Pierre Toufaire

Pierre Toufaire (Châteaudun, - Toulon, ) est un ingénieur et architecte français.

Pierre Toufaire
Biographie
Naissance
Décès
(à 54 ans)
Toulon
Nationalité
Activités

Biographie

Fils de Pierre Toufaire, architecte et entrepreneur, et de Marie Audonneau, Pierre Toufaire travaille d'abord avec son père puis achève ses études à Paris. En 1773, il est nommé ingénieur des bâtiments civils de la Marine à Rochefort et est muté en à la Indret où il est chargé de la construction des bâtiments destinés à abriter la fonderie de canons pour la marine. Il termine les travaux en 1778 et est nommé ingénieur en chef en , à Rochefort, ville où il accomplit une œuvre considérable, construisant en particulier les nouvelles casernes et le nouvel hôpital. Il établit aussi les plans des bâtiments de la fonderie du Creusot (1781-1782) et analyse la possibilité d'un dessèchement des marais de la région de Rochefort.

Au début de la Révolution française, il travaille à l'hôpital du Port-des-Barques et à la construction de cales pour les vaisseaux et dessine une immense porte pour l'entrée de la ville de Rochefort mais il meurt à Toulon le .

Réalisations

Hommages

Une rue de la ville de Châteaudun et une de celle de Rochefort portent son nom.

Bibliographie

  • Martine Acerra, Rochefort, la construction navale française (1661-1815), Paris, 4 vol., Librairie de l’Inde, 1993
  • Étienne Taillemite, Dictionnaire des marins français, Tallandier, 2002, p. 505
  • Jacques Charpy, Un ingénieur de la Marine au temps des Lumières: Les carnets de Pierre Toufaire (1777-1794), Presses universitaires de Rennes, 2018

Notes et références

  1. Simon Robert et Evelyne Grunberg : Châteaudun - 1723-1914, de l'incendie à la Belle Époque. Deux siècles d'urbanisme, Édité par la ville de Châteaudun, 2007, p. 52 (ISBN 978-2-95223-631-7)

Liens externes

  • Portail de l’architecture et de l’urbanisme
  • Portail du monde maritime
  • Portail de l’histoire militaire
  • Portail d’Eure-et-Loir
  • Portail du XVIIIe siècle
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.