Aix-en-Provence,
Bailleul,
Reims
et Paris

Emmanuel Lorge
[87]
1994
Xe
Reims,
Namur,
Aix-en-Provence,
Caen,
Bordeaux
et Vincennes

Cyrille Sevin
[87]
1995
XIe
Bordeaux,
Marseille,
Namur,
Reims,
Paris
et de nouveau Paris
  [87],[88]
1996
XIIe
Paris
Sid-Ahmed Sedjaï
[89]
1997
XIIIe
Boulogne-Billancourt
Samy Malki
 
1998
XIVe
Paris
Arnaud Boirel
 
1999
XVe
Boulogne-Billancourt
Benoît Clergeot
 
2000
XVIe
Paris
Guillaume Plantevin
[28],[29]
2001
XVIIe
Boulogne-Billancourt
Benoît Clergeot
 
2002
XVIIIe
Boulogne-Billancourt
Guillaume Vuillin
[5]
2003
XIXe
Boulogne-Billancourt
Gilles Rodriguez
[5],[7]
2004
XXe
Boulogne-Billancourt
Frank Johansen
[5],[7],[90]
2005
XXIe
Paris
Druk Dzongkha
[5],[7]
2006
XXIIe
Champs-sur-Marne
Vincent Carry
[5],[7]
2007
XXIIIe
Paris
Gwen Maggi
[5],[7]
2008
XXIVe
Paris
Marvin Lefebvre
[5],[7]
2009
XXVe
Paris
Arnaud Daïna
[5],[7]
2010
XXVIe
Paris
Fabien Loreau
[5],[7]
2011
XXVIIe
Paris
Gwen Maggi
[5],[7]
2012
XXVIIIe
Paris
Gwen Maggi
[5],[7],[81]
2013
XXIXe
Le Kremlin-Bicêtre
Gwen Maggi
[5],[7]
2014
XXXe
Paris
Emmanuel du Pontavice
[5],[7]
2015
XXXIe
Paris
Emmanuel du Pontavice
[5],[7]
2016
XXXIIe
Palaiseau
Benoît Jeannin
[7],[91]
2017
XXXIIIe
Paris
Alexandre Godfroy
[7]
2018
XXXIVe
Paris
Lei Saarlainen
[7],[28],[34]
2019
XXXVe
Paris   [7]
Irlande

Les championnats d’Irlande de Diplomatie ont tous été joués à Dublin, lors de la convention de Diplomatie BoruCon jusqu’en 2006 et dans une convention de jeux plus importante en 2008. Le championnat 2007 prévu pour être joué lors de la BoruCon exceptionnellement à Cork a été annulé faute d’avoir atteint le nombre souhaité de joueurs. Le championnat n’a plus été joué depuis 2008. Le titre n’est pas réservé à un Irlandais sauf en 2001, année où championnats d’Irlande et d’Europe sont la même épreuve.

L’Irlandais Brian Dennehy l’a emporté trois fois.

Voici le palmarès des championnats d’Irlande :

Édition Champions d’Irlande Notes
2000
Ire

Fearghal O’Donnchu
 
2001
IIe

Brian Dennehy
[30]
2002
IIIe

Yann Clouet
[5],[92]
2003
IVe

Brian Dennehy
[5]
2004
Ve

Per Larsson
[5],[93]
2005
VIe

Brian Dennehy
[5]
2006
VIIe

Brian O’Farrell
[5]
2008
VIIIe
Emmanuel du Pontavice
Troy O’Donoghue
[5]
Israël

Quatre championnats d’Israël de Diplomatie ont été joués entre 2001 et 2004 lors des quatre éditions de l’IsraelDipCon. Le championnat n’a plus été joué depuis 2004 mais il y a peut-être eu des championnats d’Israël avant 2001 puisqu’il est fait mention de premier championnat d’Israël « du XXIe siècle » pour la Ire IsraelDipCon en 2001.

Voici le palmarès des IsraelDipCon :

Édition Lieu Champion d’Israël Note
2001
Ire
Ramat Gan
Ido Avron
 
2002
IIe
Ramat Gan
Amos Haytman
 
2003
IIIe
Ramat Gan
Guilad Foldes
[5]
2004
IVe
Tel-Aviv-Jaffa
Shlomi Yaakobovitch
[5]
Italie

Depuis 2004, le championnat d’Italie de Diplomatie a eu lieu chaque année. Une édition plus ancienne est connue, jouée en 1993. Le championnat d’Italie ne doit pas être confondu avec le circuit du nom de championnat italo-saint-marinais : contrairement aux autres pays, le championnat national est moins prisé que le circuit auprès des joueurs locaux.

L’Italien Luca Pazzaglia l’a emporté trois fois.

Voici le palmarès des championnats d’Italie :

Édition Lieu Champion d’Italie Notes
1993  
Nicolas Pilartz
[94]
2004 Milan
Conrad Woodring
[5],[95]
2005 Milan
Giovanni Cesarini
[5],[8]
2006 Milan
Edi Birsan
[5],[8],[96]
2007 Milan
Marco Piermaria Ferrari
[5],[8]
2008 Terni
Luca Pazzaglia
[8]
2009 Pise
Leonardo Quirini
[8]
2010 Terni
Francesco Conte
[8]
2011 Milan
Jacopo Iaccarino
[8]
2012 Rome
Luca Pazzaglia
[8]
2013 Pavie
Davide Cleopadre
[8]
2014 Milan
Gwen Maggi
[5],[8],[97]
2015 Rome
Luca Pazzaglia
[5],[8]
2016 Milan   [5],[8]
Norvège

Les championnats de Norvège de Diplomatie qui sont connus ont tous été joués lors de l’Arcon, un festival de jeux d’Oslo, à l’exception du championnat 2001 joué à Bergen lors de la RegnCon et du championnat 2007 joué à Oslo mais dans une convention propre au championnat. Les championnats de 1990 à 1993 n’étaient pas ouvert à tous, quarante-neuf joueurs étaient préalablement sélectionnés. Le championnat n’a plus été joué depuis 2007.

Le Norvégien Simen Fure Jørgensen l’a emporté deux fois.

Voici le palmarès des championnats connus de Norvège :

Édition Champion de Norvège Note
1990
Tore Godager
[98]
1991
Jon Sagberg
 
1992
Anders Schrøder Amundsen
 
1993
Anders Brenna
 
1994
Heikki Holmås (en)
 
1995
Magnus Selhammar
[99]
2000
Bjørn Berdal
 
2001
Håvard Njå
 
2002
William Attia
[5],[100]
2003
Frank Johansen
[5]
2004
Simon Magnusson
[5],[101]
2005
Simen Fure Jørgensen
[5]
2006
Simen Fure Jørgensen
[5]
2007
Tor Magne Tønnesen
[5]
Nouvelle-Zélande

Les championnats de Nouvelle-Zélande de Diplomatie (New Zealand Championships en anglais) qui sont connus ont tous été joués à Auckland (sauf le tournoi de 2016 joué à Taupo) et ont tous compté pour la Bismark Cup (le circuit continental). Depuis 1998, le championnat a été joué chaque année sauf en 2007, en 2008 et de 2012 à 2015.

Le Germano-Néo-Zélandais Rob Schöne l’a emporté deux fois.

Voici le palmarès des championnats connus de Nouvelle-Zélande :

Édition Champion de Nouvelle-Zélande Notes
1998
Peter Taylor
[2]
1999
Russell Barke
[2]
2000
Rob Stephenson
[2],[102]
2001
Grant Torrie
[2]
2002
Rob Schöne
[2]
2003
Dominick Stephens
[2]
2004
Rob Schöne
[2]
2005
Sean Colman
[2],[103]
2006
Grant Steel
[2]
2009
Shane Cubis
[2],[104]
2010
Josh Guilbert
[2]
2011
Steve Lytton
[2],[105]
2016
Timothy Jones
[2],[106]
Pays-Bas

Le championnat des Pays-Bas (Nederland Kampioenschap en néerlandais) est l’un des plus vieux championnats nationaux de Diplomatie au monde. De sa création en 1977 jusqu’en 2008, il a à chaque fois été joué en une unique partie entre sept joueurs sélectionnés grâce à de précédents résultats sur des parties jouées aux Pays-Bas. Il n’a pas été joué entre 1997 et 2002 et entre 2008 et 2015. Depuis 2015, le tournoi est open.

Le Néerlandais Gerrit Jan Hondelink l’a emporté quatre fois et les Néerlandais Sjef van de List, Hugo Keijzer, René de Groot, Erno Eekelschot, Ron Huising, Thijs Feenstra et Allemand Philipp Weissert chacun deux fois.

Voici le palmarès des championnats des Pays-Bas :

Édition Lieu Champion des Pays-Bas Notes
1977
Ire
Utrecht
Paul Meerts
 
1978
IIe
La Haye
Kees van de Hoek
 
1979
IIIe
La Haye
Martijn Pleines
 
1980
IVe
Amsterdam
Sjef van de List
 
1981
Ve
Utrecht
Sjef van de List
 
1982
VIe
 
Jan Feringa
[107]
1983
VIIe
Utrecht
Teijo Doornkamp
 
1984
VIIIe
Utrecht
Paul Michel
 
1985
IXe
 
Gerrit Jan Hondelink
 
1986
Xe
La Haye
Gerrit Jan Hondelink
 
1987
XIe
Utrecht
Albertus Koster
 
1988
XIIe
Utrecht
Gerrit Jan Hondelink
 
1989
XIIIe
 
Gerrit Jan Hondelink
[107]
1990
XIVe
 
Kasper van Someren
[107]
1991
XVe
 
Hugo Keijzer
[107]
1992
XVIe
 
Erno Eekelschot
[107]
1993
XVIIe
 
Hugo Keijzer
[107]
1994
XVIIIe
 
Bert Princen
[107]
1995
XIXe
 
René de Groot
[107]
1996
XXe
 
René de Groot
[107]
1997
XXIe
 
Wouter Das
[107]
2002
XXIIe
Utrecht
Erno Eekelschot
 
2003
XXIIIe
Utrecht
Ron Huising
 
2004
XXIVe
Utrecht
André Kooy
 
2005
XXVe
Utrecht
Remy Salomon
 
2006
XXVIe
Utrecht
Thijs Feenstra
 
2007
XXVIIe
Utrecht
Ron Huising
 
2008
XXVIIIe
Utrecht
René van Rooijen
 
2015
XXIXe
Amsterdam
Philipp Weissert
[5],[108]
2016
XXXe
Amsterdam
Thijs Feenstra
[5]
2017
XXXIe
Utrecht
Philipp Weissert
[109]
2018
XXXIIe
Groningue
Sven von Bargen
[110]
Royaume-Uni

Le championnat du Royaume-Uni de Diplomatie est traditionnellement joué lors de la MidCon en novembre. La plus vieille MidCon ayant accueilli un tournoi de Diplomatie dont on a connaissance est la MidCon de 1981. Avant 1981, au moins un championnat du Royaume-Uni a eu lieu en 1975. En l’absence de tournoi de Diplomatie à la MidCon en 2006, en 2007 et en 2008, le championnat a été annulé la première de ces trois années et a été hébergé par la ManorCon les deux années suivantes.

La MidCon a eu lieu à Birmingham jusqu’en 2010 et à Derby depuis 2011. Les deux éditions de la ManorCon ont eu lieu à Leicester. Le lieu de l’édition de 1975 est inconnu.

Les Britanniques Jim Mills, Bob Kendrick, Daniel Lester, Graeme Murphy et Dave Simpson l’ont emporté chacun deux fois.

