Réseau hiérarchisé de tâches

En intelligence artificielle, la planification avec réseaux hiérarchisés de tâches (abrégé en planification HTN pour hierarchical task network) est une approche à la planification automatique où les actions sont structurés[réf. nécessaire]. En planification HTN, un problème est décrit en donnant :

  • des tâches primitives, qui correspondent à des actions STRIPS ;
  • des tâches complexes, qui se décomposent en plusieurs sous-tâches ;
  • des tâches buts, qui correspondent aux buts STRIPS, qui sont plus générales.

Exemple

Planificateurs HTN

Voici une liste de planificateurs HTN :

  • Nonlin, un des premiers planificateurs HTN[1]
  • SIPE-2[2]
  • O-Plan[3]
  • UMCP, le premier planificateur HTN prouvé[4]
  • SHOP2, a un planificateur HTN développé à l'University of Maryland, College Park[5]
  • PANDA, un système pour la planification hybride, qui étend la planification HTN développé à l'université d'Ulm, en Allemagne[6]
  • HTNPlan-P, un planificateur HTN basé sur les préférences[7]

Complexité

La planification HTN est indécidable en général, c'est-à-dire qu'il n'existe pas d'algorithme pour planifier un problème HTN dans le cas général[8]. La démonstration d'indécidabilité mentionnée par Erol et al.[8] s'effectue par réduction depuis le problème de savoir si l'intersection de deux langages algébriques est non vide, qui est indécidable.

Des restrictions syntaxiques décidables ont été identifiées[9]. Certaines problèmes HTN peuvent être résolus en les traduisant efficacement en planification classique (en PDDL par exemple)[10].

Notes et références

  1. (en) « Austin Tate's Nonlin Planning System », sur www.aiai.ed.ac.uk.
  2. David E. Wilkins, « SIPE-2: System for Interactive Planning and Execution », Artificial Intelligence Center (en), SRI International (consulté le 13 juin 2013)
  3. (en) « O-Plan », sur www.aiai.ed.ac.uk.
  4. (en) « UMCP: Universal Method Composition Planner », sur www.cs.umd.edu.
  5. (en) « SHOP2 », sur www.cs.umd.edu.
  6. (en) « PANDA - Planning and Acting in Network Decomposition Architecture », sur www.uni-ulm.de.
  7. (en) Shirin Sohrabi, Jorge A. Baier et Sheila A. McIlraith, « HTN Planning with Preferences », sur www.cs.toronto.edu.
  8. Kutluhan Erol, James Hendler et Dana S. Nau, « Complexity results for htn planning », Springer, vol. 18, , p. 69–93 (lire en ligne, consulté le 8 février 2015)
  9. Ron Alford, Pascal Bercher et David Aha (juin 2015) « Tight Bounds for HTN Planning » dans Proceedings of the 25th International Conference on Automated Planning and Scheduling (ICAPS) . Consulté le 8 février 2015.
  10. Ron Alford, Ugur Kuter et Dana S. Nau (juillet 2009) « Translating HTNs to PDDL: A small amount of domain knowledge can go a long way » dans Twenty-First International Joint Conference on Artificial Intelligence (IJCAI) . Consulté le 8 février 2015..
  • Portail de l’informatique
  • Portail de l'informatique théorique
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.