Rachid Madrane

Rachid Madrane, né le à Bruxelles, est un homme politique socialiste et journaliste belge d'origine marocaine. Il est licencié en journalisme et communication de l'Université libre de Bruxelles. Il est actuellement Président du Parlement de la Région de Bruxelles-Capitale.

Rachid Madrane
Fonctions
Président du Parlement de la Région de Bruxelles-Capitale
En fonction depuis le
(8 mois et 10 jours)
Monarque Philippe
Législature 7e
Prédécesseur Charles Picqué
Ministre francophone de la Jeunesse, de l'Aide à la jeunesse, des Maisons de justice, des Sports et de la Promotion de Bruxelles

(5 ans, 1 mois et 26 jours)
Ministre-président Rudy Demotte
Gouvernement Demotte III
Prédécesseur Évelyne Huytebroeck (Jeunesse)
René Collin (Sports)
Successeur Valérie Glatigny
Secrétaire d'État bruxellois à la Propreté, à l'Urbanisme et Ministre à l'Assemblée de la COCOF chargé de l'action sociale, de la formation professionnelle, de la culture, des relations extérieures et des transports scolaires

(1 an, 7 mois et 13 jours)
Ministre-président Charles Picqué
Rudi Vervoort
Gouvernement Picqué IV
Vervoort I
Prédécesseur Emir Kir
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Bruxelles (Belgique)
Nationalité belge et marocaine
Parti politique Parti socialiste
Diplômé de Université libre de Bruxelles
Profession Journaliste


Biographie

Rachid Madrane est né à Bruxelles le 15 avril 1968.

En 1985, il adhère au PS dans le sillage des campagnes "Touche pas à mon pote" de S.O.S Racisme[1].

De 1987 à 1991 il étudie à l'Université libre de Bruxelles où il obtient une licence en Journalisme et Communication. Avant d'entamer une carrière politique, il est journaliste dans la radio privée Fun Radio, fortement liée au PS via l'association Micro Climat à laquelle la fréquence avait été accordée initialement. Il deviendra ensuite membre du conseil d'administration de Micro Climat aux côtés notamment de Willy Decourty et d'autres mandataires du PS et de la FGTB (Henri Carpentier).

En 1995 il travaille au cabinet de l'échevin des travaux publics Willy Decourty à Ixelles et est coordinateur du contrat de quartier « Gray-Maelbeek »

En 2000, il devient attaché de presse du secrétaire d’État régional au logement Alain Hutchinson. La même année il est élu conseiller communal à Etterbeek où il devient chef de groupe du PS au conseil communal[2].

Rachid Madrane occupa la double fonction de porte-parole de la Fédération bruxelloise du PS, alors présidée par Philippe Moureaux, et de conseiller de presse de la vice-première ministre et ministre de la Justice Laurette Onkelinx.

De juin 2004 à juin 2009, il est député au parlement bruxellois.

Auteur de la loi sur la diversité, son nom reste fortement associé à la lutte contre la discrimination à l'embauche en Région bruxelloise. Il a élaboré et fait voter en 2008 au Parlement bruxellois l'ordonnance dite "ordonnance Madrane" visant à favoriser prioritairement l'engagement dans les administrations publiques régionales et locales de demandeurs d'emploi émanant des quartiers à fort taux de chômage.

Il occupe à partir du 1er mars 2010 la fonction d'échevin de la commune d'Etterbeek où il est chargé du budget, de la culture, de la cohésion sociale et des bibliothèques communales.

Le 6 juillet 2010 Rachid Madrane devient député fédéral via la suppléance en remplacement du ministre-président Charles Picqué. Le 2 mars 2011 il est élu à la vice-présidence de la Fédération bruxelloise du PS[3],[4].

Le 17 octobre 2012[5], il est désigné pour remplacer Emir Kir (PS) comme secrétaire d'État au sein du gouvernement bruxellois et ministre à la commission communautaire française. Ce dernier, devenant bourgmestre de Saint-Josse-ten-Noode au 1er décembre, doit en effet rendre son mandat de parlementaire fédéral ainsi que celui d'échevin, incompatibles avec une fonction gouvernementale exécutive (c'est un échevin de Saint-Josse, Mohammed Jabour, qui le remplace à la Chambre).

Le 7 décembre 2012, Rachid Madrane devient donc Secrétaire d'État au sein du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale. Il est chargé de la Propreté publique et de la Collecte et du Traitement du Déchet, et de l'Urbanisme. Il est également désigné Ministre à la COCOF, chargé de l'action sociale, de la formation professionnelle, de la culture, des relations extérieures et du transport scolaire.