Voici le palmarès des championnats du Royaume-Uni :

Édition Champion du Royaume-Uni Notes
1975
Richard J. Walkerdine
 
1981
David Long
 
1982
Nick Carter
 
1983
Jim Mills
 
1984
Andrew Sparkes
 
1985
Martin Clifford-King
 
1986
Ian Andrews
 
1987
Jim Mills
 
1988
Bob Kendrick
 
1989
Pete Mason
 
1990
Andrew Moss
 
1991
Peter Hawkins
 
1992
Julien Shepley
 
1993
Neil Kendrick
 
1994
Bob Kendrick
 
1995
Guy Thomas
 
1996
Toby Harris
 
1997
Dave Horton
 
1998
Christian Dreyer
[111]
1999
Dave Wreathall
 
2000
Mark Wightman
 
2001
Chetan Radia
 
2002
Jeremy Tullett
 
2003
John Stratford
 
2004
Daniel Lester
 
2005
Richard Williams
 
2007
Emeric Miszti
[5]
2008
Mick Dunnett
[5]
2009
Daniel Lester
 
2010
Dave Simpson
[32]
2011
Gwen Maggi
[5],[32],[112],[113]
2012
Graeme Murphy
[32]
2013
Graeme Murphy
[32]
2014
Dave Simpson
[32]
2015
Andy Harris
[5],[32]
Russie

Le championnat de Russie de Diplomatie n’a été joué qu’une seule fois en 2009, cet unique championnat a compté pour le Grand Prix européen (le circuit continental européen) :

Édition Lieu Champion de Russie Note
2009
Ire
Moscou
Edi Birsan
[5],[114]
Saint-Marin

Le championnat de Saint-Marin de Diplomatie (San Marino Con) a été joué chaque année depuis 2000 (excepté en 2014) à Serravalle, accueilli par la San Marino Game Convention créée en 1999 et annuelle depuis.

Le Russe Alexandre Lebedev l’a emporté quatre fois et l’Italien Leonardo Quirini deux fois.

Voici le palmarès des championnats de Saint-Marin :

Édition Champion de Saint-Marin Notes
2000
Ire

Sergio Giacuzzo
[115]
2001
IIe

Adis Righi
 
2002
IIIe

Simon Bouton
[5],[116]
2003
IVe

Yann Clouet
[5],[117],[118]
2004
Ve

Danilo Bacchini
[5],[8],[119]
2005
VIe

Edi Birsan
[5],[8],[120]
2006
VIIe

Leonardo Quirini
[5],[8],[121]
2007
VIIIe

Alexandre Lebedev
[5],[8],[122]
2008
IXe

Alexandre Lebedev
[5],[8],[123]
2009
Xe

Leonardo Quirini
[5],[8],[124]
2010
XIe

Luca Pazzaglia
[5],[8],[125]
2011
XIIe

Alexandre Lebedev
[5],[8],[126]
2012
XIIIe

Nicolas Sahuguet
[5],[117],[127]
2013
XIVe

Alexandre Lebedev
[5],[8],[128]
2015
XVe

Matteo Anfossi
[5],[8],[124]
2016
XVIe

Giuseppe Salerno
[124]
Suède

Le championnat de Suède de Diplomatie a été joué chaque année de 1990 à 2009. Les deux premières éditions ont été jouées sous forme d’un circuit. À partir de 1992, le tournoi a été joué lors d’un tournoi unique, le circuit continuant sous le nom de « Swedish Diplomacy Rally ».

Le Suédois Tommy Larsson l’a emporté trois fois et le Suédois Leif Bergman deux fois.

Voici le palmarès des championnats de Suède :

Édition Lieu Champion de Suède Notes
1990
Ire
Stockholm,
Örnsköldsvik,
Göteborg,
Linköping,
Oslo,
Västerhaninge (sv),
Uppsala
et Borås

Roland Isaksson
[129]
1991
IIe
Göteborg,
Linköping,
Örnsköldsvik,
Uppsala
et Borås

Ulf Jiretorn
[129]
1992
IIIe
Linköping
Niklas Jansson
[3]
1993
IVe
Stockholm
Dan Hörning
[3]
1994
Ve
Uppsala
Sigurd Eskeland
[3],[130]
1995
VIe
Göteborg
Henrik Andersson
[3]
1996
VIIe
Lund
Leif Bergman
[3]
1997
VIIIe
Lund
Leif Bergman
[3]
1998
IXe
Stockholm
Christian Dreyer
[3]
1999
Xe
Borås
Jens Persson
[3]
2000
XIe
Linköping
Per Norman
[3]
2001
XIIe
Göteborg
Chetan Radia
[3],[131]
2002
XIIIe
Linköping
Björn Thalén
[3]
2003
XIVe
Stockholm
Tommy Larsson
[5],[3]
2004
XVe
Stockholm
Tommy Larsson
[5]
2005
XVIe
Stockholm
Simon Magnusson
[5]
2006
XVIIe
Göteborg
Tommy Larsson
[5]
2007
XVIIIe
Borås
Gwen Maggi
[5],[132]
2008
XIXe
Linköping
Emmanuel du Pontavice
[5],[133]
2009
XXe

(en mer)

Niclas Pérez
[5],[134]
Suisse

Le championnat de Suisse de Diplomatie a été joué de 1986 à 1988, de 2005 à 2007 et en 2014 et 2015.

Le Suisse Jean-Gérard Pont l’a emporté trois fois (dont une fois ex æquo) et le Suisse Christophe Borgeat deux fois.

Voici les vainqueurs connus des championnats de Suisse :

Édition Lieu Champions de Suisse Notes
1986
Ire
La Chaux-de-Fonds
Patrice Épars
 
1987
IIe
La Chaux-de-Fonds
Jean-Gérard Pont
 
1988
IIIe
La Chaux-de-Fonds Jean-Gérard Pont
Lei Saarlainen
 
2005
IVe
Sierre
Jean-Gérard Pont
[7]
2006
Ve
Sierre
Gwen Maggi
[5],[7],[135]
2007
VIe
Venthône
Christophe Borgeat
[5],[7]
2014
VIIe
La Chaux-de-Fonds   [136]
2015
VIIIe
Yvonand
Christophe Borgeat
[5],[7]
Tchéquie

Les championnats connus de Tchéquie de Diplomatie ont tous été joués lors de la convention de jeux Mind Sports Olympiad à Prague. Les championnats en 2003 et en 2017 ont été annulés en raison d’un trop faible nombre d’inscrits. Le championnat n’a pas été programmé en 2006 et en 2018.

Voici le palmarès connu des championnats de Tchéquie :

Édition Champions de Tchéquie Notes
2001
Oscar Logger
[137]
2002
Daniel Ryslink
 
2004 Igor Kurt
Cyrille Sevin
[5],[138]
2005
Gwen Maggi
[5],[6],[139]
2007
Filip Sedlák
 
2008
Mikuláš Peksa
 
2009
Jana Ružičková
 
2010 Petr Karas
Robert Scholz
[140]
2011 Vlastimil Peksa et Robert Scholz ex æquo
Robert Scholz
[141]
2012 Tadeáš Gregor
Luboš Vencl
[140]
2013 Daniel Baloun
Vlastimil Peksa
[140]
2014 Daniel Baloun
David Haffner
[140]
2015 Tadeáš Gregor, David Haffner et Robert Scholz ex æquo
Luboš Vencl
[142]
2016
Robert Scholz
 

Autres tournois

Ces quatre tournois suivants sont la Gen Con et la ManorCon (deux tournois créés il y a un certain temps et qui sont les deux seuls tournois au monde à avoir accueilli le plus grand tournoi de l’année en nombre de joueurs hors années d’accueil d’un championnat national, d’un championnat continental ou d’un championnat du monde) et le championnat d’Île-de-France et le tournoi de Québec (respectivement les deux tournois francophones les plus importants, hors championnats nationaux, en Europe et au Québec).

Gen Con

La Gen Con (pour Geneva Convention car la première édition a eu lieu à Lake Geneva) est une convention de jeux ayant eu lieu chaque année en juillet ou en août aux États-Unis depuis l’« édition 0 » en 1967 au domicile de Gary Gygax, elle a accueilli depuis un certain nombre de tournois de Diplomatie. Depuis 1987, il y a eu un tournoi chaque année sauf en 2001.

La Gen Con était située (pour les années où un tournoi de Diplomatie est organisé) :

Le tournoi de la Gen Con a été le tournoi de l’année le plus important au monde en nombre de joueurs en 1977 (année d’accueil de la DipCon), en 2011 et en 2015.

Depuis 2016, sur décision de l’entreprise détenant les droits sur le jeu (Hasbro par l’intermédiaire de ses filiales Wizards of the Coast et Avalon Hill), le tournoi de Diplomacy de la Gen Con devient le championnat officiel des États-Unis.

L’Américain Jeff Eide l’a emportée quatre fois, les Américains Jason Covitz, Andrew Shallue et Thomas Haver chacun trois fois et les Américains Scott Henry, Robert Zahn, Dan McNeill et Canadien Robert Rich chacun deux fois.

Voici le palmarès individuel connu des tournois de Diplomatie de la Gen Con :

Édition Vainqueur Notes
1977
Xe

Mike Rocamora
[143]
1981
XIVe

Robert Sergeant
 
1987
XXe

Tom Tiffany
 
1988
XXIe

Jim Miller
 
1989
XXIIe

Jeff Eide
 
1990
XXIIIe

Jeff Eide
 
1991
XXIVe

Scott Henry
 
1992
XXVe

Scott Henry
 
1993
XXVIe

Kevin Tan
 
1994
XXVIIe

Jeff Eide
 
1995
XXVIIIe

Jason Ambrose
 
1996
XXIXe

Adnan Shamoon
 
1997
XXXe

Jason Covitz
 
1998
XXXIe

Robert Zahn
 
1999
XXXIIe

Jeff Eide
 
2000
XXXIIIe

Jason Covitz
[4],[144]
2002
XXXVe

Jason Covitz
 
2003
XXXVIe

Robert Rich
 
2004
XXXVIIe

Andrew Shallue
 
2005
XXXVIIIe

Andrew Shallue
 
2006
XXXIXe

Aaron Brantner
 
2007
XLe

Thomas Haver
 
2008
XLIe

Robert Rich
[4]
2009
XLIIe

Bill Bloom
 
2010
XLIIIe

Thomas Haver
 
2011
XLIVe

Thomas Haver
 
2012
XLVe

Andrew Shallue
 
2013
XLVIe

Robert Zahn
 
2014
XLVIIe

Tad Ringo
 
2015
XLVIIIe

Marc Blanchette
 
2016
XLIXe

Dan McNeill
[145]
2017
Le

Dan McNeill
[145]
ManorCon

Ce tournoi de Diplomatie a connu sa première édition en 1982 à Birmingham lors de la TouCon et se déroule depuis 1983 et sa deuxième édition durant la ManorCon (qui lui a donné son nom). La ManorCon (pour Manor Convention qui signifie Convention du Manoir) a eu lieu chaque année au mois de juin ou de juillet au Royaume-Uni :

Cette compétition titrant séparément un joueur et une équipe était initialement bien plus réputée pour le trophée collectif.

La ManorCon a été le tournoi de l’année le plus important au monde en nombre de joueurs de 1984 à 1992, en 1994 et en 1998 (1988 et 1994 étant années d’accueil du championnat du monde).

Le Britannique Jim Mills l’a emportée quatre fois et les Britanniques Toby Harris, Phil Day, Emeric Miszti, Graeme Murphy et Suédois Niclas Pérez chacun deux fois.

Voici les vainqueurs individuels des ManorCon :

Édition Vainqueur Notes
1982
0

Gary Piper
[146]
1983
Ire

Guy Thomas
[146]
1984
IIe

Edward Richards
 
1985
IIIe

Sean Benyon
 
1986
IVe

Jim Mills
 
1987
Ve

David Race
 
1988
VIe

Phil Day
[147]
1989
VIIe

Paul Oakes
 
1990
VIIIe

Toby Harris
 
1991
IXe

Toby Harris
 
1992
Xe

Phil Day
 
1993
XIe

Jim Mills
 
1994
XIIe

Pascal Montagna
[147]
1995
XIIIe

Jim Mills
 
1996
XIVe

Richard Williams
 
1997
XVe

Mark Wightman
 
1998
XVIe

Dave Horton
 
1999
XVIIe

Daniel Lester
 
2000
XVIIIe

Conor Kostick
 
2001
XIXe

Niclas Pérez
 
2002
XXe

Niclas Pérez
[5]
2003
XXIe

Ivan Woodward
 
2004
XXIIe

Yann Clouet
[5],[147]
2005
XXIIIe

John Stratford
[5]
2006
XXIVe

Gihan Bandaranaike
[5]
2007
XXVe

Emeric Miszti
[5],[148]
2008
XXVIe

Mick Dunnett
[5],[148]
2009
XXVIIe

Emeric Miszti
[5]
2010
XXVIIIe

David Norman
[5],[32]
2011
XXIXe

Graeme Murphy
[5],[32]
2012
XXXe

Dave Simpson
[5],[32]
2013
XXXIe

Graeme Murphy
[5],[32]
2014
XXXIIe

Jim Mills
[5],[32]
2015
XXXIIIe

Cyrille Sevin
[5],[32],[149]
Championnat d’Île-de-France

Le titre de champion d’Île-de-France de Diplomatie est décerné à l’issue d’un tournoi francilien distinct du championnat de France.

