Portail international archivistique francophone

Le Portail international archivistique francophone (PIAF) est un portail web dont le but est de mettre à la disposition des archivistes de langue française des ressources utiles à leur formation. Il a été inauguré en 2005 par l’Association internationale des archives francophones (AIAF).

Historique

Le projet du PIAF est né en 2001 devant le constat que la simple traduction d’un programme de formation comme celui de l’International records management trust (http://www.irmt.org/) ne pourrait convenir à la communauté archivistique francophone.

Entre 2001 et 2005 une intense activité impliquant différents partenaires abouti au lancement du PIAF à l’occasion du Sommet mondial de la Société de l’information le 17 novembre 2005 à Tunis.

Peu de temps après le volet « se former » a été mis à disposition (2005), suivi du volet du volet « se documenter » en 2006. Depuis lors les différents volets (dont le volet espace professionnel « e-pro ») ont continué d’être mis à disposition, tandis que les premières versions sont régulièrement mises à jour[1],[2]

Objectifs du PIAF

Les objectifs du PIAF sont de :

Doter la communauté archivistique francophone de ressources utiles à la pratique, à la formation, à l'enseignement et à la recherche en les diffusant sur le site Web de l'AIAF.

Développer des liens de coopération et d'entraide entre les institutions d'archives, les organismes de formation et les archivistes de toute la Francophonie.

Diffuser des textes fondamentaux de manière à rendre compte du dynamisme de la recherche archivistique francophone et à accroître son influence sur la scène internationale.

Soutenir la diffusion d'outils de travail (modèles de formulaires, tableaux de gestion, plans de classement, etc.) susceptibles de favoriser l'affirmation de pratiques professionnelles conformes aux normes internationales en archivistique.

Créer une vaste communauté d'archivistes francophones.

Offrir à cette communauté un espace de travail collaboratif l'espace professionnel[3].

Contenu du PIAF

Le PIAF s’articule autour de trois volets :

'Se former :'

La formation du PIAF est organisée en 7 cours. L’ensemble offre 14 modules de formation totalisant l’équivalent de 165 heures d’apprentissage. Ces unités de formation vous permettent de progresser par étape, de travailler à son rythme, d’établir soi-même son parcours de formation selon ses besoins. Les modules sont en effet à la fois autonomes (ce qui facilite un accès facile et rapide) et interdépendants (grâce aux liens qui les unissent). L’introduction de chaque module présente une introduction exposant les objectifs à atteindre et dispensant des conseils d’apprentissage[4].

'Se documenter :'

Ce volet met à disposition :

  • ·       Une bibliographie d’archivistique francophone exhaustive ;
  • ·       Un blogue dans lequel sont publiées toutes les semaines des nouvelles du monde de l’archivistique francophone ;
  • ·       Un annuaire des institutions d’archives donnant accès à la liste et aux coordonnées des institutions d’archives francophones dans le monde. Le moteur de recherche du site permet d’accéder directement à la fiche d’une institution en particulier ;
  • ·       Les galeries multimédia qui comprennent des images et des vidéos ayant trait à l’archivistique et aux archives ;
  • ·       Un glossaire qui reprend les principaux termes archivistiques utilisés dans les cours du PIAF ;
  • ·       Un recueil de textes fondamentaux, essentiels à la bonne maîtrise du métier d’archiviste ;
  • ·       Une webliographie qui contient des liens utiles vers des blogues d’archivistique ou des associations d’archivistes francophones.

 

'Espace professionnel (e-pro) :'

L'espace professionnel est un espace de travail collaboratif mis gracieusement à la disposition des professionnels en archivistique. Sa création fut décidée le , lors d'une réunion élargie du comité de pilotage du PIAF.

Pour tester ce nouvel outil, une action de préfiguration fut réalisée en mars- à l'Université de Haute-Alsace (Mulhouse, France) avec les étudiants de première année du Master Sciences de l'Information et Métiers de la Culture spécialité Archivistique. L'idée était de mener un travail original de recherche et de réflexion sur un thème puisé dans les modules de cours du PIAF. La page sur les archives du citoyen servit de point de départ à ce travail dont le résultat est désormais en ligne. Une présentation détaillée du projet, de ses objectifs pédagogiques et du déroulement de cette action de préfiguration est exposée dans la page "Le mot de l'enseignant".

Le contenu du PIAF est régulièrement présenté et utilisé dans le cadre du Stage Technique International d’Archives depuis 2013[5]. Il a également été utilisé dans le cadre des semaines internationale des archives francophones (SIAF : 2009 à Dakar, 2011 à Hanoï, 2014 à Port-au-Prince)[6].

Bibliographie

Gérard ERMISSE, « Historique et genèse du « Portail International Archivistique Francophone » ou PIAF, Revista Arhivelor, 3-4, 2007, pp.81-96.

http://www.arhivelenationale.ro/images/custom/image/serban/RA%203-4%202007/08%20ermisse,%20gerard.pdf

Anne Marie BRULEAUX, « Une ressource archivistique essentielle : le PIAF et ses nouvelles opportunités. », Gazette des archives, no 218 (La formation professionnelle : enjeux d’hier et d’aujourd’hui), Année 2010-2. Paris, Association des archivistes français, , p. 147-155.

Sabine MAS, Marcel CAYA, Simon COTE-LAPOINTE et Didier GRANGE « « Refonte du Portail International Archivistique Francophone (PIAF) : de nouveaux outils pour une communauté apprenante en archivistique sur le web », Congrès annuel de l’Association des Archivistes du Québec (AAQ),  ;

http://congres.archivistes.qc.ca/wp-content/uploads/2016/08/AAQ2016-PIAF.pdf

Élisabeth GAUTIER-DESVAUX, « Du CIA au PIAF : un demi-siècle de coopération internationale », Gazette des archives n°247, Année 2017-3, Paris, Association des archivistes français, , p. 259-266.

Marcel CAYA et Gérard ERMISSE, « La genèse du Portail international archivistique francophone (PIAF) », Gazette des archives n°247, Année 2017-3, Paris, Association des archivistes français, , p. 267-274

Caroline BECKER et Didier GRANGE, « Le PIAF, entre actualité et projets d’avenir », Gazette des archives n°247, Année 2017-3, Paris, Association des archivistes français, p.275-280

Didier GRANGE, "Des nouvelles du Portail international archivistique francophone (PIAF)", Info-AABF n° 24, Association des archivistes belges francophones, . https://www.archivistes.be/single-post/2018/03/19/Info-AAFB-n%C2%B024-mars-2018

Caroline BECKER et Didier GRANGE, « Quand une communauté professionnelle se mobilise et coopère : le Portail International Archivistique Francophone (PIAF) », Anuario Escuela de Archivología [Cordoba], n.9, 2017, pp.23-42.

Références

Liens externes

  • Sciences de l’information et bibliothèques
  • Langue française et francophonie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.