Prix Pascal-Forthuny

Le prix Pascal Forthuny est un ancien prix de poésie annuel de l'Académie française, créé en 1959 et « destiné à récompenser l’auteur d'un poème de deux cents vers au maximum, de quelque coupe et de quelque genre que ce soit, mais de forme classique de préférence ». Il a été attribué à 21 lauréats entre 1966 et 2006 et a été fusionné en 1994 avec quatre autres fondations pour constituer le Prix Heredia[1].

Pascal Forthuny, de son vrai nom Georges Léopold Cochet, né le à Paris et mort le à Rubempré, est un artiste français, connu pour ses pratiques de médium.

Lauréats

  • 1966 : Mary Cressac pour L’Échelle d’or
  • 1966 : Germaine-Emmanuelle Delbousquet pour Cœur
  • 1966 : Madeleine Mouget pour Fumerolles
  • 1968 : Lydie Outtier pour L’ombre en fleurs
  • 1973 : Madou Pacora pour Petite Lumière
  • 1974 : André Henry pour Petite musique d’Octobre
  • 1975 : Matthieu Messagier pour Les laines penchées
  • 1976 : Gilbert François pour Poèmes du soir
  • 1976 : Yves Guillon pour Les fleurs de feu
  • 1976 : Charles Maes pour Cimes, vallées, rêves, chants
  • 1977 : Jean Berthet pour Une éphémère éternité
  • 1979 : Marie Bonnes pour Bouquet couleur du temps
  • 1979 : Jacques Charles pour La création de Dieu
  • 1980 : Brigitte Level pour La girafe dépeignée
  • 1981 : Armelle Danysz-Millepierres pour Mes silences interrompus
  • 1983 : Colette Simon pour Mais la fontaine blanche brûlera le désert
  • 1984 : Michèle Albrand pour L’envers des ombres
  • 1985 : Christine Givry pour Le tourment du monde
  • 1986 : Marc Alyn pour Poèmes pour notre amour
  • 1987 : Michel Desbastides pour Bois gravé
  • 2006 : Jean-François Migaud pour Le Semeur de minuit

Notes et références

  1. « Prix Heredia », sur academie-francaise.fr

Liens externes

  • Portail de l'Académie française
  • Portail des récompenses et distinctions
  • Portail de la littérature française
  • Portail de la poésie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.