Ce titre a été joué tous les ans de 1985 à 2015 sauf de 1999 à 2004. Au milieu des années 1990, le titre a été décerné à plusieurs reprises non pas à l’issue d’un tournoi unique mais d’un circuit. Quand il a été joué en une seule fois, le tournoi a été le plus important de France en nombre de joueurs à deux reprises, en 1990 et en 2012. Le tournoi de 1990 a été le premier à être appelé « championnat d’Île-de-France », l’édition 1994 fut encore désignée comme « VIe championnat d’Île-de-France » au moment de son organisation : les tournois antérieurs à 1990 et celui de 1996 ont été rétrospectivement rattachés au palmarès. Avec les tournois qualifiés rétrospectivement de championnats d’Île-de-France, l’édition 1993-1994 pour laquelle le palmarès n’est pas connu et les quelques années sans titre décerné, il n’existe plus de numérotation officielle pour les diverses éditions du championnat.

Les Français Yann Clouet et Valère Casanova l’ont emporté chacun deux fois.

Le palmarès des championnats d’Île-de-France de Diplomatie est le suivant :

Édition Lieux Vainqueur Notes
1985 Paris
Pascal Acciari
[150],[151]
1986 Paris
Philippe Hoang Mong
[150],[151]
1987 Levallois-Perret
Hervé Sicart
[150],[152]
1988 Paris
Jean-Raymond Vieux
[150],[152],[153]
1989 Paris
Sylvain Pérez
[150],[154]
1990 Paris
Laurent Feldmann
 
1991 Paris
Denis Serrano
[151]
1992 Paris
Hervé Roche
[151]
1993 Neuilly-sur-Seine
Charles Zakhya
 
1993-1994 Roissy-en-Brie,
Orsay,
Ville-d’Avray,
Paris,
Éragny
et de nouveau Paris
  [155]
1994 Paris,
Éragny,
Évry,
Roissy-en-Brie,
Maisons-Laffitte
et de nouveau Paris

Cyrille Sevin
[156]
1995 Paris
Laurent Alexandre
[151]
1996 Paris
Thomas Sebeyran
[150],[151]
1996-1997 Saint-Denis,
Châtenay-Malabry,
Paris,
de nouveau Paris
et encore Paris

Philippe Merlet
[157]
1998 Paris
François Sommaire
[151]
2005 Champs-sur-Marne
Yann Clouet
[7],[158]
2006 Champs-sur-Marne
Marvin Lefebvre
[7],[158]
2007 Champs-sur-Marne
Arnaud Boirel
[158]
2008 Champs-sur-Marne
Yann Clouet
[158]
2009 Le Kremlin-Bicêtre
Pierre Bourgois
[7]
2010 Le Kremlin-Bicêtre
Mélina Brunet
[7]
2011 Le Kremlin-Bicêtre
Valère Casanova
[7]
2012 Le Kremlin-Bicêtre
Fabien Loreau
[7]
2013 Le Kremlin-Bicêtre
Valère Casanova
[7]
2014 Palaiseau
Patrick Garnier-Scaron
[7]
2015 Paris
Stéphane Bailleul
[7],[159]
Tournoi de Québec

Le tournoi de la ville de Québec n’était pas le championnat officiel de la province du Québec mais le tournoi de Québec a été néanmoins le seul tournoi francophone d’importance du Canada et du Québec. Il n’est plus joué depuis 2007.

Le Canadien Dominic Lachance l’a emporté deux fois.

Voici les vainqueurs des tournois de Québec :

Édition Vainqueur
2004
Ire

Nicolas Lessard
2005
IIe

Nicolas Caron
2006
IIIe

Dominic Lachance
2007
IVe

Dominic Lachance

Circuits

Circuits continentaux

Comme pour les championnats continentaux, le titre n’est pas réservé à un représentant du continent sur lequel le circuit est joué.

Les circuits continentaux sont classés par année de création.

Bismark Cup

La Bismark Cup est un circuit composé des principaux tournois de Diplomatie d’Australie et de Nouvelle-Zélande.

Au début des années 1980, la communauté « diplomatique » en Australie s’articulait autour de plusieurs fanzines dont les plus emblématiques avaient pour titre : Rumplestiltskin, The Go Between, Beowulf, Victoriana, The Journal of Australian Diplomacy et The Envoy. La plupart des joueurs présents lors des tournois étaient abonnés ou auteurs de ces magazines. The Envoy, qui parut entre 1986 et 1991, a publié une série d’articles populaires signés Arthur von Bismark, ce pseudonyme devint célèbre dans la culture de Diplomatie en Australie à un moment où la communauté se structurait et où apparut la nécessité de trouver une manière de classer les meilleurs joueurs lors des différents tournois de l’année.

Le concept d’un circuit annuel a été accepté par les principaux organisateurs des tournois importants qui se déroulaient à Adélaïde, Canberra, Melbourne ou Sydney et le nom « Bismark Cup » a été suggéré par l’éditeur du magazine The Envoy, Mathew Gibson.

L’identité de l’auteur des articles signés Arthur von Bismark n’a jamais été dévoilée mais les soupçons se portent sur Harry Kolotas, Marion Ashworth, Neil Ashworth ou Luke Clutterbuck.

Le Britannique Jim Mills l’a emportée quatre fois et les Britanniques Toby Harris, Phil Day, Emeric Miszti, Graeme Murphy et Suédois Niclas Pérez chacun deux fois.

La Bismark Cup n’a pas lieu en 2007 et de 2012 à 2015.

L’Australien Rob Stephenson l’a emportée trois fois et les Australiens Robert Wessels, Harry Kolotas, Craig Sedgwick et Néo-Zélandais Grant Steel chacun deux fois.

Voici le palmarès de la Bismark Cup :

Édition Nombre
de tournois
Vainqueur Note
1989
Ire
?
Robert Wessels
[160]
1990
IIe
?
Harry Kolotas
[160]
1991
IIIe
3
Robert Wessels
 
1992
IVe
5
Steven Gould
 
1993
Ve
6
Harry Kolotas
 
1994
VIe
?
Craig Sedgwick
[160]
1995
VIIe
?
Rob Stephenson
[160]
1996
VIIIe
5
Craig Sedgwick
 
1997
IXe
5
Bill Brown
 
1998
Xe
7
Rob Stephenson
 
1999
XIe
8
Brandon Clarke
 
2000
XIIe
9
Rob Stephenson
 
2001
XIIIe
10
Tristan Lee
 
2002
XIVe
7
Rob Schöne
 
2003
XVe
6
Geoff Kerr
 
2004
XVIe
8
Grant Steel
 
2005
XVIIe
8
Tony Collins
 
2006
XVIIIe
10
Sean Colman
[161]
2008
XIXe
7
Andrew Goff
 
2009
XXe
7
Shane Cubis
 
2010
XXIe
7
Thorin Munro
 
2011
XXIIe
5
Grant Steel
 
2016
XXIIIe
?
Timothy Jones
[160]
Grand Prix nord-américain

Le Grand Prix nord-américain (North American Grand Prix en anglais) est un circuit composé des principaux tournois de Diplomatie d’Amérique du Nord, il existe depuis 1999.

Les Américains Doug Moore et Chris Martin l’ont emporté chacun deux fois.

Voici les vainqueurs des Grands Prix nord-américains :

Édition Nombre
de tournois
Vainqueur
1999
Ire
7
Chris Martin
2000
IIe
14
Matthew Shields
2001
IIIe
34
Jerry T. Fest
2002
IVe
17
Andy Bartalone
2003
Ve
16
Edward Hawthorne
2004
VIe
14
Doug Moore
2005
VIIe
13
Andrew Neumann
2006
VIIIe
12
Jim O’Kelley
2007
IXe
12
Doug Moore
2008
Xe
15
Thomas Haver
2009
XIe
11
Adam Sigal
2010
XIIe
10
Peter Yeargin
2011
XIIIe
9
Chris Martin
2012
XIVe
11
Michael A. Binder
2013
XVe
8
Graham Woodring
2014
XVIe
8
Daniel Lester
2015
XVIIe
   
Grand Prix européen

Au début des années 2000, l’avènement d’Internet et de la communication électronique a permis de rapprocher les différents organisateurs de tournois en Europe et de créer le Grand Prix européen de Diplomatie, un circuit regroupant un tournoi dans chacun des pays affiliés à l’EDA (European Diplomacy Association, la fédération européenne de Diplomatie). Un pays affilié hébergeant un évènement de portée internationale (championnat d’Europe ou championnat du monde) peut exceptionnellement avoir deux tournois dans le Grand Prix européen cette année-là.

Le Grand Prix européen de Diplomatie est une compétition individuelle ouverte à tout joueur participant à au moins un tournoi (y compris s’il n’est pas Européen et/ou s’il ne réside pas en Europe). Le Grand Prix a été créé principalement pour promouvoir les voyages internationaux dans le cadre des compétitions de Diplomatie et à ce titre tous les tournois ont le même poids du point de vue du classement général indépendamment du nombre de participants.

Le titre n’est pas réservé à un Européen.

Le Français Gwen Maggi l’a emporté huit fois et le Français Yann Clouet deux fois.

Voici les vainqueurs des Grands Prix européens :

Édition Nombre
de tournois
Vainqueur
2002
Ire
10
William Attia
2003
IIe
11
Yann Clouet
2004
IIIe
15
Yann Clouet
2005
IVe
13
Gwen Maggi
2006
Ve
14
Gwen Maggi
2007
VIe
14
Gwen Maggi
2008
VIIe
11
Emmanuel du Pontavice
2009
VIIIe
11
Gwen Maggi
2010
IXe
8
Gwen Maggi
2011
Xe
6
Gwen Maggi
2012
XIe
5
Dave Simpson
2013
XIIe
7
Gwen Maggi
2014
XIIIe
6
Gwen Maggi
2015
XIVe
8
Matteo Anfossi

Circuits nationaux

Comme pour les championnats nationaux, le titre n’est pas réservé à un représentant du pays autour duquel le circuit est joué.

Les circuits nationaux sont classés par année de création.

Swedish Diplomacy Rally

De 1992 à 2003, a existé le Swedish Diplomacy Rally, circuit avec des étapes suédoises. Il prend la suite du championnat de Suède joué sous forme de circuits en 1990 et 1991 car le championnat de Suède est joué lors d’un seul tournoi à partir de 1992.

Le Suédois Leif Bergman l’a emporté quatre fois (dont une fois ex æquo).

Voici les vainqueurs des Swedish Diplomacy Rally :

Édition Nombre
d’étapes
Vainqueurs
1992
Ire
8
Nils Lindeberg
1993
IIe
9
Dan Hörning
1994
IIIe
8
Thomas Andersson
1995
IVe
6
Leif Bergman
1996
Ve
7 Leif Bergman
Nicklas Hjalmarsson
1997
VIe
7
Leif Bergman
1998
VIIe
5
Christian Dreyer
1999
VIIIe
10
Leif Bergman
2000
IXe
5
Per Norman
2001
Xe
4
Chetan Radia
2002
XIe
4
Björn Thalén
2003
XIIe
3
Tommy Larsson
Tour de France

Alors qu’au début des années 2000 quasi toutes les rencontres françaises se tiennent à Paris, les organisateurs de tournois décident de lancer un circuit qui fera office de coupe nationale : le Tour de France. Ce dernier n’est pas sans rappeler le Grand Prix européen dont il s’inspire en partie et a pour vocation de promouvoir l’organisation de rencontres en dehors de Paris comme les championnats de France 1993, 1994 et 1995 qui s’étaient aussi joués sur plusieurs tournois.

Pour qu’un tournoi puisse être étape du Tour de France de Diplomatie, il faut que ce tournoi soit open et qu’il se tienne en France ou dans un pays proche en zone francophone. Ainsi le Tour de France de Diplomatie a la particularité comme le Tour cycliste de sortir des frontières de la France, certains tournois ayant lieu en Belgique (en Région wallonne ou dans la Région de Bruxelles-Capitale) et en Suisse romande[162].

