Pierre Bayle (céramiste)

Pierre Bayle potier et céramiste français, né le à Aigues-Vives (Aude), mort le à Béziers. Une stèle lui rend hommage au cimetière de Mailhac, .

Pour les articles homonymes, voir Bayle et Pierre Bayle.

Biographie

Pierre Bayle étudie au collège d'enseignement technique de Castelnaudary et obtient un CAP de « modeleur d'après plans, option faïence » en 1962. Il travaille en même temps dans une petite poterie à Castelnaudary, où il débute comme ouvrier-tourneur en faïence en 1962. Il tourne des pots de jardin. Puis il se rend à Paris où il travaille jusqu'en 1969 environ avant de revenir en Languedoc, à Minerve.

En 1970, Bayle s'installe dans le Minervois, d'abord à Minerve, où il réside et travaille pendant quatre ans, puis s'installe définitivement à Mailhac en 1974, construit lui-même son propre four avec les briques usagées d'un four de boulanger[1]. Pierre Bayle entreprend des recherches sur la terre sigillée, technique de la céramique romaine très présente dans l'ancienne Narbonnaise, permettant d'éviter le polissage en obtenant un aspect vernis. Il utilise une terre blanche, procède par application d'engobes en argile et par enfumage en fin de cuisson. Il obtient ainsi des pièces à l'aspect lisse et satiné, noires ou claires colorées de rose et de jaune.

Dès son implantation à Minerve, il commence par produire des objets en série ; de là, il poursuit ses travaux d'exploration de formes et perfectionne la technique de la sigillée.

Il est devenu l'un des céramistes représentants la France lors de manifestations internationales. Il est également exposé en France, notamment au musée national de Céramique de Sèvres et à Carcassonne, où une grande exposition lui est consacrée durant l'hiver 1996-1997.

Sources

Bibliographie

  • Antoinette Faÿ-Hallé, Pierre Bayle, Édition DM Sarver, 1996
  • Moderne Keramik aus Frankreich: 1970 bis 2000. Aus der Sammlung Kermer. Theodor-Zink-Museum, Wadgasserhof, Kaiserslautern 2014 (Catalogue d'exposition: Kaiserslautern, ) (ISBN 978-3-936036-38-1), p. 76, pl. coul. 64, 65, ill. couverture (et affiche de l'exposition)
  • Céramique française 1970–2000: Donation France et Wolfgang Kermer, Sarreguemines, Édition Musées de Sarreguemines, 2018, (ISBN 978-2-91375-924-4), p. 4, 25, 33, 39

Filmographie

Note

  1. Jean Paulet fut le premier à installer son atelier dans une maison de boulanger, à Saint-Guilhem-le-Désert dans l'Hérault, en adaptant le four à pain pour la céramique.
  • Portail de l’histoire de l’art
  • Portail de la France
  • Portail de la céramique
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.