Post-scriptum (émission de télévision)

Post-scriptum était une émission de télévision littéraire française conçue et présentée par Michel Polac, et Pierre Lattès lors des premières, et diffusée chaque mercredi soir sur la deuxième chaîne couleur de l'O.R.T.F. du au .

Pour les articles homonymes, voir Post-scriptum (homonymie).

Post-scriptum
Genre Émission littéraire
Périodicité Hebdomadaire
Réalisation Maurice Dugowson
Présentation Michel Polac (1970-1971)
Elisabeth Antébi (1971)
Pays France
Langue Français
Nombre de saisons 1
Production
Format d’image 4/3 couleur
Format audio Mono
Production O.R.T.F.
Diffusion
Diffusion Deuxième chaîne couleur de l'O.R.T.F.
Date de première diffusion
Date de dernière diffusion
Public conseillé Tout Public
Chronologie

Principe de l'émission

Encouragé par le directeur des programmes de l'époque, Jacques Thibau, Michel Polac se voit confier ce magazine littéraire hebdomadaire, présenté sous la forme d'un café littéraire télévisé[1]. L'émission expérimentait, sous la houlette du cinéaste Maurice Dugowson, la technique de tournage en caméra à l'épaule[1], permettant ainsi une approche au plus près des invités et un style dynamique et incisif. Michel Polac parlait en direct de livres... et de bien d'autres choses. L'émission, de par les choix de Michel Polac, faisait la lumière sur des romans, essais et films divers et souvent polémiques, provoquant de houleux débats[1]. Elisabeth Antébi a présenté l'émission du au .

Polémique et fin de l'émission

En 1971, lors d'une émission où étaient invités l'écrivain italien Alberto Moravia, et le réalisateur Louis Malle afin de présenter son nouveau film, Le souffle au cœur, le débat tourne autour du thème de l'inceste[1]. Le débat fut fatal pour l'émission, dont les propos sur l'inceste sont accusés d'avoir heurté la sensibilité du public. Malgré une pétition de deux mille signatures d'intellectuels et écrivains[1], l'émission disparaît dans le courant du mois de mai, Michel Polac refusant que son émission hebdomadaire devienne mensuelle.

Elle est remplacée par Italiques.

Notes et références

  1. « Michel Polac, le doyen », L'Express, (lire en ligne)

Voir aussi

Articles connexes

  • Portail de la télévision française
  • Portail de la France
  • Portail de la littérature
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.