Au lendemain du scrutin du 25 mai 2014, Rachid Madrane est élu député de la Région de Bruxelles-Capitale. À la suite de la formation des gouvernements régionaux et communautaires, il quitte le gouvernement bruxellois le 20 juillet 2014 pour le gouvernement de la Communauté française, où il devient ministre de l'Aide à la jeunesse, des Maisons de justice, de la Promotion de Bruxelles au sein du gouvernement Demotte III. En avril 2016, suite à un remaniement ministériel, Rachid Madrane se voit également confier la compétence sur les sports de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Il en va de même en décembre 2018, où suite au départ de la ministre Isabelle Simonis qui devient bourgmestre de Flémalle, il hérite de la « jeunesse ».

La législature 2014-2019 est émaillée de dossiers importants comme l’adoption d’un nouveau Code de la prévention, de l’aide à la jeunesse et de la protection de la jeunesse qui réforme l’ensemble du secteur de l’Aide à la Jeunesse. Le ministre obtient également un refinancement sans précèdent pour le secteur (plus de 40 millions d’euros supplémentaires).

En matière sportive, le Ministre Madrane renforce notamment l’accès au sport pour tous et reconnu des disciplines qui ne l’étaient pas encore comme la boxe thaï ou le padel. Il fait aussi interdire les indemnités de formation réclamées aux jeunes et aux familles afin de leur laisser la liberté de changer de club.

Comme Ministre des Maisons de Justice, il améliore l’aide aux justiciables, particulièrement l’aide aux victimes, et œuvre pour une meilleure réinsertion des détenus. Des moyens importants sont aussi mis en place pour prévenir le radicalisme violent et le terrorisme en créant notamment une structure de prise en charge, le CAPREV (Centre d’Aide et de Prise en charge de toute personne concernée par les Extrémismes et Radicalismes Violents).

À l'issue des élections régionales du , Rachid Madrane est élu député bruxellois. Il est ensuite désigné à la présidence du Parlement régional bruxellois, où il est installé le . Il reste temporairement Ministre à la Fédération Wallonie-Bruxelles tout en renonçant au salaire lié à la fonction, le temps que le gouvernement suivant entre en fonction, afin d'y assurer une représentation bruxelloise comme l'exige l'article 60 de la loi spéciale de 1980. Ses fonctions ministérielles prennent fin le 17 septembre 2019.

Mandats politiques

  • Depuis 2000 : Conseiller communal à la commune d'Etterbeek ;
  • 20/06/2004 - 23/06/2009: Député au Parlement de la Région de Bruxelles-Capitale ;
  • 01/03/2010 - 07/12/2012 : Echevin de la commune d'Etterbeek chargé du budget, de la culture, de la cohésion sociale et des bibliothèques ;
  • 06/07/2010 - 07/12/2012: Député en remplacement de Charles Picqué à la Chambre des représentants élu dans l'arrondissement électoral de Bruxelles-Hal-Vilvorde ;
  • 07/12/2012 - 20/07/2014 : Secrétaire d'État au Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale, chargé de la Propreté publique, de la Collecte et du Traitement des Déchets, et de l'Urbanisme. Ministre à la COCOF, chargé de l'action sociale, de la formation professionnelle, de la culture, des relations extérieures et du transport scolaire ;
  • 22/07/2014 - 17/09/2019 : Ministre francophone de l'Aide à la jeunesse, des Maisons de justice, de la Promotion de Bruxelles et des Sports (compétence reprise à René Collin le 18/04/2016) et de la Jeunesse (compétence reprise à Isabelle Simonis le 03/12/2018) ;
  • Depuis le 18 juillet 2019 : Président du Parlement de la Région de Bruxelles-Capitale.

Notes et références

  1. Mon parcours, sur le site de Rachid Madrane, consulté le 15 octobre 2013.
  2. Rachid Madrane emmènera la liste PS à Etterbeek, sur le site de la DH consulté le 15 octobre 2013.
  3. Rachid Madrane démissionne de cette fonction lorsqu'il devient, le 7 décembre 2012, Secrétaire d’État au Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale et Ministre à la Commission communautaire française (Cocof).
  4. Rachid Madrane est le nouveau vice-président de la fédération bruxelloise du PS, sur le site de la RTBF, consulté le 15 octobre 2013.
  5. Rachid Madrane remplacera Emir Kir au gouvernement bruxellois, sur le site de la RTBF, consulté le 15 octobre 2013.

Liens externes

  • Portail de la politique belge
  • Portail de Bruxelles
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.