Pieter van Der Heyden (graveur)

Pieter van der Heyden dit Merica, né vers 1530 et mort peut-être à Berchem (Anvers) vers 1572-1576, est un graveur flamand.

Pour les articles homonymes, voir Peter van Der Heyden.
Pieter van Der Heyden
À gauche, son monogramme « P AME » de son nom latinisé.
Naissance
Vers 1530
Anvers
Décès
Entre 1572 et 1576
Anvers
Autres noms
Petrus A. Merica
Activité
Lieu de travail

Biographie

Pieter van der Heyden, également connu sous le nom de Petrus A. Merica, Merica Pieter Verheyden ou encore Petrus Ameringius, est un graveur flamand dont on ne connait pas le maître. Il est actif à Anvers entre 1551 et 1572[1].

En 1555, Pieter van der Heyden est reçu comme maître de la guilde anversoise de Saint-Luc et devient le principal graveur de Lambert Lombard et Pieter Brueghel l'Ancien chez Jérôme Cock, lequel figure parmi les premiers éditeurs d'estampes des Provinces-Unies. Il produit plus de 150 gravures de reproduction pour la maison Cock, reproduisant les dessins d'autres artistes flamands tels que Jérôme Bosch, Hans Bol et Frans Floris[2].

En 1558, la série des Sept Péchés capitaux de Pieter Brueghel l'Ancien, paraît à Anvers chez Jérôme Cock, gravée par Pieter van der Heyden. En 1568, une autre suite de Douze Proverbes flamands de Pieter Brueghel l'Ancien paraît chez Jérôme Cock, gravée par Pieter van der Heyden et Johannes Wierix[3].

En outre, il réalise des portraits et des scènes religieuses ou mythologiques qu'il signe souvent avec les monogrammes P / AME ou PME, les initiales de son nom latinisé.

Pieter van der Heyden meurt vers 1572[1].

Gravures d'après des maîtres

L'Automne, gravure d'après Hans Bol (1570).

Pieter van der Heyden a gravé d'après (liste partielle) :

Pretmakers in een mossel op zee, gravure d'après Bosch (1562).
    • Les aveugles (nl) ou la parabole des aveugles, vers 1561[5]
    • Pretmakers in een mossel op zee ("Musiciens dans une coquille de moule"), 1562[6]
    • Mardi gras, 1567[7]
  • Frans Floris
    • Suzanne et les deux vieillards, d'après Frans Floris, 1556[8]
    • Deux trophées d'armes, d'après Frans Floris, 1567[9]
    • Le Jugement de Paris, d'après Frans Floris, 1566[10]
  • Pieter Bruegel :
    • Jugement dernier, gravure au burin sur papier, 1558[11]
    • Le printemps de la série Les quatre saisons, 1568[12]
    • Le Combat des tirelires et des coffres-forts, gravé après 1570[13]
    • Fête des fous, gravure de Pieter Van der Heyden, 1559[14]
    • Les gros poissons mangent les petits, 1557 [15]
    • Keisnijder of de heks van Mallegem ("scalp de la sorcière Mallegem"), gravure publiée par Adriaen Collaert[16]
  • Lambert Lombard :
    • Conversion de Saint Paul, 1540-1572[17]
    • La Pêche Miraculeuse, d'après Lambert Lombard, 1556[18]
  • Peintre inconnu :
    • Marie Stuart, reine d'Écosse, portrait jeune fille, gravure signée PME, 1556-1559[19]
    • Portrait de Ferdinand II du Tyrol, 1545-15664[20]
  • Ses propres dessins :
    • Bewening (Pleurs sur le corps du Christ)

Les gravures de Pieter van der Heyden ont été éditées par Jérôme Cock et Jan Galle.

