Pays de Nied

Le pays de Nied est la région de Boulay-Moselle, Bouzonville et Faulquemont, dans le département de la Moselle, c'est aussi une petite partie du land allemand de Sarre. Il tire son nom des deux rivières qui le traversent, la Nied française et la Nied allemande, qui finissent par se rejoindre à Condé-Northen, en amont de Boulay.
Sur le plan linguistique, le bassin de la Nied est le cœur du domaine du francique mosellan.

Pour les articles homonymes, voir Nied (homonymie).

Pays de Nied
Niedland

La Nied entre Siersburg et Hemmersdorf.

Pays France
Allemagne
Subdivision administrative Grand Est
Land de Sarre
Subdivision administrative Moselle
Arrondissement de Sarrelouis
Villes principales Boulay, Bouzonville, Faulquemont, Rehlingen-Siersburg
Coordonnées 49° 10′ 56″ nord, 6° 32′ 10″ est
Relief Plateau lorrain
Cours d'eau Nied (Nied allemande, Nied française, Nied Réunie)
Régions naturelles
voisines
Pays de Sierck, Pays de Thionville, Pays messin, Saulnois
Géolocalisation sur la carte : Moselle
Géolocalisation sur la carte : Lorraine
Géolocalisation sur la carte : France

Géographie

Il y a une différence territoriale entre le « pays de Nied traditionnel » et celui qui a été délimité par les autorités touristiques, dans le cadre des grands sites de Moselle :

D'après la carte de l'association Gau un Griis, le pays de Nied s'étend au Nord au-delà de la frontière franco-allemande, jusqu'à Rehlingen-Siersburg en Sarre[1]. Avant le traité de Paris de 1815, cette région faisait entièrement partie du département de la Moselle.

Fondé en 1988, le Syndicat Mixte à Vocation Touristique (SMVT) du Pays de Nied, comprenait l’ancien arrondissement de Boulay-Moselle, ainsi que cinq communes limitrophes : Raville, Burtoncourt, Charleville-sous-Bois, L’Hopital et Saint-Avold[2]. À la suite de la loi Notre, ce syndicat a été supprimé fin 2016[3],[4].

Toponymie

  • Anciennes mentions : Nitachova ou Nitachowa (870), Pagus Nedinse ou Nedinze (909), Pagus Niden (1179), Niedgow et Niedgau (sans date)[5].
  • En allemand : Niedland.

Culture

D'après le recensement INSEE de 1962, les cantons de Boulay-Moselle et Bouzonville avaient 60 à 80 % de locuteurs du Francique lorrain. Ainsi que 40 à 60 % de locuteurs pour le canton de Faulquemont[6].

Dans plusieurs villages de la Nied, les sobriquets sur les villageois qui incluent le cochon (Schwinn et Schwein) sont assez fréquents, car l'animal y était très présent autrefois. Le défaut qui est attribué au cochon dans le pays de nied n'est pas la saleté ou la grossièreté, mais l'avarice et la radinerie[7].

Fêtes et traditions

Nikloosdach (la Saint-Nicolas) le , mettant en scène Nikloos (Saint-Nicolas) et Ruppknecht alias Knechtrupprecht (le Père Fouettard)[8].

Chréschtdach (jour du christ / Noël) : Avant que le Père Noël existe, il était coutume d'accueillir chez soi le au soir, la Chréschtkéndchen / Chréschtkéndschen (Christkindel), une jeune fille habillée tout en blanc qui s'introduisait discrètement dans une pièce de la maison, puis elle était annoncée par le tintement d'une clochette ou par un bruit fort. À la suite de ça elle apparaissait devant le sapin pour distribuer les cadeaux aux enfants[8].

Les trois jours avant le dimanche de pâques (oschtern), on peut rencontrer dans les rues des villages mosellans des Klabberbouwen alias Klepperbuwe (crécelleurs), qui matin midi et soir annoncent à coup de Klabber / Klepper (crécelles) l'angélus et les offices divins, remplaçant les cloches parties à Rome. En Moselle germanophone ce n'est d'ailleurs pas ces mêmes cloches qui dispersent œufs et friandises de pâques à leur retour de Rome, mais der Oschterhaas (le lièvre de pâques)[8],[9].

Rommelbootzennaat / Rommelbootzenaat (nuit des betteraves grimaçantes en Francique lorrain) est une tradition célébrée en Moselle la veille de la Toussaint, essentiellement dans le Pays de Nied (par exemple à Freistroff[10]) et dans une partie du land de Sarre voisin. La veille de la Toussaint, les enfants sculptent des têtes grimaçantes dans des betteraves, légumes dont la récolte marque la fin des travaux des champs. Éclairées par la lumière d'une bougie, les têtes sont déposées sur les rebords de fenêtres, des puits, les murs des cimetières ou aux croisements des chemins pour effrayer les passants. Cette fête a continué à être célébrée bien avant le retour en Europe de la mode d'Halloween à la fin des années 1990[8].