Pour sa cinquième édition en 2007, le nombre d’étapes du Tour de France de Diplomatie a été nettement réduit pour faire de chacune d’elles des rendez-vous plus importants et pour permettre à plus de joueurs de jouer le haut du classement.

Inversement, à partir de 2016 et de la quatorzième édition, le Tour de France de Diplomatie se joue sur deux années civiles en raison d’un trop faible nombre de tournois chaque année.

Le Français Gwen Maggi l’a emporté six fois, le Français Emmanuel du Pontavice trois fois et le Français Yann Clouet deux fois.

Voici les vainqueurs des Tours de France de Diplomatie :

Édition Nombre
d’étapes
Vainqueur Note
2003
Ire
8
Yann Clouet
 
2004
IIe
6
Lei Saarlainen
 
2005
IIIe
17
Yann Clouet
[162]
2006
IVe
20
Gwen Maggi
[163]
2007
Ve
7
Gwen Maggi
 
2008
VIe
6
Gwen Maggi
 
2009
VIIe
9
Emmanuel du Pontavice
 
2010
VIIIe
7
Emmanuel du Pontavice
 
2011
IXe
5
Philippe Dumay
 
2012
Xe
6
Gwen Maggi
 
2013
XIe
8
Gwen Maggi
 
2014
XIIe
6
Gwen Maggi
 
2015
XIIIe
6
Alexandre Godfroy
 
2016-2017
XIVe
5
Emmanuel du Pontavice
[164]
2018-2019
XVe
7  Christophe Borgeat  [164]
Grand Prix irlandais

Le Grand Prix irlandais (Irish Grand Prix en anglais) est un circuit n’ayant connue qu’une édition avec deux étapes jouées à Dublin.

Voici le vainqueur de l’unique Grand Prix irlandais de Diplomatie :

Édition Nombre
de tournois
Vainqueur
2003
Ire
2
Brian McDonagh
Championnat italo-saint-marinais

Le championnat italo-saint-marinais (Campionato Italo Sammarinese di Diplomacy (CISD) en italien) est un circuit regroupant depuis 2004 les principaux tournois d’Italie.

Le championnat de Saint-Marin, intégré au circuit, lui confère un statut international : exceptionnellement, à deux reprises, il n’y a pas eu de tournoi saint-marinais dans le circuit :

  • en 2012, le championnat de Saint-Marin aussi championnat d’Europe n’a pas été comptabilisé dans le classement du CISD ;
  • en 2014, ce même championnat n’a pas eu lieu.

L’Italien Luca Pazzaglia l’a emporté trois fois (dont une fois ex æquo) et les Russe Alexandre Lebedev et Italien Giuseppe Salerno chacun deux fois (dont une fois ex æquo pour Lebedev).

Voici les vainqueurs des championnats italo-saint-marinais de Diplomatie :

Édition Nombre
de tournois
Vainqueurs Note
2004
Ire
2
Danilo Bacchini
 
2005
IIe
2
Giovanni Cesarini
 
2006
IIIe
5
Leonardo Quirini
 
2007
IVe
5
Alexandre Lebedev
 
2008
Ve
6
Luca Pazzaglia
 
2009
VIe
5
Marco Piermaria Ferrari
 
2010
VIIe
5
Luca Pazzaglia
 
2011
VIIIe
4 Alexandre Lebedev
Luca Pazzaglia
 
2012
IXe
3
Curzio Facoetti
[165]
2013
Xe
5
Matteo Anfossi
 
2014
XIe
4
Giuseppe Salerno
[165]
2015
XIIe
4
Giuseppe Salerno
 
Vier-Chancen Tournee

La Vier-Chancen Tournee est un circuit regroupant de 2004 à 2009 les principaux tournois allemands et des régions voisines des pays adjacents. Elle comporte des tournois en Allemagne, en Autriche, aux Pays-Bas, dans l’est de la France (Nancy ou Metz) et en Tchéquie (Mind Sports Olympiads de Prague en 2005).

Les Français Gwen Maggi et Néerlandais René Van Rooijen l’ont emportée chacun deux fois.

Voici les vainqueurs des Vier-Chancen Tournees de Diplomatie :

Édition Nombre
de tournois
Vainqueur
2004
Ire
6
René van Rooijen
2005
IIe
6
Gwen Maggi
2006
IIIe
5
André Ilievics
2007
IVe
6
Stefan Unger
2008
Ve
6
Gwen Maggi
2009
VIe
6
René van Rooijen
Tour de Belgique

Au début de l’année 2007, le Tour de France de Diplomatie est réformé et une réduction de son nombre d’étapes est décidée. La réforme touchant aussi les compétitions belges, les organisateurs de ceux-ci décident de rassembler leurs étapes dans une coupe nationale du nom de Tour de Belgique. Il n’y a pas eu de Tour de Belgique depuis 2008.

Voici les vainqueurs des Tours de Belgique de Diplomatie :

Édition Nombre
d’étapes
Vainqueur
2007
Ire
3
Emmanuel du Pontavice
2008
IIe
3
Bertrand Lelangue
Tour of Britain

Depuis 2010, se tient le Tour of Britain réunissant les tournois de Grande-Bretagne dans un même circuit.

Le Britannique Dave Simpson l’a emporté trois fois et le Britannique Graeme Murphy deux fois.

Voici les vainqueurs des Tours of Britain :

Édition Nombre
d’étapes
Vainqueur
2010
Ire
4
David Norman
2011
IIe
3
Graeme Murphy
2012
IIIe
3
Dave Simpson
2013
IVe
2
Graeme Murphy
2014
Ve
3
Dave Simpson
2015
VIe
3
Dave Simpson

Par équipes sur table

Tournois par équipes

ManorCon par équipes

Cette compétition titrant séparément un joueur et une équipe était initialement bien plus réputée pour le trophée collectif qui a été décerné de 1982 à 2006 durant tout le temps où la Manorcon a eu lieu à Birmingham.

Depuis le déménagement de la ManorCon à l’université de Leicester en 2007, il n’y a plus eu de tournoi par équipes (à l’exception de 2015, année d’accueil du championnat d’Europe) car le nombre de joueurs du tournoi à Leicester les premières années a été très loin du nombre le plus bas de joueurs lorsque le tournoi avait lieu à Birmingham[166].

Parmi les multi-vainqueurs, les Britanniques Paul Oakes, Alan Sharples, Shaun Derrick et Richard Williams l’ont remportée au moins quatre fois.

Voici le palmarès des classements par équipes des différentes ManorCon :

Édition Vainqueurs Note
1982
0
Liverpool
Gary Bolton
Steve Hill
Ifan James
Paul Oakes
Alan Sharples
Ian Winstanley
[146]
1983
Ire
Birmingham University
Mark Adams
Carl Brittain
Laurence Green
Pete Northcott
Edward Richards
Guy Thomas
Richard Young
[146]
1984
IIe
Birmingham University
Sean Benyon
Dave Bowler
Laurence Green
Jim Mills
Pete Northcott
Edward Richards
Guy Thomas
 
1985
IIIe
Liverpool [167]
1986
IVe
Mad Policy
Paul Finch
Pat Lenihan
Rob Lozynskyj
Dane Malsen
Andy Murby
Mark Osborne
Ken Simpson
 
1987
Ve
Liverpool
Richard Beattie
Jeff Edmunds
Mark Lipton
Niall Litton
Keith Morton
Paul Oakes
Alan Sharples
 
1988
VIe
War & Peace
Simon Brooks
Phil Creed
Paul Finch
John Gatheral
Andrew Glynn
Pete Mason
Richard Williams
[147]
1989
VIIe
Liverpool
Gavin Addison
Richard Beattie
Kyalo Brooks
Shaun Derrick
Jeff Edmunds
Paul Oakes
Alan Sharples
 
1990
VIIIe
ODE ‘j’
Paul Cook
Steve Jones
Bob Kendrick
Graham Lee
Pete Mason
Tony Wheatley
Richard Williams
 
1991
IXe
Liverpool
Richard Beattie
Shaun Derrick
Jeff Edmunds
Steve Hill
Paul Oakes
Alan Sharples
Ian Winstanley
 
1992
Xe
Ode [167]
1993
XIe
Mad Policy
Tom Lehmann
Paul Leyland
Rob Lozynskyj
Dane Malsen
Ken Simpson
Steve Thomas
Richard J. Walkerdine
 
1994
XIIe
Team Sweden
Thomas Andersson
Dan Hörning
Roland Isaksson
Björn von Knorring
Johannes Nesser
Paul Nilsson
Per Westling
[147]
1995
XIIIe
Also Rans
John Colledge
Shaun Derrick
Brian Frew
Victor Hall
Toby Harris
Robin Levy
Jim Mills
 
1996
XIVe
Last Year’s Winners
John Colledge
Shaun Derrick
Victor Hall
Toby Harris
Bob Kendrick
Emeric Miszti
Andrew Moss
 
1997
XVe
The Freaky Fungus
Toby Harris
[168]
1998
XVIe
TCP
Neil Duncan
Andrew Greco
Peter Hazlehurst
Dave Horton
John Marsden
Jeremy Tullett
Mark Wightman
 
1999
XVIIe
Globetrotters [167]
2000
XVIIIe
Globetrotter [167]
2001
XIXe
The Superheroes
Gihan Bandaranaike
Fearghal O’Donnchu
[168]
2002
XXe
There’s Only One “F” in Oxford
Gordon Aickin
Tony Dickinson
Andrew Hartley
David Percik
Mark Sheiham
Mark Stretch
Phil Williams
 
2003
XXIe
TCP
Neil Duncan
Andrew Greco
Pete Mason
Douglas Massie
Jeremy Tullett
Richard Williams
Ian Woodward
 
2004
XXIIe
Seven Deadly Sinners
Simon Bouton
Brian Dennehy
Demis Hassabis
Fearghal O’Donnchu
Niclas Pérez
Chetan Radia
Cyrille Sevin
[147]
2005
XXIIIe
TCP Rump
Douglas Massie
Richard Williams
Ian Woodward
 
2006
XXIVe
Riders of the Storm
Rick Desper
Dave Wreathall
Peter Wyatt
 
2015
XXXIIIe
5 Dwarves
Brian Dennehy
Thomas Haver
Sascha Hingst
Fearghal O’Donnchu
Cyrille Sevin
[149]

Coupe de France par équipes

Cette compétition, qui eut lieu de 2004 à 2007, avait la particularité de regrouper des équipes de taille importante (7 ou 8 joueurs en 2006 — certaines équipes ayant 1 capitaine en plus des 7 joueurs sur les parties —, 7 en 2005 et 2007, 6 en 2004) afin de limiter l’aléa dû au tirage au sort des pays et de ne pas donner lieu à un classement individuel. La stratégie du jeu s’en trouve modifiée, la part belle étant donnée aux stratégies collectives et aux alliances entre équipes plutôt qu’entre joueurs (méta-jeu ou metagame).

Le Français Simon Gauchot l’a emportée deux fois.

Voici les palmarès des différentes coupes de France par équipes :

Édition Lieu Vainqueurs Note
2004
Ire
Boulogne-Billancourt Rise strikes back
Benoît Clergeot
Guillaume Gosselin
Tangi Le Dantec
Pamela Magnin
Olivier Musy
Sid-Ahmed Sedjaï
 
2005
IIe
Boulogne-Billancourt A.U.D.
Laurent Boukobza
Vincent Carry
Fabrice Essner
Simon Gauchot
Jérémie Lefrançois
Lionel Luthin
Nicolas Traband
 
2006
IIIe
Boulogne-Billancourt Morgothattitude
Romain Parmantier (capitaine)
Maël Barut
Arnaud Daïna
Julien Delaporte
Ali Fawaz
Nicolas d’Halluin
Didier Morgoth
Benjamin Pouillès-Duplaix
[169]
2007
IVe
Paris Diplosaures
Arnaud Boirel
Yann Clouet
Simon Gauchot
David Le Cam
Miguel Martínez
Pascal Montagna
Guillaume Vuillin
 

Prix par équipes de tournois individuels

Les grandes compétitions individuelles proposent traditionnellement un classement par équipes. Lorsque le nombre de participants le permet, l’équité veut que ces équipes soient composées de sept joueurs qui jouent chacun un des sept pays du jeu sur une table différente de manière à éviter les aléas du tirage des pays.

