Pierre Wichman

Peter Wijchmans[1], francisé en Pierre Wichman[2] ou latinisé en Petrus Wychmannus[3], est un chanoine d'Anderlecht et un humaniste, né à Bruxelles dans le dernier quart du XVe siècle et mort à Anderlecht, le , où il fut inhumé dans la grande nef de la Collégiale Saints-Pierre-et-Guidon d'Anderlecht.

La maison du chanoine Pierre Wichman à Anderlecht, où résida Érasme en 1521. Cette maison est devenue le musée de la Maison d'Érasme.
Érasme voyageur, statue ornant la cage d'escalier de la maison de Pierre Wichman.

Éléments biographiques

Il figure le dans le registre de la Faculté des Arts de l'Université de Louvain.

En , il est cité comme succédant à Jacques de Bologne, comme chanoine et écolâtre du chapitre d'Anderlecht, fonction qu'il exerça sa vie durant.

Érasme

Le nom de Pierre Wichman, ou sans doute plus exactement Peter Wijchmans, est passé à la postérité pour avoir donné de mai à l'hospitalité à Érasme dans sa vaste demeure située à Anderlecht et devenue le musée de la Maison d'Érasme. Cette maison était jadis la propriété de campagne des banquiers et changeurs bruxellois Suweel dont Peter Wijchmans avait probablement hérité. Il appartenait vraisemblablement à la famille de Peeter Wijchmans, changeur attitré de la ville de Bruxelles[4].

Érasme data de cette résidence anderlechtoise vingt deux lettres conservées[5].

Il reste également, datée de Bruges au une lettre adressée par Érasme à "Petrus Wychmannus" ainsi qu'une lettre de "Petrus Wychmannus" à Érasme, donnée à Malines le .

Bibliographie

Notes

  1. Ou peut-être Peter Wyckmans, famille dont la généalogie est conservée dans le Fonds Houwaert, de la Bibliothèque royale de Belgique sous les cotes : 6504,142 - 6510, 321 - 6598, 78, 79 - 6600, 46 - 6613, 189.
  2. Il s'agit de la graphie du nom reprise par la Biographie nationale de Belgique comme on la trouve dans Jean-Marie-Louis Coupé, Érasme. Notice sur sa personne et ses ouvrages, dans : Les soirées littéraires, tome VII, Paris, an V de la République (1797), p. 180 (Lire en ligne). En réalité il s'agit d'une forme francisée du nom néerlandais original, sans doute "Peeter Wijchmans" ou "Wyckmans".
  3. Johann Friedrich Burscher, Index et argumentum epistolarum ad D. Erasmum Roterodamum, 1784 : "Wychmannus, Petrus".
  4. Henry-Charles van Parys et François de Cacamp, Généalogie des familles inscrites aux lignages de Bruxelles en 1376, Bruxelles : Genealogicum Belgicum, 1971, tome II, p. 394 : « Roelant Ier de Weert fit des études de droit à l'université de Louvain où il s'inscrivit en 1461. Son père l'émancipa en 1473, à la veille de son mariage avec Joe Catharina ts'Walschen, fille d'Everaert de Walsche et de Joe Lysbeth Wijchmans. Elle appartenait elle aussi à une famille adonnée au commerce de l'argent. Peeter Wijchmans, son oncle, était changeur attitré de la ville ».
  5. Percy Stafford Allen, Opus epistolarum Des. Erasmi Roterodami : denuo recognitum et auctum, per Percy Stafford Allen, Helen Mary Allen and Heathcote William Garrod. Compendium vitae P.S. Allen addidit H.W. Garrod. Indices (T. XII) compilavit Barbara Flower; perfecit et edidit Elisabeth Rosenbaum, Oxford, éd. Clarendon, 1906-1958, 12 vol. in 8°.
  • Portail de la littérature
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.