Pierre de Bertier

Pierre III de Bertier ou de Berthier (né à Toulouse le - mort à Montauban le 28 juin ou juillet 1674)[1] fut coadjuteur en 1636 puis évêque de Montauban de 1652 à sa mort. Il est reconnu pour ses talents oratoires.

Pour les articles homonymes, voir Bertier.

Pierre III de Bertier
Biographie
Naissance
Toulouse
Décès
Montauban
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale
Évêque de Montauban
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Biographie

Fils de Jean de Bertier Seigneur de Saint-Geniès († 1653), président au parlement de Toulouse et de son épouse Eléonore d'Esplas de Graniague, Pierre de Bertier commence sa formation au collège de jésuites de Tournon, puis pour la philosophie au collège d'Harcourt vers 1626-1627.Il devient en 1632 docteur de la Sorbonne. Chanoine et archidiacre de Toulouse abbé commendataire de l'Abbaye Notre-Dame de Lieu-Restauré dans le diocèse de Soissons avant 1630. Il prêche à Paris dans l'église Saint-Germain-l'Auxerrois et à Senlis après avoir été ordonné en 1632[2]

Il est nommé le [3] par le roi Louis XIII, à la demande de Richelieu, coadjuteur de l'évêque de Montauban. Le Cardinal de Richelieu estime en effet que l'évêque en place Anne Carrion de Murviel manque de résolution dans son combat contre les calvinistes tout puissants dans son diocèse. Le pape Urbain VIII ne confirme sa désignation que par sa bulle du et le nomme également le même jour évêque titulaire d'Utique en Afrique. Il est consacré évêque dans l'église métropolitaine de Toulouse par son oncle, Jean-Louis de Bertier, évêque de Rieux le suivant. Dès 1639, il prend en main de facto les affaires que lui délègue l'évêque Anne de Murviel, qui « sentait la charge du diocèse trop lourde pour lui » notamment lorsqu'à la demande de l'Assemblée du clergé de Carcassonne il est chargé de porter au roi les plaintes de la province ecclésiastique.

À la mort de Louis XIII, Pierre de Bertier prononce à la Sorbonne le 29 juillet 1643 l'oraison funèbre du roi. Reconnu pour ses talents oratoires, il a prononcé aussi les oraisons funèbres du Maréchal Henri de Schomberg (1632), du cardinal de La Rochefoucauld (1645), de Jean Armand de Maillé (1646), duc de Fronsac et celle de l'archevêque de Toulouse Charles de Montchal (1651) jusqu'à celle d'Henriette Marie de France.

À la mort de Mgr de Murviel, Pierre III de Bertier lui succède le [4]. Le nouvel évêque s'attache dès sa prise officielle de fonctions à la création d'un séminaire pour former des prêtres. D'abord établi à Montech, il est ensuite transféré à Montauban. Le c'est lui qui prononçe le discours lors du sacre du roi Louis XIV à Reims, connu sous le titre de « Remonstrance faicte au Roy, en la ville de Rheims » [5]. Il œuvre pour faire progresser la doctrine catholique dans son diocèse terre de protestantisme et combat également vigoureusement le jansénisme. Il fait établir par Camille Daux une traduction du nouveau testament qui est répandue à cent mille exemplaires dans le diocèse. Il est aussi à l'origine de la réactivation du culte de Théodard de Narbonne, patron de Montauban dont dès 1652 il fait établir l'inventaire du reliquaire qui contient ses ossements et qui se trouve actuellement dans l'église de Villebrumier.

En 1663 Pierre III de Berthier est à l'origine des travaux du nouveau palais épiscopal, l'actuel Musée Ingres, et de ses jardins, qui ne sera terminé en 1680 que sous son successeur Jean-Baptiste-Michel Colbert de Saint-Pouange. En 1672 il commande des grandes orgues pour la cathédrale Saint-Jacques qui seront transférées dans l'actuelle cathédrale Notre-Dame-de-l'Assomption de Montauban en 1741. Pierre III de Berthier meurt accidentellement à l'âge de 66 ans 28 juin ou juillet 1674 à la suite d'une chûte provoquée par les chevaux de son carrosse.

Notes et références

  1. les sources varient sur le mois de son décès
  2. (en) Joseph Bergin Crown, Church, and Episcopate Under Louis XIV Yale University Press 2004 (ISBN 0300103565) p. 575.
  3. Louis de Mas Latrie, Dictionnaire de statistique religieuse et de l'art de vérifier les dates, 1851, p. 381.
  4. (en) Catholic Hierarchy.org: Bishop Pierre de Bertier
  5. Sur Texte sur Google Books

Sources

  • Portail du catholicisme
  • Portail du XVIIe siècle
  • Portail de Tarn-et-Garonne
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.