Championnat du monde par équipes

À l’occasion du championnat du monde individuel de Diplomatie est décerné également un trophée par équipes.

Parmi les multi-vainqueurs, les Français Cyrille Sevin et Britannique Toby Harris l’ont emporté cinq fois chacun.

Voici les palmarès des classements par équipes des différents championnats du monde :

Édition Lieu Champions du monde Notes
1988
Ire

Birmingham
War & Peace
Simon Brooks
Phil Creed
Paul Finch
John Gatheral
Andrew Glynn
Pete Mason
Richard Williams
[170]
1990
IIe

Chapel Hill
Benzene
Jason Bergmann
George Greene, Jr.
Mark Lew
Tom Mainardi
Jack McHugh
Steve Moore
Bruce Reiff
[171]
1992
IIIe

Canberra
Southern Confort
Shane Beck
Bill Brown
Greg Jackson
Donald Shaw
Ken Sproat
Anthony Swinnerton
Robert Wessels
 
1994
IVe

Birmingham
Team Sweden
Thomas Andersson
Dan Hörning
Roland Isaksson
Björn von Knorring
Johannes Nesser
Paul Nilsson
Per Westling
[170]
1995
Ve

Paris
Suède B
Per Danngärde
Mattias Jerrewing
Björn Westling
[172]
1996
VIe

Columbus
Team Sweden
Leif Bergman
Roland Isaksson
Björn von Knorring
 
1997
VIIe

Göteborg
Pratkvarnarna
Daniel Barnes
Borger Borgersen
Larry Peery
 
1998
VIIIe

Chapel Hill
Team Internet
Manus Hand
Vincent Mous
David Norman
 
1999
IXe

Namur
Bruno-André Giraudon
Toby Harris
Tomas Marceou Larsson
 
2000
Xe

Hunt Valley
Best Asians
Gihan Bandaranaike
Simon Bouton
Victor Hall
Chetan Radia
[171]
2001
XIe

Paris
Fonzie is the coolest
Bruno-André Giraudon
Toby Harris
Cyrille Sevin
Shlomi Yaakobovitch
[171]
2002
XIIe

Canberra
Team New Zealand
William Black
Rob Schöne
Grant Steel
Dominik Stephens
Peter Taylor
 
2003
XIIIe

Denver
Altered States
Hank Alme
Vincent Carry
Len Tennant
[171]
2004
XIVe

Birmingham
Seven Deadly Sinners
Simon Bouton
Brian Dennehy
Demis Hassabis
Fearghal O’Donnchu
Niclas Pérez
Chetan Radia
Cyrille Sevin
[170]
2005
XVe

Washington
If Only We Were Playing On A Boat
Nathan Barnes
Mike Hall
Lionel Levine
Jake Mannix
Andrew Neumann
Doug Scott
Mark Zoffel
 
2006
XVIe

Berlin
Zi Haz been’s
Yann Clouet
Toby Harris
Cyrille Sevin
 
2007
XVIIe

Vancouver
Overrated
Andy Bartalone
Chris Martin
Doug Moore
[171]
2008
XVIIIe

Lockenhaus
Brothers in arms
Yann Clouet
Gwen Maggi
Cyrille Sevin
 
2009
XIXe

Columbus
Jacko
Andy Bartalone
Daniel Lester
Mark Zoffel
 
2010
XXe

La Haye
Jacko
Daniel Lester
Jeremy Tullett
Mark Wightman
 
2011
XXIe

Sydney
Antipodes
Steve Lytton
Peter McNamara
Grant Steel
 
2012
XXIIe

Chicago
Patience is a Virtue
Jim O’Kelley
Matthew Shields
Peter Yeargin
 
2013
XXIIIe

Paris
Fonzie is the coolest
Gihan Bandaranaike
Toby Harris
Gwen Maggi
Cyrille Sevin
[171]
2014
XXIVe

Chapel Hill
Baltimore Mafia
Mark Franceschini
Dan Mathias
Jim Yerkey
 
2015
XXVe

Milan
Doc Doc Goose
Andrew Goff
Peter McNamara
Dave Simpson
 
2016
XXVIe

Chicago
Toby or Not Toby
Chris Brand
Toby Harris
Nicolas Sahuguet
 
2017
XXVIIe

Oxford
Scratch Team III
Steve Cooley
Mark Wightman
David Norman
Rubén Sánchez García Luengo de Madrid
Thomas Haver
Grégory Mostyn
Chetan Radia
 
2018
XXVIIIe

Washington
   
2019
XXIXe

Marseille
Italia Uno
Gwen Maggi
Luca Pazzaglia
Stéphane Viglielmo
[171]
2020
XXVIIIe

Killington
   
2021
XXVIIIe

à définir
   

Championnat d’Europe par équipes

À l’occasion du championnat d’Europe individuel de Diplomatie est habituellement décerné un trophée par équipes.

Généralement, une ronde (comptant également pour le classement individuel) est consacrée au tournoi par équipes. Les joueurs d’une même équipe ne peuvent se retrouver sur la même table mais l’alliance entre équipes est évidemment autorisée, ce qui peut modifier la façon d’appréhender la partie.

Il n’y a pas eu de trophée par équipes en 2008, en 2012 et en 2014 et, sauf à ce que les résultats aient été perdus, il n’y en a pas eu non plus en 1995 et de 1997 à 1999.

Parmi les multi-vainqueurs, les Français Yann Clouet et Cyrille Sevin l’ont emporté au moins sept fois chacun et l’Irlandais Fearghal O’Donnchu au moins six fois.

Voici les palmarès des classements par équipes des différents championnats d’Europe :

Édition Lieu Champions d’Europe Notes
1993
Ire

Paris
CRS
Thibault Champetier
Fabrice Lorenceau
Pierre-Étienne Lorenceau
Thomas Sebeyran
 
1994
IIe

Linköping
Team S.O.S
Thomas Andersson
Fredrik Knutzen
Marcus Lagerström
Niklas Lennertoft
 
1995
IIIe

Cirencester
  [173]
1996
IVe

Oslo
Norvège A
Trond Botnen
Sigurd Eskeland
Heikki Holmas
Inge Kjøl
 
1997
Ve

Namur
  [173]
1998
VIe

Bedford
  [173]
1999
VIIe

Turku
  [173]
2000
VIIIe

Paris
Brian Dennehy
Fearghal O’Donnchu
Niclas Pérez
 
2001
IXe

Dublin
Drunken Bums
Yann Clouet
Brian Dennehy
Fearghal O’Donnchu
Niclas Pérez
 
2002
Xe

Malmö
Yann Clouet
Fearghal O’Donnchu
Niclas Pérez
Cyrille Sevin
 
2003
XIe

Serravalle
Yann Clouet
Fearghal O’Donnchu
Niclas Pérez
Cyrille Sevin
 
2004
XIIe

Darmstadt
Five in a row
Yann Clouet
Fearghal O’Donnchu
Cyrille Sevin
 
2005
XIIIe

Utrecht
Twerg is not here
Yann Clouet
Sascha Hingst
Cyrille Sevin
 
2006
XIVe

Cheshunt
Royaume-Uni [174]
2007
XVe

Marseille
French Connection
Fabrice Essner
Fabien Grellier
Lionel Luthin
 
2008
XVIe

Brunate
  [175]
2009
XVIIe

Bonn
Yann Clouet
Alexandre Lebedev
René van Rooijen
 
2010
XVIIIe

Paris
Brothers in arms
Yann Clouet
Fabrice Essner
Gwen Maggi
Cyrille Sevin
 
2011
XIXe

Derby
Smokin’ Joes
Peter McNamara
Gwen Maggi
Mark Wightman
 
2012
XXe

Serravalle
  [175]
2013
XXIe

Namur
Fungus
Toby Harris
Gwen Maggi
 
2014
XXIIe

Rome
Campo de Fiori Fighters
Giovanni Cesarini
René van Rooijen
Conrad Woodring
 
2015
XXIIIe

Leicester
5 Dwarves
Brian Dennehy
Thomas Haver
Sascha Hingst
Fearghal O’Donnchu
Cyrille Sevin
 
2016
XXIVe

Paris
Daddy Cool
Emmanuel du Pontavice
Gwen Maggi
Cyrille Sevin
 

Championnat de France par équipes

À l’occasion du championnat de France individuel de Diplomatie est généralement décerné un trophée par équipes.

Souvent, une ronde (comptant également pour le classement individuel) est consacrée au tournoi par équipes. Les joueurs d’une même équipe ne peuvent normalement pas se retrouver sur la même table mais l’alliance entre équipes est évidemment autorisée, ce qui peut modifier la façon d’appréhender la partie.

Parmi les multi-vainqueurs, le Français Gwen Maggi l’a emporté au moins cinq fois.

Voici les palmarès des classements par équipes des différents championnats de France :

Édition Lieux Championne de France Notes
1985
Ire
Paris Les Incorruptibles [176]
1986
IIe
Paris Les Incorruptibles [176]
1987
IIIe
Paris Les Incorruptibles [176]
1988
IVe
Paris   [177]
1989
Ve
Paris   [177]
1990
VIe
Paris   [177]
1991
VIIe
Montpellier   [177]
1992
VIIIe
Paris Phenix - Paris IX Dauphine
António Ribeiro da Silva
Thierry Seguin
Charles Zakhya
[86]
1993
IXe
Caen,
Bordeaux,
Aix-en-Provence,
Bailleul,
Reims
et Paris
La CBI [87],[176]
1994
Xe
Reims,
Namur,
Aix-en-Provence,
Caen,
Bordeaux
et Vincennes
  [177]
1995
XIe
Bordeaux,
Marseille,
Namur,
Reims,
Paris
et de nouveau Paris
  [177]
1996
XIIe
Paris   [177]
1997
XIIIe
Boulogne-Billancourt   [177]
1998
XIVe
Paris Éric Blanchot
Jean-Roch Constans
Thibault Constans
 
1999
XVe
Boulogne-Billancourt   [177]
2000
XVIe
Paris   [177]
2001
XVIIe
Boulogne-Billancourt Garde rapprochée de Ben
Benoît Clergeot
Tangi Le Dantec
Thomas Sebeyran
 
2002
XVIIIe
Boulogne-Billancourt   [177]
2003
XIXe
Boulogne-Billancourt Rise
Vincent Boutan
Benoît Clergeot
Guillaume Gosselin
Sid-Ahmed Sedjaï
 
2004
XXe
Boulogne-Billancourt French Connection
Frédégone Hendrake
David Kary
Lionel Luthin
Stéphane Viglielmo
 
2005
XXIe
Paris Pourquoi Pas
Laurent Alexandre
William Attia
Yannick Poher
Cyrille Sevin
 
2006
XXIIe
Champs-sur-Marne Yoda’s Fan Club
Yann Clouet
Toby Harris
Miguel Martínez
Benjamin Pouillès-Duplaix
 
2007
XXIIIe
Paris Fabrice Essner
Alexandre Godfroy
Fabien Grellier
Gwen Maggi
 
2008
XXIVe
Paris Les Côtes Flottantes
Jérôme Charon
Xavier Hammel
Alexandre Pignon
Pierre Pingaud
 
2009
XXVe
Paris French Connection
Moritz Am Ende
Alexandre Godfroy
Gwen Maggi
Cyrille Sevin
 
2010
XXVIe
Paris French Connection
Alexandre Godfroy
Gwen Maggi
Cyrille Sevin
 
2011
XXVIIe
Paris French Connection
Gabriel Lecointre
Gwen Maggi
Nicolas Sahuguet
 
2012
XXVIIIe
Paris French Connection
Alexandre Godfroy
Fabien Loreau
Gwen Maggi
 
2013
XXIXe
Le Kremlin-Bicêtre Les Centristes
Thierry Allais
Quentin Luck
Stéphane Viglielmo
 
2014
XXXe
Paris Kevin Jézéquel
Conrad Oyens
Étienne Picand
 
2015
XXXIe
Paris   [178]
2016
XXXIIe
Palaiseau Philippe Dumay
Emmanuel du Pontavice
[91]
2017
XXXIIIe
Paris   [178]
2018
XXXIVe
Paris   [178]

Prix par équipes de circuits

Grand Prix européen par équipes

Les dix premiers Grands Prix européens de Diplomatie ont aussi été l’occasion d’un trophée par équipes. En raison d’une désaffection, ce trophée n’a plus été plus décerné avec 2011.

