Phillips Holmes

Phillips (Raymond) Holmes est un acteur américain, né le à Grand Rapids (Michigan), mort le au-dessus de l'Ontario (Canada).

Pour les articles homonymes, voir Holmes.
Phillips Holmes
Photo promotionnelle de 1933
Nom de naissance Phillips Raymond Holmes
Naissance
Grand Rapids
Michigan, États-Unis
Nationalité Américaine
Décès
Au-dessus de l'Ontario, Canada
Profession Acteur
Films notables Le Retour de Sherlock Holmes
Une tragédie américaine
L'Homme que j'ai tué
Les Invités de huit heures
Caravan
Avec Clara Bow, dans Les Endiablées (1929, photo promotionnelle)
Avec Lionel Atwill (à g.), dans Nana (1934, photo promotionnelle)

Biographie

Fils de Taylor Holmes (1878-1959) et frère de Ralph Holmes (1915-1945), tous deux également acteurs, Phillips Holmes connaît une première expérience au cinéma avec des petits rôles non crédités dans deux films muets de son père, sortis respectivement en 1918 et 1925.

En 1926-1927, il étudie notamment à l'université de Grenoble (France) et au Trinity College de Cambridge (Angleterre), avant de parfaire son éducation en 1927-1928 dans son pays natal, à l'université de Princeton (New Jersey).

Repéré à Princeton par le réalisateur Frank Tuttle, il tourne sous sa direction son premier film parlant produit par la Paramount, Varsity (avec Buddy Rogers et Mary Brian), sorti en 1928. Suivent quarante-et-un autres films américains (principalement à la Paramount et à la MGM), les trois derniers sortis en 1936, dont Chatterbox de George Nichols Jr. (avec Anne Shirley et Edward Ellis), produit par la RKO.

Citons aussi Le Retour de Sherlock Holmes de Basil Dean (1929, avec Clive Brook et Betty Lawford), Une tragédie américaine de Josef von Sternberg (1931, avec Sylvia Sidney et Frances Dee), Le Code criminel d'Howard Hawks (1931, avec Walter Huston et Constance Cummings), L'Homme que j'ai tué d'Ernst Lubitsch (1932, avec Lionel Barrymore et Nancy Carroll), Les Invités de huit heures de George Cukor (1933, avec Marie Dressler et John Barrymore), Caravan d'Erik Charell (1934, avec Charles Boyer et Loretta Young), ou encore Nana de Dorothy Arzner et George Fitzmaurice (1934, avec Anna Sten et Lionel Atwill).

S'ajoutent quatre films britanniques, les deux premiers sortis en 1935, dont The Divine Spark (en) de Carmine Gallone (avec Marta Eggerth et Benita Hume)[1], où il personnifie le compositeur Vincenzo Bellini.

Ses deux films britanniques suivants, réalisés par Herbert Brenon, sont The Dominant Sex (en) (1937, avec Diana Curchill et Romney Brent) et Housemaster (en) (1938, avec Otto Kruger et Diana Churchill).

Après ces deux ultimes prestations à l'écran, Phillips Holmes entame une carrière au théâtre (comme son père), se produisant aux États-Unis (hors Broadway) dans cinq pièces notables représentées entre 1938 et 1941 (à noter déjà une première expérience sur les planches en 1927, pendant ses études à Princeton).

Successivement donc, il interprète Golden Boy (en) de Clifford Odets (1938-1939, avec Luther Adler)[2], La Fin du voyage de R. C. Sherriff (1939, avec son père Taylor et son frère Ralph)[3], The Animal Kingdom de Philip Barry (1939)[4], The Male Animal de James Thurber et Elliott Nugent (1941, avec Celeste Holm et David Wayne)[5], et enfin The Philadelphia Story de Philip Barry (1941)[6].

Après ces quelques passages au théâtre, Phillips Holmes s'enrôle en 1941 dans l'Aviation royale canadienne. Mais en 1942, il meurt prématurément (à 35 ans) durant sa formation, dans un accident d'avion.

Depuis 1960, pour sa contribution au cinéma, une étoile lui est dédiée sur le Walk of Fame d'Hollywood Boulevard.

Filmographie sélective

(films américains, sauf mention contraire)

Théâtre (sélection)

Notes et références

  1. The Divine Spark est la version anglaise alternative du film italien Casta Diva (1935) de Carmine Gallone, avec également Marta Eggerth en vedette.
  2. Golden Boy est adaptée au cinéma en 1939 sous le même titre original (titre français : L'Esclave aux mains d'or ; réalisation de Rouben Mamoulian).
  3. Journey's End connaît deux adaptations au cinéma, la première en 1930 (même titre original ; titre français : La Fin du voyage ; réalisation de James Whale), la seconde en 1976 (remake sous le titre original Aces High ; titre français : Le Tigre du ciel ; réalisation de Jack Gold).
  4. The Animal Kingdom avait été adaptée au cinéma en 1932 sous le même titre original, dans une réalisation d'Edward H. Griffith et George Cukor.
  5. The Male Animal est adaptée au cinéma en 1942 sous le même titre original, dans une réalisation d'Elliott Nugent.
  6. The Philadelphia Story avait été adaptée au cinéma en 1940 sous le même titre original (titre français : Indiscrétions ; réalisation de George Cukor).

Liens externes

  • Portail du cinéma américain
  • Portail du cinéma britannique
  • Portail du théâtre
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.