Pierre Le Gourierec

Pierre Le Gourierec, né le à Morlaix dans le Finistère., mort dans la nuit du 10 au Bir-Hakeim, est un sous-officier des Forces françaises libres pendant la Seconde Guerre mondiale. S'occupant de la logistique des camions, il est mortellement blessé à la fin de la bataille de Bir Hakeim. Il est compagnon de la Libération.

Pierre Le Gourierec

Pierre Le Gourierec

Naissance
à Morlaix dans le Finistère.
Décès dans la nuit du 10 au
Bir-Hakeim
Mort au combat
Origine France
Allégeance  France libre
Arme Train
Grade Maréchal des logis
Années de service 1938-1942
Conflits Seconde Guerre mondiale
Distinctions Chevalier de la Légion d'honneur
Compagnon de la Libération
Croix de guerre 1939-1945

Liste des Compagnons de la Libération

Biographie

Bataille de Narvik

Pierre Le Gourierec s'engage volontairement dans l'armée, en . Incorporé au 19e escadron du Train, il passe en à la 802e Compagnie du train et participe avec elle à la bataille victorieuse de Narvik en Norvège[1].

Rallie la France libre

Revenu en France, il contribue à organiser le camp retranché de Brest. Évacué le à bord du Meknès à destination de l'Angleterre, il choisit d'y répondre à l'appel du général de Gaulle et s'engage dans les Forces françaises libres[1].

Campagnes d'Afrique et de Syrie

Caporal à la première Compagnie du Train des FFL, il commence par participer à l'opération de Dakar. Il débarque ensuite au Cameroun le . Au Soudan en , avec la brigade française d'Orient, il combat en Erythrée contre les Italiens. Caporal-chef en , il est affecté successivement en Égypte et en Palestine. Il participe ensuite à la campagne de Syrie[1].

Bataille de Bir Hakeim, décès

C'est comme maréchal des logis qu'il participe à la bataille de Bir Hakeim en mai et , avec la 101e Compagnie Auto et la brigade du général Koenig[1].

Pierre Le Gourierec est blessé mortellement dans la nuit du 10 au à Bir-Hakeim, lors de la sortie, en guidant des camions transportant des blessés[1].

Il est créé Compagnon de la Libération l'année suivante, à titre posthume[1].

Hommages et distinctions

Notes et références

Bibliographie

  • « Pierre Le Gourierec », dans Vladimir Trouplin, Dictionnaire des compagnons de la Libération, Bordeaux, Elytis, (ISBN 9782356390332).
  • « Pierre Le Gourierec », dans Jean-Loup Avril, Mille Bretons: dictionnaire biographique, Les Portes du Large, (ISBN 2914612079 et 9782914612074), p. 273.

Liens externes

  • Portail de la Seconde Guerre mondiale
  • Portail de la Résistance française
  • Portail de l’histoire militaire
  • Portail de la Bretagne
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.