Parmi les multi-vainqueurs, le Français Emmanuel du Pontavice l’a emporté cinq fois.

Voici les palmarès des classements par équipes des Grands Prix européens :

Édition Vainqueurs
2002
Ire
Orbital Brain Control St.
Yann Clouet
Stéphane Derdi
Miguel Martínez
2003
IIe
The Belgian Champions
Yann Clouet
Stéphane Derdi
Miguel Martínez
2004
IIIe
The Belgian Champions
Yann Clouet
Stéphane Derdi
Miguel Martínez
2005
IVe
The Usual Targets
William Attia
Tage Bengtsson
Arnaud Daïna
2006
Ve
Nevada C VIE-PAR (d)
Vincent Carry
Emmanuel du Pontavice
Lei Saarlainen
2007
VIe
La vie est injuste !
Frédéric Coste
Emmanuel du Pontavice
Gwen Maggi
2008
VIIe
La vie est injuste !
Frédéric Coste
Emmanuel du Pontavice
Gwen Maggi
2009
VIIIe
La vie est injuste !
Emmanuel du Pontavice
Laurent Joly
Gwen Maggi
2010
IXe
La vie est injuste !
Emmanuel du Pontavice
Laurent Joly
Gwen Maggi
2011
Xe
Italia
Franceso Conte
Alexandre Lebedev
Luca Pazzaglia

Vier-Chancen Tournee par équipes

La Vier-Chancen Tournee est un circuit allemand ayant existé de 2004 à 2009. À l’exception de la dernière édition, un trophée par équipes a été décerné chaque année.

Les Allemand André Ilievics et Français Gwen Maggi l’ont emportée chacun deux fois.

Voici les palmarès des classements par équipes des Vier-Chancen Tournees :

Édition Vainqueurs
2004
Ire
Uisge beatha
Franck Bacher
André Ilievics
2005
IIe
Memphis à Propulsion Séquentielle
Gwen Maggi
Lei Saarlainen
2006
IIIe
Uisce beatha
André Ilievics
René van Rooijen
2007
IVe
Die Unbesieglosen
Stefan Unger
Julian Ziesing
2008
Ve
Nevada C VIE-PAR (d)
Emmanuel du Pontavice
Gwen Maggi

Sur Internet

De nombreux tournois de Diplomatie existent sur Internet. Quasiment chaque site, quelle que soit sa nationalité, a ses propres tournois « négo » (avec négociation, comme dans le jeu classique) et « Blitz » (variante sans discussion entre joueurs). Des tournois sont aussi régulièrement organisés entre plusieurs sites mais privilégient la plupart du temps le jeu par équipe.

Les meilleurs joueurs de Diplomatie sur Internet sont souvent des figures de la compétition sur table (dite « face-à-face ») et ont commencé par le jeu sur table mais certains joueurs qui excellent sur Internet ne jouent que sur Internet ou se sont mis au jeu sur table après la découverte du jeu en ligne. Internet permet donc l’émergence de nouveaux joueurs et talents.

Les WorldMasters, l’Interzines, le tournoi Admiral Gunboat ont fait partie des tournois web les plus marquants mais le plus prestigieux est la coupe du monde par équipes nationales.

Coupe du monde par équipes nationales

La Coupe du monde par équipes nationales (Diplomacy National World Cup en anglais) est une compétition créée grâce à l’initiative de deux joueurs, le Sud-Africain Dorian Love et le Français Jérémie Lefrançois. Les deux premières éditions ont été hébergées sur le site Stabbeurfou, la troisième l’était par AQMN mais n’est jamais allé à son terme.

Édition Championne du monde Vice-championne du monde Troisième
2007-2009
Ire
France Italie Argentine
2010-2012
IIe
Irlande États-Unis France
2013-____
IIIe
sans objet : compétition arrêtée

Ire édition (2007-2009)

Les équipes nationales comportent au moins sept joueurs. Un pays pouvait avoir plusieurs équipes, le découpage entre plusieurs équipes d’un même pays se faisant sur un critère géographique. Il y a eu au total vingt-cinq équipes représentant dix-sept nations différentes :

Les règles pour appartenir à une équipe sont assez souples et permettent à un joueur d’une nation non représentée de jouer pour une nation voisine ou avec laquelle il a un lien (par exemple des Uruguayens ou un Espagnol ont rejoint l’équipe d’Argentine tandis que des Espagnols vivant en France ont fait partie de l’équipe de France des expatriés). Ainsi, en plus des dix-sept nations représentées, on sait qu’il y a également eu des joueurs des pays suivants :

Soit, au total, au moins vingt-six nationalités différentes.

Le premier tour désignait les sept meilleures équipes pour un second tour : seule une équipe par pays pouvait prétendre à accéder à cette finale, deux équipes françaises ayant terminé dans les sept premières, l’équipe huitième a été repêchée. Une équipe nationale pouvait accueillir en son sein pour le second tour des membres des autres équipes de la même nation non qualifiées à l’issue du premier tour.

Premier tour (saison 2007-2008)

Les vingt-cinq équipes sont distribuées dans trois poules différentes, le classement est effectué par poule puis le classement global des trois poules réunies en fonction du classement dans la poule puis du nombre de points.

  Équipe Classement de l’équipe dans sa poule Points
1 France (Province) 1re de Ravenclaw 348½
2 Argentine 1re de Slytherin 258
3 France (expatriés) 1re de Hufflepuff 246½
4 Russie 2e de Hufflepuff 226½
5 Australie (Nouvelle-Galles du Sud) 2e de Slytherin 219½
6 Italie 2e de Ravenclaw 210
7 Chine 3e de Slytherin 203
8 Allemagne (Sud) 3e de Hufflepuff 200
9 Roumanie 3e de Ravenclaw 136
10 États-Unis (Middle Atlantic et Nouvelle-Angleterre) 4e de Hufflepuff 163
11 Allemagne (Nord) 4e de Slytherin 151
12 États-Unis (côte Ouest) 4e de Ravenclaw 123
13 États-Unis (Ohio) 5e de Slytherin 132½
14 Suède 5e de Hufflepuff 87
15 Canada 5e de Ravenclaw 84
16 États-Unis (Sud) 6e de Slytherin 131½
17 États-Unis (Midwest sauf Ohio) 6e de Hufflepuff 72
18 Turquie 6e de Ravenclaw 66
19 Brésil 7e de Slytherin 110
20 Autriche 7e de Ravenclaw 49½
21 Royaume-Uni 7e de Hufflepuff 31
22 Irlande 8e de Slytherin 81
23 Afrique du Sud 8e de Hufflepuff 29
24 Australie (Victoria) 8e de Ravenclaw 14
25 France (Île-de-France) 9e de Slytherin 66½
Second tour (saison 2008-2009)

Poule unique (Gryffondor) avec classement aux points, départage au nombre de parties gagnées entre l’Allemagne et l’Australie.

  Pays Points
1 France 254
2 Italie 147
3 Argentine 112
4 Allemagne 103
5 Australie 103
6 Chine 93
7 Russie 62

IIe édition (2010-2012)

Comme pour la Ire édition, les équipes étaient nationales avec au moins sept joueurs. Un pays pouvait avoir plusieurs équipes mais le découpage entre plusieurs équipes d’un même pays ne se fait plus sur un critère géographique mais selon les affinités des joueurs. Il y a eu au total vingt-et-une équipes représentant quinze entités différentes (treize pays, un groupement de pays et une équipe Reste du monde) :

Comme l'édition précédente, les règles pour appartenir à une équipe sont assez souples et permettent à un joueur de jouer pour une entité voisine ou avec laquelle il a un lien sans y appartenir. Ainsi, on sait qu’il y a également eu des joueurs des pays suivants jouant pour des entités plus importantes ou différentes :

Soit, au total, au moins vingt-cinq nationalités différentes.

Le format du tournoi, hormis un système de pointage différent, est identique à la première édition. Le premier tour désignait les sept meilleurs nations pour un second tour : seule une équipe par pays pouvait prétendre à accéder à cette finale, deux équipes françaises ayant terminé dans les sept premières, l’équipe huitième a été repêchée.

Premier tour (saison 2010-2011)

Les vingt-et-une équipes sont distribuées dans trois poules différentes, le classement est effectué par poule puis le classement global des trois poules réunies en fonction du classement dans la poule puis du nombre de points.

  Équipe Classement de l’équipe dans sa poule Points
1 France Expatriés 1re des Seven Deadly Sins 337,91
2 France Vopaliec 1re des Seven Virtues 252,47
3 Nouvelle-Zélande 1re des Holy Virtues 200,18
4 Irlande 2e des Holy Virtues 199,69
5 Reste du monde 2e des Seven Virtues 191,44
6 Argentine 2e des Seven Deadly Sins 165,35
7 États-Unis Ouest 3e des Holy Virtues 156,87
8 Italie 3e des Seven Deadly Sins 86,67
9 France 1 3e des Seven Virtues 81,66
10 Royaume-Uni A 4e des Holy Virtues 88,35
11 Russie 4e des Seven Virtues 66,05
12 Canada 4e des Seven Deadly Sins 53,85
13 Royaume-Uni B 5e des Seven Virtues 61,20
14 Allemagne 5e des Holy Virtues 51,71
15 États-Unis Centre 5e des Seven Deadly Sins 42,58
16 États-Unis Est 6e des Seven Virtues 47,63
17  Union européenne 6e des Seven Deadly Sins 36,01
18 France Soleil Levant 6e des Holy Virtues 34,48
19 Roumanie 7e des Seven Virtues 38,90
20 Australie 7e des Seven Deadly Sins 19,86
21 Afrique du Sud 7e des Holy Virtues 8,95
Second tour (saison 2011-2012)

Poule unique (The Seven Archangels) avec classement aux points :

  Pays Points
1 Irlande 270,90
2 États-Unis 135,73
3 France 130,30
4 Reste du monde 125,03
5 Nouvelle-Zélande 38,84
6 Argentine 29,47
7 Italie 27,47

IIIe édition (commencée en 2013)

La IIIe édition propose un format de tournoi très différent des deux premières éditions.

L’inscription des joueurs et des équipes n’était pas close au lancement du tournoi et il n’y avait pas de taille minimale pour les équipes : de nouvelles équipes ou de nouveaux joueurs pouvant s’inscrire sur toute la durée de la compétition et des parties de la phase qualificative étant lancées régulièrement. Les équipes et les joueurs ayant dépassé un seuil de points dans les parties de la phase qualificative sont qualifiés pour les parties de la phase finale. Ces parties de la phase finale auraient dû pouvoir commencer dès qu’au moins sept équipes et vingt joueurs étaient qualifiés mais des équipes et des joueurs auraient pu accéder à la phase finale même après que celle-ci ait débutée et de nouvelles parties de la phase qualificative pouvaient continué à être lancées même après le lancement des premières parties de la phase finale. Aurait dû être déclarée vainqueur l’équipe ayant gagné la première un certain nombre de points sur les parties de la phase finale. Cette édition a été arrêtée avant même le lancement de la phase finale.

Au , il y avait 38 équipes différentes :

Membres des équipes championnes des Coupes du monde par équipes nationales

Édition Équipe championne du monde Note
2007-2009
Ire
France
Emmanuel du Pontavice
Fabrice Essner
Jean-Luc Granier
Fabien Grellier
Michel Lacroix
Gwen Maggi
Jean-Pierre Maulion
Nicolas Sahuguet
Rubén Sánchez García Luengo de Madrid
Cyrille Sevin
[180]
2010-2012
IIe
Irlande
Mike Cosgrave
Brian Dennehy
Aidan Duggan
Conor Kostick
Cian O’Rathaille
Nigel Phillips
Rick Powell
 
2013-____
IIIe
sans objet : compétition arrêtée

Liens externes

  • La (fr) ((en), (de) disponibles également) World Diplomacy Database recense tous les résultats connus des tournois en face-à-face.
  • (fr) ((en) disponible également) Stabbeurfou : site ayant hébergé les deux premières éditions de la Coupe du monde par équipes nationales.
  • (en) AQMN : site hébergeant la troisième édition de la Coupe du monde par équipes nationales.