Hexennaat / Hexenaat (nuit des sorcières), durant la nuit du au 1er mai les villages du Pays de Nied sont visités par les sorcières, qui dit-on, chamboulent tout sur leur passage. Ce sont en fait les jeunes gens des villages (parfois aidés par des adultes) qui s'occupent de faire cela et donc de déplacer tout ce qu'ils trouvent[8].

« de Bouche à Oreilles », festival de Contes et Légendes en Pays de Nied, depuis 1994[11].

Organisation

Partie allemande

LocalitéNom en sarrois[12]
EimersdorfÄmeschdroff
FremersdorfFremersdroff, Freemerschdorf
FürweilerFerrweiler
GerlfangenGäärlefangen
HemmersdorfHemeschdroff
NiedaltdorfAltdroff
RehlingenReelinge
SiersburgSiirsbursch

Partie française

Les communes, anciennes communes, hameaux et lieux-dits du Pays de Nied par canton (avant redécoupage cantonal 2014).

Canton de Boulay-Moselle

Localité Nom en platt[13] Nom allemand[5] (avant 1871)
Bannayn.c.Bizing
BettangeBéttingn.c.
Bionville-sur-NiedBingen, BéngenBingen
Bisten-en-LorraineBeschten ém LochBisten Im Loch[14]
BockangeBuchingenBuchingen
BouchepornBoschbornn.c.
Boulay-MoselleBolchinBolchen
BrecklangeBréichlingBrichlingen
BrouckBrouchenBruchen
Colmingn.c.Kolmingen
CondéKonchenContchen
CoumeKumKumm, Kuhmen
DentingDentingDentingen
DrognyDrechéngenTrechingen
ÉblangeEiblingEblingen
GomelangeGelmingenGelmingen
GuertingGuerténgen, Gerténgenn.c.
GuinkirchenGängkerchinGehnkirchen
GuirlangeGirlingGirlingen
Halling-lès-BoulayHallingHallingen
Ham-sous-VarsbergHommn.c.
HelstroffHelschtroffn.c.
HinckangeHängkingHeinckingen
HollingHolléngenn.c.
Leovillersn.c.Lauweiler
Loutremangen.c.Lautermingen
MackerMachernn.c.
MégangeMengen, MägenMengen
MomerstroffMomerschtroffMommersdorff
Morlangen.c.Morlangen
NarbéfontaineMemerschbronn, MemerschbrunnMemersborn, Memersbourn
NiedervisseNidderwisn.c.
ObervisseOberwisn.c.
OttonvilleOttendroffOttendorff
PiblangePiwlingenPieblingen
Pontignyn.c.Niedbrücken
RicrangeRéikringn.c.
RoupeldangeRouplingRuplingen
Rurange-lès-MégangeReiderchingn.c.
Saint-BernardRemeschn.c.
TéterchenTéterchenn.c.
ValmunsterWalminschtern.c.
VarizeWibelskirchWeibelskirchen
VarsbergWarschbergn.c.
Vaudoncourtn.c.Wieblingen
VelvingWelwingn.c.
Volmerange-lès-BoulayWolmeringenn.c.
ZimmingZémingSimingen[15]

Canton de Bouzonville

Localité Nom en platt[13] Nom allemand[5] (avant 1871)
AidlingÄdlingEdlingen
AlzingOljhéngenn.c.
AnzelingAselingenAnselingen
Berviller-en-MoselleBeerwellern.c.
BibicheBibëschn.c.
BiblingBiblingBüblingen
BouzonvilleBusendroffBusendorf
BrettnachBrettnachenn.c.
Château-RougeRoudendroffRohtendorf
Chémery-les-DeuxScheemréch, SchemerichAlt et Neu Schemberg
ColmenKolmen, Kulmenn.c.
CottendorffKottendroffn.c
CreutzwaldKritzwald, KreizwaldKreuzwald
DalemDalen.c.
DalsteinDoolschten, Doolsten, Duelstenn.c.
DidingDidingenDidingen
ÉbersvillerEbeschwiller, EwëschwellerEbersweiler
EdlingEdléngen, EedléngOEdlingen
FalckFalkn.c.
FérangeFeréngen, FieréngenFeiringen
FilstroffFélschtroffFilsdorff
FreistroffFreeschdroffn.c.
GaweistroffGaweischtroffn.c.
GuélingGélingenn.c.
GuerstlingGerschlingenn.c.
GuichingGéchéngenn.c.
Hargarten-aux-MinesHargaartenn.c.
HecklingHechléngenHechlingen
Heining-lès-BouzonvilleHeiningn.c.
HestroffHeschdrëf, Heschtroffn.c.
HoblingHoobléngenn.c.
IsingÉiséng, Éiséngen, Iséngenn.c.
LabrückLaabréckn.c.
LacroixKräiz, Kraiz, Kreizn.c.
MenskirchMenschkérch, Menschkichenn.c.
MertenMéertenn.c.
NeudorffNaudorf, Neidrëfn.c.
Neunkirchen-lès-BouzonvilleNongkérchenn.c.
NiedwellingNiedwéllingenn.c.
OberdorffOwerdorfn.c.
Odenhovenn.c.n.c.
OtzwillerEutzweller, Outsweilern.c.
Petite-BibicheKleen Bibéschn.c.
RemeldorffReimelduerfn.c.
RémelfangRemelfangenn.c.
RémeringReimeringenReimeringen
RodlachRoudlachn.c.
Saint-François-LacroixFranzn.c.
SchrecklingSchrecklingenn.c.
SchwerdorffSchweerdroffn.c.
TrombornTromborrenn.c.
VaudrechingWalachenWallerchen
VillingWéllingenn.c.
Vœlfling-lès-BouzonvilleWelflingn.c.

