Port de Morlaix

Le port de Morlaix est un port du département du Finistère situé sur la commune de Morlaix. Il est géré par la Chambre de commerce et d'industrie de Morlaix, sous concession de Morlaix Communauté.

Port de Morlaix
Le Port en Septembre 2009
Présentation
Statut
Tirant d'eau
3 m.
Activités
Places
+ de 200
Géographie
Coordonnées
48° 35′ 03″ N, 3° 50′ 03″ O
Pays
Région
Département
Commune (France)
Localisation sur la carte de Bretagne
Localisation sur la carte du Finistère
Localisation sur la carte de France

Histoire

Le port de Morlaix

Au Moyen Âge, le port de Morlaix, situé à l'entrée de la Manche et installé au creux d'une baie bien protégée, devient naturellement la plaque tournante du commerce de la Basse Bretagne. À la fin de la Guerre de Cent Ans (1475 : Traité de Picquigny), le marché anglais s'ouvre à nouveau au commerce breton. Les échanges entre les deux rives de la Manche connaissent une impulsion considérable. Le marché anglais absorbe une très grande partie de la production des toiles fines de lin (appelées "crées") fabriquées dans la région ; il exporte, via le port de Morlaix, des draps du Devon. Mais les quais de Morlaix voient aussi transiter d'autres marchandises : les graines de lin des pays du Nord, des vins en provenance de Bordeaux, des fruits, des légumes, de l'huile et du fer venant d'Espagne ou du Portugal, du plomb, de l'étain et du charbon de terre partis de Grande-Bretagne. Les bateaux qui quittent le port emportent de volumineuses cargaisons de toiles, mais aussi le produit des nombreuses papeteries locales, des peaux et cuirs, travaillés dans les tanneries de Morlaix et du Léon, et des chevaux, issus des haras du Léon et du Tréguier, fournisseurs réguliers de l'armée française. Le miel, le beurre, le lard et le blé, également produits dans la région, sont aussi commercialisés par les négociants locaux. Cette situation économique très favorable s'effondrera au XVIIIe siècle : les mesures protectionnistes prises par Colbert en France et par le Parlement anglais ferment quasiment le marché anglais aux fabricants de toile de la Bretagne.

Économie

Depuis la fin du XXe siècle, le port de Morlaix n'accueille plus aucune activité de cabotage, le port en eau profonde de Roscoff s'étant notablement développé dans ce secteur. Mais depuis 1979, la Chambre de commerce et d'industrie de Morlaix y a développé un port de plaisance de plus de 200 places. Initialement, le port de Morlaix est principalement dédié à des activités d'hivernage : c'est un abri sûr pour échapper aux rigueur des tempêtes hivernales et préparer son bateau à naviguer durant la belle saison. Puis le port s'est modernisé et doté d'équipements de confort qui en font une escale agréable pour de nombreux plaisanciers de l'Europe du nord ouest, au cœur d'une ville touristique, de ses commerces et ses restaurants...

Notes et références

    Voir aussi

    Articles connexes

    Lien externe

    Page officielle consacrée au port de Roscoff

    • Portail des ports
    • Portail du Finistère
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.