Notes et références

  1. Sans que l’on puisse dater la transition exacte (1995 ?), les fanzines de Diplomatie retrouvés parlent du tournoi de la convention mondiale en 1988 et du championnat du monde en 1995
  2. Ce tournoi a compté pour la Bismark Cup.
  3. Ce tournoi a compté pour le Swedish Diplomacy Rally.
  4. Ce tournoi a compté pour le Grand Prix nord-américain.
  5. Ce tournoi a compté pour le Grand Prix européen.
  6. Ce tournoi a compté pour le Vier-Chancen Tournee.
  7. Ce tournoi a compté pour le Tour de France.
  8. Ce tournoi a compté pour le championnat italo-saint-marinais.
  9. « World Diplomacy Championship 2018 Final - Blind Commentary w/ Ezio » (consulté le 19 septembre 2019)
  10. Le champion d’Amérique du Nord est, en 1989, exceptionnellement désigné à l’issue d’un barème prenant en compte divers tournois de la convention et non uniquement le principal tournoi individuel remporté par l’Américains Hohn Cho. Certains considèrent Hohn Cho comme le réel vainqueur de cette DipCon.
  11. Le titre de champion d’Amérique du Nord n’a pas été décerné dès la création du tournoi mais a été rétrospectivement donné à tous les vainqueurs (dès 1972 selon le joueur américain Mike Barno mais pas avant le début des années 1980 et la création des gros tournois européens selon d’autres).
  12. La DipCon 1966 a été organisée au domicile de John Koning à Youngstown dans l’Ohio le 31 août 1966, elle a été requalifiée de DipCon en 1969 lors de la deuxième édition.
  13. Résultats contestés en 2008 : une « première » XLIe édition a eu lieu à Bangor aux États-Unis en juillet. L’Américain David Webster, responsable du tournoi, y termine premier ; or selon une règle non écrite, le Tournament Director ne doit pas s’attribuer le titre pour raison de conflits d’intérêt (réels ou apparents). Pour n’avoir pas respecté cette règle et également pour des problèmes d’organisation lors de la préparation du tournoi mais aussi pendant le tournoi, la fédération nord-américaine retire le mois suivant le statut de DipCon à ce tournoi pour le donner à un autre ayant lieu en octobre. Cette nouvelle DipCon voit Chris Martin l’emporter, déjà deuxième de la « DipCon » de Bangor. Devant la polémique, Chris Martin décline le titre de champion d’Amérique du Nord ; ce refus est un temps accepté par la fédération nord-américaine, toutefois tous les palmarès en ligne mentionnent maintenant Chris Martin champion d’Amérique du Nord 2008 sans aucune restriction.
  14. Il s’agit d’une convention sans tournoi.
  15. Il n’y a pas de système de pointage pour ce championnat : est désigné champion celui ayant effectué la plus belle partie du tournoi selon les deux organisateurs (cf. la réponse d’Edi Birsan à la question : « Et ton premier tournoi ? » dans l’Edi-View).
  16. (en) « News of the realm », Diplomacy World (en), no 4, , p. 29 (lire en ligne) : classement des 21 premiers joueurs (sur 49).
  17. Différentes sources dont Diplomacy World no 55 indique l’Américain Donna Balkan champion mais le numéro 35 du même magazine avec le compte-rendu du tournoi donne bien Joyce Singer.
  18. Le premier Nord-Américain, l’Américain Mark Hurwitz, a terminé deuxième du championnat.
  19. Les championnats d’Amérique du Nord et du monde sont la même épreuve cette année-là.
  20. La World Diplomacy Database indique l’Américain Tom Kobrin à égalité de points et premier ex æquo avec Sylvain Larose ; néanmoins, la convention accueillant le tournoi (le World Boardgaming Council) ainsi que Diplomatic Corps ou le numéro 85 de Diplomacy World donnent Sylvain Larose comme seul vainqueur.
  21. Le premier Nord-Américain, l’Américain Matthew Shields, a terminé troisième du championnat.
  22. Joué durant une croisière dans le golfe du Mexique et la mer des Caraïbes avec Galveston aux États-Unis comme port d’embarquement et de débarquement et Progreso et Cozumel au Mexique et Belize au Belize comme escales.
  23. Le premier Nord-Américain, l’Américain Jim O’Kelley, a terminé troisième du championnat.
  24. Le premier Nord-Américain, l’Américain Chris Martin, a terminé deuxième du championnat.
  25. Cette « EuroDipCon » n’a pas donné lieu à un classement.
  26. Ce tournoi a été remporté par l’Allemand Christoph Schunk.
  27. Tournoi français le plus important de l’année 1992 en nombre de joueurs, l’Euro Diplomate a été remporté par le Français Samy Malki.
  28. Cette année-là, championnats d’Europe et de France sont les mêmes évènements.
  29. Le titre de champion de France était exceptionnellement réservé à un Français ; Guillaume Plantevin, deuxième du tournoi (derrière Leif Bergman qui devient donc champion d’Europe) et premier Français, devient champion de France.
  30. Les championnats d’Europe et d’Irlande sont la même épreuve cette année-là, exceptionnellement le titre de champion d’Irlande est réservé à un Irlandais. Le classement des Irlandais se fait au score avant d’être sur le classement de la table finale, Paraic Reddington, vainqueur de la table finale et champion d’Europe, est derrière Brian Dennehy au score qui est troisième du championnat d’Europe mais donc champion d’Irlande.
  31. Le premier Européen, le Britannique Gihan Bandaranaike, a terminé deuxième du championnat.
  32. Ce tournoi a compté pour le Tour of Britain.
  33. Le premier Européen, l’Italien Filippo Lonardo, a terminé deuxième du championnat.
  34. L’évènement est le même mais les classements des championnats d’Europe et de France 2018 diffèrent : le championnat de France ne prenant en compte que trois parties, le championnat d’Europe en comptabilisant deux supplémentaires jouées sous un format Blitz (variante sans négociation). Malgré les différences entre les deux classements, le vainqueur des deux titres est le même joueur.
  35. Sauf en Suède en 1990 et en 1991 pour les deux premiers championnats et en France de 1993 à 1995 où les championnats ont été joués sous forme de circuits.
  36. Sauf en 2000 en France ou en 2001 en Irlande où le championnat national est aussi championnat continental et où le titre national est réservé à un représentant national.
  37. À l’exception des championnats des Pays-Bas jusqu’en 2008 et des championnats de Norvège jusqu’en 1993 inclus.
  38. Le premier Sud-Africain, Fanele Ndzoko, a terminé deuxième du championnat.
  39. Le premier Allemand, Klaus-Dieter Kuhn, a terminé deuxième du championnat.
  40. Le premier Allemand, Jan Badurczik, a terminé deuxième du championnat.
  41. Les championnats d’Australie et du monde sont la même épreuve cette année-là.
  42. Le premier Australien, Robert Hadley, a terminé deuxième du championnat.
  43. Le premier Australien, Geoff Carr, a terminé deuxième du championnat.
  44. Le premier Autrichien, Ewald Tuwora, a terminé deuxième du championnat.
  45. Le premier Autrichien, Sebastian Beer, a terminé troisième du championnat.
  46. Le premier Autrichien, Sebastian Beer, a terminé onzième du championnat.
  47. Les championnats d’Autriche et du monde sont la même épreuve cette année-là.
  48. Le premier Autrichien, Stephan Seklehner, a terminé douzième du championnat.
  49. Le premier Autrichien, Andreas Fiala, a terminé quatrième du championnat.
  50. L’édition de ce tournoi est intitulé Grand Prix de Namur – Coupe de Belgique, il est l’un des six tournois du championnat de France 1994.
  51. Le premier Belge, Raphaël Jassogne, a terminé troisième du championnat.
  52. Le premier Belge, Bruno Berken, a terminé sixième du championnat.
  53. Ce tournoi est l’un des six tournois du championnat de France 1995.
  54. Le tournoi de Diplomatie du DiploNam a eu lieu en 1996 mais son résultat est inconnu.
  55. Les championnats de Belgique et d’Europe sont la même épreuve cette année-là.
  56. Le premier Belge, Bruno Berken, a terminé septième du tournoi.
  57. Le palmarès de cette édition du championnat de Belgique est incomplet.
  58. Les championnats de Belgique et du monde sont la même épreuve cette année-là.
  59. Le premier Belge, Bernardo Gaivao, a terminé vingt-septième du tournoi.
  60. On ne sait pas si le tournoi de Diplomatie du DiploNam a eu lieu en 2001.
  61. Le premier Belge, Stéphane Derdi, a terminé troisième du tournoi.
  62. Le premier Belge, Pierre Marlet, a terminé troisième du tournoi.
  63. Le premier Belge, Sacha Daout, a terminé troisième du tournoi.
  64. Le premier Belge, Nicolas Ianiri, a terminé deuxième du tournoi.
  65. Ce tournoi a compté pour le Tour de Belgique.
  66. Le premier Belge, Nicolas Ianiri, a terminé quatrième du championnat.
  67. Les championnats 2009 et 2010 joués à Mons ne bénéficient donc pas de la numérotation propre aux éditions du DiploNam de Namur où se sont déroulés tous les autres championnats.
  68. Le premier Belge, Domitien Gillet, a terminé troisième du tournoi.
  69. Le premier Belge, Jean-Louis Delattre, a terminé quinzième du championnat.
  70. Le premier Canadien, Ben Leung, a terminé deuxième du championnat.
  71. Le premier Canadien, Brian Mitenko, a terminé troisième du championnat.
  72. Le classement précis du premier Danois est inconnu (troisième ou au-delà).
  73. Le lieu de ce championnat, organisé par Jakob Bavnshøj et le club de jeux På Spiltræf lors du festival de jeu PentaCon VII, n’est pas connu. Ce championnat se présentait en 1996 comme le premier championnat officiel du Danemark.
  74. Le premier Danois, Erik Swiatek, a terminé deuxième du championnat.
  75. Le premier Danois, Erik Swiatek, a terminé troisième du championnat.
  76. Le premier Danois, Jakob Bavnshøj, a terminé deuxième du championnat.
  77. Le lieu de ce championnat de Finlande reste inconnu. Peut-être aussi y a-t-il eu d’autres championnats de Finlande d’autres années également.
  78. La numérotation des championnats de Finlande commence avec la FinDipCon.
  79. Le premier Finlandais, Jari Mustonen, a terminé deuxième du championnat.
  80. Le premier Finlandais, Juho Malin, a terminé deuxième du championnat.
  81. Le championnat de France 2012 est initialement prévu à Toulouse, devant être joué pendant le festival Alchimie du jeu mais quelques jours après l’attribution de l’organisation à Toulouse, le championnat d’Europe à Namur est annoncé le même week-end. Pour éviter la concurrence entre les deux championnats, le championnat de France est déplacé à Paris plus tard dans l’année.
  82. Joué en 1989.
  83. « 4e championnat de France de Diplomacy », Jeux et Stratégie, no 59, , p. 7.
  84. Joué en 1991.
  85. Joué en 1992.
  86. Joué en 1993.
  87. Les championnats de France 1993, 1994 et 1995 sont les seuls à avoir été joués en plusieurs temps (sur des lieux différents), tous les trois en six temps. Une autre tentative de championnat de France joué sous forme de circuit a été commencée en 1996 avant d’être abandonnée.
  88. Les résultats de la finale à Paris ont été perdus avant d’être communiqués à la fédération organisatrice du championnat. Le palmarès de ce dernier n’est donc pas connu. Bruno-André Giraudon, vainqueur et donc meilleur Français la même année du championnat du monde ayant eu lieu à Paris, est quelquefois considéré comme le champion de France 1995. La numérotation des championnats a ensuite été progressivement abandonnée, certains organisateurs ayant pris en compte l’année 1995 et d’autres non ; de plus, la continuité dans les championnats de France a été rompue deux nouvelles fois avec un « premier » championnat de France 1996 joué sous forme de circuit abandonnée en cours d’année et un champion de France en 2000 désigné à la suite du championnat d’Europe sans championnat de France distinct ; après l’abandon de la numérotation, l’actuelle numérotation est celle qui a été choisie par l’organisation depuis 2006.
  89. En 1996, il y eut une dernière tentative d’une édition sous la forme d’un circuit, au moins deux tournois ont été ainsi joués (à Bordeaux et Lille), ce circuit n’a pas été terminé et le championnat 1996 a été joué lors d’un seul tournoi en 1997.
