Paysage champêtre, le matin

Paysage champêtre, le matin (Dorflandschaft bei Morgenbeleuchtung ou Einsamer Baum, Eine grüne Ebene ou encore Harzlandschaft) est une peinture de Caspar David Friedrich réalisée en 1822.

Paysage champêtre, le matin
Artiste
Date
Type
Technique
Dimensions (H × L)
55 × 71 cm
Mouvement
Collection
N° d’inventaire
W.S. 52
Localisation

Description

La peinture représente un paysage verdoyant, non loin d'un village qui s'étale à mi-distance. Au centre, figure un grand chêne, dont la couronne est en grande partie morte. Un berger avec son bâton s'appuie sur le tronc tandis que son troupeau paît dans la prairie. Le plan du tableau est animé par un étang dans lequel se baignent des oiseaux, des arbres, des bosquets ainsi que des maisons, dont les cheminées laissent échapper des colonnes de fumée. Le ciel se reflète dans les étangs. Au fond, on aperçoit les tours d'une église, derrière lesquelles s'élèvent de sombres montagnes dont le gris brumeux semble proche du bleu gris du ciel.

Classement dans l'ensemble de l'œuvre

Caspar David Friedrich : Paysage avec un arc en ciel (Landschaft mit Regenbogen), vers 1810.

Le tableau est unique dans l'œuvre de Friedrich : il n'existe en effet pas d'autres peintures représentant un paysage avec autant de détails. La présence du berger évoque le tableau Landschaft mit Regenbogen. Le tableau peut être rattaché à un groupe d'autres tableaux qui représentent un ou plusieurs chênes au centre comme Herbstabend am See, Der Winter, L'Abbaye dans une forêt de chênes, Dolmen sous la neige ou Klosterruine im Schnee.

Études et dessins

La peinture peut être reliée à une série de dessins. Le dessin Deux esquisses de paysages du a été utilisé pour représenter « les crêtes à droite et à gauche »[1]. La chaîne de montagnes en arrière-plan a comme base le dessin Paysage avec un homme ; Eau avec des pierres des 6 au [2]. Ces dessins ont été réalisés au cours d'une randonnée que Friedrich a fait avec Georg Friedrich Kersting dans les monts des Géants. Le chêne au premier plan trouve sa source dans le dessin Chêne avec nid de cigognes du à Neubrandenburg[3]. Pour le chêne isolé à gauche, il a utilisé l'Étude des feuilles de vigne et de hêtres des 13/, complétée dans le tableau avec quelques branches[4]. Le groupe de quatre arbres en plein moyenne distance peut être vu dans le dessin Groupe de grands chênes du [5]. Les deux chênes à côté dans les Études d'arbres des 9/. Ces dessins ont été faits lors du séjour de Friedrich à Breesen[6].

Notes et références

  1. Christina Grummt, Die Zeichnungen. Das gesamte Werk, 2 volumes, Munich, 2011, page 590 et suivantes
  2. Christina Grummt, Caspar David Friedrich. Die Zeichnungen. Das gesamte Werk, 2 volumes, Munich, 2011, page 591 et suivante
  3. Christina Grummt. Caspar David Friedrich. Die Zeichnungen. Das gesamte Werk. 2 volumes, Munich 2011, page 451
  4. Christina Grummt. Caspar David Friedrich. Die Zeichnungen. Das gesamte Werk. 2 volumes, Munich 2011, page 570
  5. Christina Grummt. Caspar David Friedrich.Die Zeichnungen. Das gesamte Werk. 2 volumes, Munich 2011, page 575
  6. Christina Grummt. Caspar David Friedrich. Die Zeichnungen. Das gesamte Werk. 2 volumes, Munich 2011, page 567 et suivante

Liens externes

  • Portail de la peinture
  • Portail des années 1820
  • Portail du romantisme
  • Portail de Berlin
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.