Notes et références

  1. (en) « Fiche de Pieter van der Heyden », sur rkd.nl (consulté le 23 mars 2017).
  2. (en) « Biography of Pieter van der Heyden in the Web Gallery of Art », sur www.wga.hu (consulté le 23 mars 2017).
  3. « Pieter van der HEYDEN (c.1530-1575) », sur www.wittert.ulg.ac.be (consulté le 23 mars 2017).
  4. (nl) Pieter van der Heyden,, « Winter, naar Hans Bol », Rijksmuseum, (lire en ligne, consulté le 24 mars 2017).
  5. (nl) Pieter van der Heyden, naar Jheronimus Bosch, « Parabel van de twee blinden », Rijksmuseum, ca. 1540 - 1570 (lire en ligne, consulté le 24 mars 2017).
  6. (nl) Pieter van der Heyden, naar Jheronimus Bosch, « Muzikanten in een mosselschelp », Rijksmuseum, (lire en ligne, consulté le 24 mars 2017).
  7. (nl) Pieter van der Heyden, naar Jheronimus Bosch, « Vastenavond », Rijksmuseum, (lire en ligne, consulté le 24 mars 2017).
  8. (nl) Pieter van der Heyden, naar Frans Floris (I), « Susanna en de ouderlingen », Rijksmuseum, (lire en ligne, consulté le 24 mars 2017).
  9. (nl) Pieter van der Heyden, naar Jacob Floris,, « Twee wapentrofeeën », Rijksmuseum, (lire en ligne, consulté le 24 mars 2017).
  10. (nl) Pieter van der Heyden, naar Jacob Floris, « Oordeel van Paris », Rijksmuseum, (lire en ligne, consulté le 24 mars 2017).
  11. Musée de Flandre, « Musée de Flandre > fr > Collections > Jugement dernier », sur museedeflandre.lenord.fr (consulté le 23 mars 2017).
  12. « Belgica.kbr.be - Bibliothèque numérique de la Bibliothèque royale de Belgique - Collections - Estampes : Pieter van der Heyden, Le Printemps », sur belgica.kbr.be (consulté le 23 mars 2017).
  13. « Pieter van der Heyden | The Battle about Money | The Met », sur The Metropolitan Museum of Art, i.e. The Met Museum (consulté le 23 mars 2017).
  14. « Fête des fous, gravure de Pieter Van der Heyden, d’après Brueghel », sur de paysage en paysage, (consulté le 23 mars 2017).
  15. (en) Pieter van der Heyden,, « Big Fish Eat Little Fish, an engraving after a drawing by Pieter Bruegel the Elder », The British Museum, (lire en ligne, consulté le 23 mars 2017).
  16. (nl) Pieter van der Heyden, « Keisnijder of de heks van Mallegem, naar Pieter Brueghel (I) », Rijksmuseum, 1595 - 1633 (lire en ligne, consulté le 23 mars 2017).
  17. (nl) Pieter van der Heyden, naar Lambert Lombard, « Bekering van Paulus », Rijksmuseum, ca. 1540 - 1572 (lire en ligne, consulté le 24 mars 2017).
  18. (nl) Pieter van der Heyden, naar Lambert Lombard, « Wonderbare visvangst en wonderbare spijziging », Rijksmuseum, (lire en ligne, consulté le 24 mars 2017).
  19. (en) « Pieter van der Heyden (b. 1530, active 1557-1572) - Maria Iacobi Scotorum Regis Filia », sur www.royalcollection.org.uk, 1556-1559 (consulté le 23 mars 2017).
  20. (nl) Pieter van der Heyden, « Portret van Ferdinand II van Tirol », Rijksmuseum, ca. 1540 - 1564 (lire en ligne, consulté le 24 mars 2017).

Annexes

Bibliographie

  • Louis Lebeer, Catalogue raisonné des estampes de Pieter Brueghel l'Ancien, Bruxelles, Bibliothèque royale Albert Ier, 1969.
  • (en) Pieter Bruegel the Elder: Art Discourse in the Sixteenth-century Netherlands, , 243 p. (ISBN 9780754668169, lire en ligne)

Article connexe

Liens externes

  • Portail de la gravure et de l'estampe
  • Portail de la Renaissance
  • Portail d’Anvers et sa province
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.