  90. Le premier Français, William Attia, a terminé deuxième du championnat.
  91. Joué en 2017.
  92. Le premier Irlandais, Muiris O’Donnchu, a terminé quatrième du championnat.
  93. Le premier Irlandais, Fintan Palmer, a terminé quatrième du championnat.
  94. Hormis le vainqueur, le classement de ce championnat d’Italie ainsi que le lieu où il a été joué sont inconnus, le classement du premier Italien est donc inconnu.
  95. Le premier Italien, Luca Pazzaglia, a terminé deuxième du championnat.
  96. Le premier Italien, Pasquale Giovine, a terminé sixième du championnat.
  97. Le premier Italien, Marco Noseda Pedraglio, a terminé deuxième du championnat.
  98. Ce tournoi a compté pour le championnat de Suède alors joué sous forme de circuit.
  99. Le premier Norvégien, Tore Godager, a terminé deuxième du championnat.
  100. Le premier Norvégien, Daniel Hirsch, a terminé deuxième du championnat.
  101. Le premier Norvégien, Anders Granås Kjostvedt, a terminé deuxième du championnat.
  102. Le premier Néo-Zélandais, Dominick Stephens, a terminé deuxième du championnat.
  103. Le premier Néo-Zélandais, Grant Torrie, a terminé deuxième du championnat.
  104. Le premier Néo-Zélandais, William Black, a terminé deuxième du championnat.
  105. Le premier Néo-Zélandais, Grant Steel, a terminé deuxième du championnat.
  106. Le premier Néo-Zélandais, Grant Steel, a terminé troisième du championnat.
  107. Le lieu où s’est déroulé le championnat des Pays-Bas cette année-là est inconnu.
  108. Le premier Néerlandais, René van Rooijen, a terminé deuxième du championnat.
  109. Le premier Néerlandais, Tom de Greef, a terminé troisième du championnat.
  110. Le premier Néerlandais, Claes de Graaff, a terminé deuxième du championnat.
  111. Le premier Britannique, Victor Hall, a terminé deuxième du championnat.
  112. Les championnats du Royaume-Uni et d’Europe sont la même épreuve cette année-là.
  113. Le premier Britannique, Toby Harris, a terminé deuxième du championnat.
  114. Le premier Russe, Alexandre Lebedev, a terminé deuxième du championnat.
  115. Le premier Saint-Marinais, Adis Righi, a terminé deuxième de ce championnat.
  116. Le premier Saint-Marinais, la Saint-Marinaise Marianna Maggi, a terminé quatorzième de ce championnat.
  117. Les championnats d’Europe et de Saint-Marin sont la même épreuve cette année-là
  118. Le premier Saint-Marinais, Adis Righi, a terminé trente-troisième de ce championnat.
  119. Le premier Saint-Marinais, Gian Carlo Ceccoli, a terminé troisième de ce championnat.
  120. Le premier Saint-Marinais, Adis Righi, a terminé quinzième de ce championnat.
  121. Le premier Saint-Marinais, Gian Carlo Ceccoli, a terminé vingt-deuxième de ce championnat.
  122. Le premier Saint-Marinais, Matteo Musu, a terminé dix-huitième de ce championnat.
  123. Le premier Saint-Marinais, Adis Righi, a terminé dixième de ce championnat.
  124. Il n’y a eu aucun joueur saint-marinais à ce championnat.
  125. Le premier Saint-Marinais, Adis Righi, a terminé huitième de ce championnat.
  126. Le premier Saint-Marinais, Adis Righi, a terminé seizième de ce championnat.
  127. Le premier Saint-Marinais, Massimo Corbelli, a terminé trente-quatrième de ce championnat.
  128. Le premier Saint-Marinais, Adis Righi, a terminé douzième de ce championnat.
  129. Les deux premières éditions sont jouées sous la forme d’un circuit.
  130. Le premier Suédois, Henrik Andersson, a terminé deuxième du championnat.
  131. Le premier Suédois, Tomas Marceou Larsson, a terminé troisième du championnat.
  132. Le premier Suédois, Dennis Andersson, a terminé deuxième du championnat.
  133. Le premier Suédois, Tage Bengtsson, a terminé deuxième du championnat.
  134. Ce championnat se déroule durant une croisière en mer Baltique avec Stockholm en Suède comme port d’embarquement et de débarquement et Tallinn en Estonie comme escale.
  135. Le premier Suisse, Jean-Gérard Pont, a terminé deuxième du championnat.
  136. Le championnat de Suisse a été joué sur une unique partie lors de l’édition 2014 de Ludesco, un festival de jeux. Le résultat a été perdu par l’organisation avant d’être communiqué, le tournoi devait compter pour le Tour de France de Diplomatie mais a dû en être retiré.
  137. Le premier Tchèque, Štěpán Filipi, a terminé deuxième du championnat.
  138. Le premier Tchèque, Norman David, a terminé quatrième du championnat.
  139. Le premier Tchèque, Ondřej Demel, a terminé quatrième du championnat.
  140. Deux parties ont été jouées avec chacune un vainqueur, aucun classement ne compile les deux parties.
  141. Deux parties ont été jouées avec un vainqueur dans l’une et deux premiers ex æquo dans l’autre, aucun classement ne compile les deux parties ; le Tchèque Robert Scholz a toutefois terminé en tête des deux parties.
  142. Deux parties ont été jouées avec un vainqueur dans l’une et trois premiers ex æquo dans l’autre, aucun classement ne compile les deux parties.
  143. Les Gen Con et DipCon sont la même épreuve cette année-là.
  144. Il y a eu, à la 2000 Gen Con Game Fair, ce tournoi organisé par Eric Sanders (comme les tournois précédents et celui qui suivra en 2002) et un autre tournoi organisé par Edi Birsan et remporté par l’Américain Desmond Sheehan. Cet autre tournoi ne figure pas sur le trophée des tournois de Diplomatie de la Gen Con comme les tournois de 1977 et de 1981 mais au contraire de ces deux tournois, il n’est pas comptabilisé dans les tournois annuels par les organisateurs du tournoi des années 2010. Les deux tournois ont compté pour le Grand Prix nord-américain.
  145. Depuis 2016, ce tournoi est aussi championnat des États-Unis.
  146. Il faut attendre 1983 pour voir le tournoi accueilli par la convention ManorCon, en conséquence le tournoi 1982 porte la mention ManorCon 0 tandis que le tournoi 1983 porte celle de Ire ManorCon.
  147. Les ManorCon et championnat du monde sont la même épreuve cette année-là.
  148. La ManorCon et le championnat du Royaume-Uni sont la même épreuve cette année-là.
  149. Les ManorCon et championnat d’Europe sont la même épreuve cette année-là.
  150. Ce championnat a été requalifié comme championnat d’Île-de-France que rétrospectivement.
  151. Le titre de champion d’Île-de-France a été décerné cette année-là à l’issue de l’Open Diplomacy Dauphine.
  152. Le titre de champion d’Île-de-France a été décerné cette année-là à l’issue d’un tournoi nommé Congrès des Traîtres.
  153. Ce tournoi a eu lieu en novembre 1987.
  154. Le titre de champion d’Île-de-France a été décerné cette année-là à l’issue d’un tournoi nommé Convention Francophone des Jeux de Plateau.
  155. Le titre de champion d’Île-de-France devait être décerné cette année-là à la suite d’une compétition sous forme de circuit constitué de plusieurs tournois (six d’entre eux sont connus) joués sur l’année universitaire. Le palmarès de cette édition n’est pas connu et n’a peut-être jamais été établi.
  156. Le titre de champion d’Île-de-France est décerné cette année-là à la suite d’une compétition sous forme de circuit constitué de six tournois joués sur le début de l’année universitaire 1994-1995.
  157. Le titre de champion d’Île-de-France est décerné cette année-là à la suite d’une compétition sous forme de circuit constitué de cinq tournois joués sur l’année universitaire.
  158. Le titre de champion d’Île-de-France a été décerné cette année-là à l’issue du Trophée de la Brie.
  159. Prévu initialement à Paris en septembre, le championnat d’Île-de-France 2015 a dû être annulé quelques jours avant la date en raison de l’indisponibilité de son organisateur. En décembre, d’autres organisateurs organisent le tournoi.
  160. Le nombre de tournois de cette édition de la Bismark Cup est inconnu.
  161. Un des dix tournois de l’édition 2010 ne s’est pas joué sur table mais par correspondance électronique.
  162. Exceptionnellement le Tour de France 2005 a eu une étape dans un territoire non francophone avec le championnat d’Europe à Utrecht aux Pays-Bas.
  163. Le Tour de France 2006 a commencé fin décembre 2005.
  164. Cette édition du Tour de France se déroule sur deux années civiles pour pallier le trop faible nombre de tournois.
  165. Il n’y a pas eu d’étape saint-marinaise pour ce championnat italo-saint-marinais.
  166. Le règlement en 2007, la première édition à Leicester, prévoyait un classement par équipes mais avec le faible nombre de joueurs, les « équipes » n’étaient composées chacune que d’un seul joueur. Cela préfigurait l’avènement du Diplomacy Challenge : à partir de 2008, le classement par équipes a été remplacé par le Diplomacy Challenge qui récompense le meilleur joueur sur une seule des trois rondes de la convention, le Diplomacy Challenge étant censé attirer des joueurs qui ne souhaitent pas jouer les trois rondes du tournoi traditionnel en ayant toutefois une chance de figurer au palmarès (cf. explication donnée par les organisateurs lors de la publication du palmarès 2008 sur le site officiel : ).
  167. La composition de l’équipe lauréate de cette édition de la ManorCon est inconnue.
  168. La composition de l’équipe lauréate de cette édition de la ManorCon est incomplète.
  169. Le capitaine ne se voyait pas attribuer une partie en particulier mais pouvait naviguer entre chacune des parties de ses équipiers, il pouvait ainsi prendre le temps de réfléchir à une stratégie d’équipe en fonction des avancées des autres équipes et conseiller en fonction les membres de sa propre équipe en les poussant à attaquer plutôt tel ou tel joueur ou inversement à s’allier avec tel ou tel autre.
  170. Même tournoi cette année-là, les classements par équipe de la ManorCon et du championnat du monde sont également identiques.
  171. En 1990 (Jason Bergmann), en 2000 (Simon Bouton), en 2001 et en 2013 (Cyrille Sevin), en 2003 (Vincent Carry), en 2007 (Doug Moore) et en 2019 (Gwen Maggi), le champion du monde individuel double sa victoire avec le trophée par équipes des mêmes championnats du monde.
  172. Exceptionnellement, cette année-là, le trophée par équipes fait l’objet d’un tournoi propre au trophée, le classement par équipes étant calculé depuis des parties distinctes du championnat du monde individuel et donc ne comptant pas pour le classement individuel.
  173. Le palmarès par équipes de cette édition du championnat d’Europe est inconnu : les résultats ont peut-être été perdus ou il n’y a pas eu de trophées par équipes cette année-là.
  174. Il n’y a pas eu à proprement parler de tournoi par équipes durant cette édition du championnat d’Europe. En effet, les organisateurs ont annoncé après coup quelle ronde avait été retenue pour le palmarès et le classement a été effectué par nationalité. Un trophée a cependant été remis à chaque joueur des trois pays ayant été le plus performant sur la ronde en question notamment Simon Bouton pour le pays lauréat.
  175. Il n’y a pas eu de trophée par équipes cette année-là au championnat d’Europe.
  176. La composition de l’équipe championne de France cette année-là a été perdue.
  177. Le palmarès par équipes de ce championnat de France est inconnu, peut-être n’a-t-il pas fait l’objet d’un classement par équipes.
  178. Ce championnat de France n’a pas donné lieu à un trophée par équipes.
  179. Il s’agit principalement de joueurs issus de Vopaliec SF, le dernier fanzine « diplomatique » francophone.
  180. Cyrille Sevin a été champion du monde sur table en 1997 et en 2001 et l’est de nouveau devenu en 2013, Nicolas Sahuguet l’a été en 2006 et Gwen Maggi l’est devenu en 2010 et de nouveau en 2019.
  • Que, dans les tableaux ci-dessus de l’article, le nom d’un joueur soit précédé de deux drapeaux signifie que ce joueur possède la double nationalité.
  • Portail des jeux
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.