Canton de Faulquemont

Localité Nom en platt[13] Nom allemand[5] (avant 1871)
Adaincourtn.c.n.c.
AdelangeAidlingenEdelingen
Arraincourtn.c.Armestroff
Arriancen.c.Argensgen
BambiderstroffBidaschtroff, Bambiderschtroffn.c.
Basse-Vigneullesn.c.Niederfillen
BonehouseBonhusenn.c.
Chémery-lès-Faulquemontn.c.Chemrich
CréhangeKrischingenKrichingen
DorvillerDorwillerDorweiler
ElvangeIlwingenElwingen
FaulquemontFolkenburchFalkenberg
FlétrangeFlétringenFlittringen
FoulignyFillingenFüllingen
GuinglangeGenglingenGænglingen
HalleringHalleringenHalleringen
Han-sur-Niedn.c.Hon an der Nied
Hémillyn.c.Hemming
Hernyn.c.n.c.
Holacourtn.c.n.c.
Haute-VigneullesOberfilnOberfillen
Henningn.c.Henningen
HerrenwaldHerrenwaldn.c.
LaudrefangLodderfangLauderfingen
Longeville-lès-Saint-AvoldLubelnLungenfeld
MainvillersMaiwillaMayweiler
Manyn.c.Nidrum
MarangeMëringenMäring
PontpierreStémbidaschtroffBiedersdorff, Steinbiedersdorff
RedlachRédlach, Redlochn.c.
Teting-sur-NiedTétingen, Tetingn.c.
Thicourtn.c.Diderich[15], Diderstroff
Thonvillen.c.n.c.
TrittelingTrittelingenn.c.
Trois Maisonsn.c.die Drey Hæuser
Vahl-lès-FaulquemontWahln.c.
Vatimontn.c.Weltersburg
Vittoncourtn.c.n.c.
Voimhautn.c.n.c.
ZondrangeSonneringenSunneringen

Notes et références

  1. François Summa et Alain Schadd, Muselfränkische Kaart : Niedland, Gau un Griis
  2. varize.fr - Pays de Nied
  3. [PDF]PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DE CREHANGE, EN DATE DU 24 AOUT 2016
  4. Tourisme et réforme territoriale - Le guide ultime pour voyager en pays de Nied sur La Semaine
  5. Bouteiller, Dictionnaire topographique de l'ancien département de la Moselle : comprenant les noms de lieu anciens et modernes, rédigé en 1868 sous les auspices de la Société d'archéologie et d'histoire de la Moselle, Paris, Imprimerie nationale.
  6. S. Legrand - d'après les chiffres de l'INSEE.
  7. Gau un Griis, Nur Enner Us, Infoblatt Aprél 2015
  8. Le Platt lorrain de poche - assimil 2007
  9. La tradition des crecelles sur www.ac-nancy-metz.fr
  10. http://www.culture-bilinguisme-lorraine.org/fr/les-traditions-de-lorraine-germanophone/rommelbootzennaat
  11. contesenpaysdenied.com
  12. « KRÄSE VUM SAARLOND - SAARLUI », sur geoplatt.com
  13. Geoplatt
  14. Bisten-en-Lorraine Notice communale
  15. Augustin Calmet, Notice de la Lorraine : qui comprend les duchés de Bar et de Luxembourg, 1840

Voir aussi

Bibliographie

  • Les Cahiers Lorrains, n°2-3, 1984. (articles sur le pays de la Nied)
  • Jean-Michel Benoit, Moulins et meuniers des pays de la Nied , Éd. Serpenoise, 1988
  • Henri SCHOUN, Les chemins de fer dans le Pays de la Nied, 1992 (lire en ligne)
  • Jean-Louis Kieffer, Mach keen Dénger : Proverbes, dictons et expressions de la sagesse populaire du Pays de Nied et alentours, éd. Gau un Griis
  • Jean-Louis Kieffer, De Nittnix un anner Zälcher (contes et légendes du Pays de Nied)
  • Jean-Louis Kieffer, Les sobriquets du Pays de Nied, Éd. des Paraiges, 2016 (ISBN 978-2375350300)
  • Collège Adalbert de Bouzonville, Recettes de ma grand-mère : Aus meiner Oma ihr Déppen, éd. Gau un Griis (ISBN 978-2-9537157-0-5)
  • Société d'histoire et d'archéologie de la Lorraine, Section des pays de la Nied, Collection des monographies des communes des pays de la Nied (ISSN 1158-4785)

Liens externes

  • Portail de la Moselle
  • Portail de la géographie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.