Qahtan

Qahtan (قحطان), ou Qahtân, (ou Yoktan) est traditionnellement l'ancêtre mythique des « Arabes du sud (al Arab al Aribah) ou les arabes indigènes comme les Sabéens. Ils se revendiquaient être les descendants du prophète Houd et affirmaient être les représentants des arabes de « pure souche »[1]. Mais la génétique moderne a démontré que les Qahtani et les Adnani appartenaient au même allo-groupe j1c3d l 'allo-groupe du patriarche Abraham comme l'appellent les spécialistes en ADN. Tout porte à croire que les deux factions tribales sont des ismaélites et que la branche du prophète Houd semble s'être éteinte à jamais. La tradition généalogique arabe mentionne aussi et depuis toujours la descendance de Qahtan d'Ismaël et non pas le contraire, néanmoins cette approche et les généalogistes qui la soutiennent restent minoritaires. Parmi les descendants de Qahtan, on distingue les Himyarites, sédentaires, et les Khalân, qui sont à l'origine de plusieurs groupes de nomades comme les Azd, les Tayy, les Hamdân, les Lakhmides et les Ghassanides. Ils se sont développés grâce au barrage de Ma'rib qui a permis de fertiliser de nombreuses terres arides. On rattache généralement aux Himyarites les Kalb qui se sont installés en Syrie à l'époque Omeyyades.

Ils ont prospéré en plusieurs états, parmi lesquels figurent les royaumes de Saba et Himyar, dont la famille régnante appartient à la dynastie des Toubba[2].

Notes et références

  1. Janine Sourdel, Dominique Sourdel, Dictionnaire historique de l'islam, p.683
  2. Les juifs de H'imyar

Articles connexes

liens externes

  • Portail de l’Arabie saoudite
  • Portail du Yémen
  • Portail du monde arabe
  • Portail du Proche-Orient ancien
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.