Portrait de Madame de Pompadour

Madame de Pompadour est un tableau à l'huile sur toile (91 × 68 cm) réalisé en 1759 par le peintre rococo français François Boucher.

Madame de Pompadour
Artiste
Date
Type
Matériau
Dimensions (H × L)
91  × 68 cm
Collection
N° d’inventaire
P418
Localisation

Description

Il représente Madame de Pompadour, favorite du roi Louis XV de France. Elle est représentée selon le goût raffiné de l'époque, incarné par les canons de beauté et d'élégance absolus auxquels les gens riches et cultivés essayaient frénétiquement de ressembler. La robe, riche et légère, en taffetas de soie, avec profusion de dentelles, est comme un nuage pétillant, serrée sur la blouse. Madame de Pompadour apparaît avec un air cultivé et raffiné, véritable première dame de la grande cour française, qui avec son goût sublime influençait les arts (peinture, architecture, musique, et surtout la mode) de l'époque, contribuant au développement du style rococo, et à faire de la France le véritable phare de l'Europe de son temps.

Ce portrait fameux est conservé dans la Wallace Collection de Londres, et est le dernier d'une série de sept portraits consacrés à la même dame. Il a été exposé pour la première fois au Château de Versailles, puis est ensuite passé au frère de Madame de Pompadour.

Au fond de la toile est peinte une sculpture qui représente l'Amour et l'Amitié, évocation de la sculpture créée par Pigalle pour le château de Bellevue[1]. Sur la banquette est assis un chien. Dans les portraits féminins, la présence d'un chien était, souvent, symbole de fidélité conjugale.

Notes et références

  1. Musée du Louvre, « notice de L'Amour embrassant l'Amitié de Jean-Baptiste Pigalle », sur cartelfr.louvre.fr/ (consulté le 14 novembre 2019)

Liens externes

  • Ressource relative aux beaux-arts :
  • Portail de la peinture
  • Portail du XVIIIe siècle
  • Portail du royaume de France
  • Portail de Londres
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.