Partition de la Corée

La partition de la Corée en Corée du Sud et Corée du Nord est la conséquence du protectorat instauré en 1945 en Corée par les États-Unis et l'Union soviétique, après que la victoire de ces nations alliées, lors de la Seconde Guerre mondiale, contre l'Empire du Japon a mis un terme à la colonisation japonaise de la Corée. De 1945 à 1948, les Américains occupent le pays au sud du 38e parallèle, tandis que les Soviétiques occupent la partie nord.

La péninsule coréenne divisée d’abord le long du 38e parallèle nord, puis le long de la ligne de démarcation.

À cause du début de la guerre froide entre ces deux superpuissances, la commission mixte américano-soviétique échoue à négocier un accord permettant la création d'un État coréen indépendant unique. Les Nations unies organisent alors des élections préliminaires à la formation d'un gouvernement national, mais elles sont boycottées dans la partie nord et ne sont finalement organisées que dans la partie sud, aboutissant à la proclamation de la République de Corée le , et entraînant celle, dans le nord, de la République populaire démocratique de Corée le .

Chacun de ces deux gouvernements revendique la souveraineté sur l'ensemble de la péninsule coréenne avec le soutien respectif des États-Unis et de l'Union soviétique. La guerre de Corée éclate le par l'invasion de troupes nord-coréennes dans la partie sud et aboutit le à la signature de l'armistice de Panmunjeom qui instaure la création d'une zone démilitarisée de quatre kilomètres de large de part et d'autre de l'ultime ligne de front.

À la fin du XXe siècle, après la fin de la guerre froide, les tensions entre les deux pays s'apaisent, permettant la signature, le , de la Déclaration conjointe Nord-Sud en faveur de la paix et d'un projet de réunification. Cependant, les désaccords sur les limites de leur frontière maritime commune et la légitimité du programme d'armement nucléaire nord-coréen n'ont pas cessé d'entretenir les tensions.

Notes et références

  • Portail de la Corée du Nord
  • Portail de la Corée
  • Portail de la Corée du Sud
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.