Raffles Hotels and Resorts

Raffles Hotels & Resorts est une marque d’hôtels de luxe basée à Singapour et détenue par le groupe AccorHotels. L’histoire de Raffles Hotels débute en 1887 avec l’inauguration de l'hôtel Raffles de Singapour. À l’approche des années 2000, la société Raffles se développe à l’international et rachète Swissôtel en 2001. Raffles opère 11 hôtels dans 10 pays.

Raffles Hotels and Resorts

Création
Actionnaires Accor
Activité Hôtellerie de luxe
Société mère Accor
Site web Raffles.com

Historique

Origines : Raffles Hotel

Le Raffles Hotel est un hôtel emblématique de Singapour qui ouvre ses portes en 1887, et emprunte son nom au fondateur de la ville, Thomas Stamford Raffles[1].

Cent ans plus tard, en 1989, Raffles Hotels & Resorts est créée pour restaurer, réaménager et gérer le Raffles Hotel. La société s'engage aussi dans le projet de développement immobilier Raffles City conçu par Ieoh Ming Pei dans le Downtown Core de Singapour et comprenant deux hôtels. Cette implication jette les bases de la société de gestion hôtelière Raffles Hotels et Resorts. 

Développement international

En 1997, la société Raffles restaure le Grand Hotel d'Angkor à Siem Reap au Cambodge, et amorce ainsi le lancement de la marque à l'international[2]. Par la suite, Raffles Hotels et Resorts élargit son portefeuille de propriétés: le Brown's Hotel à Londres et l'Hôtel Vier Jahreszeiten à Hambourg. En Octobre 2000, Raffles International s'implante en Amérique du Nord avec l'acquisition de L'Ermitage Beverly Hills, situé sur Burton.

En 2000, Raffles lance un nouveau concept de spa, nommé Amrita Spa. "Amrita" est un mot en ancien Sanskrit, qui signifie "élixir de jeunesse"[3].

En , la société Raffles Holdings achète Swissôtel, ce qui porte son réseau d’hôtels à 38 adresses dans 17 pays[4]. Le , le Raffles The Plaza ouvre ses portes au Raffles City de Singapour. Le Raffles Canouan Island Resort ouvre aux îles Grenadines en 2004[5]. Avec l’ouverture du Raffles Dubaï en 2007, l’enseigne signe sa première adresse au Moyen-Orient[6].

Investisseurs et accélération

En , le fonds d'investissement privés américain Colony Capital rachète Raffles Hotels & Resorts[7]. Puis en , Colony Capital s'associe au groupe saoudien Kingdom Hotels International pour acheter Fairmont Hotels and Resorts. L'ensemble des marques est regroupé sous une nouvelle entité nommée Fairmont Raffles Hotels International[8].

En 2010, Raffles ouvre son premier hôtel en Europe, le Raffles Royal Monceau Paris, avec un design signé Philippe Starck[9], et son deuxième hôtel au Moyen-Orient, le Raffles Makkah Palace en Arabie saoudite[10]. Le Raffles Praslin Seychelles ouvre en 2011[11] et le Raffles Hainan en 2013[12]. En 2014, Raffles lance le Raffles Istanbul, son premier hôtel en Turquie[13], et en 2015, le Raffles Jakarta ouvre en Indonésie[14].

En décembre 2015, AccorHotels annonce son intention d'acquérir le groupe Fairmont Raffles Hotels International (FRHI) qui comprend les hôtels Raffles, permettant ainsi au groupe hôtelier français d’accroître sa présence sur le marché de l’hôtellerie de luxe[15],[16]. Cette mesure devient effective en juillet 2016[17].

En 2017, AccorHotels annonce que le Old War Office (Bureau de la Guerre) de Londres sera transformé en hôtel de luxe et ouvrira sous l’enseigne Raffles[18] ainsi que l'ouverture pour 2018 du Raffles Europejski Warsaw (Varsovie)[19].

Activités

Raffles Hotels & Resorts opère 11 hôtels dans 10 pays. L’entreprise est basée à Singapour. Raffles fait partie du portefeuille de marques d’hôtels de luxe du groupe AccorHotels.

Propriétés

Les propriétés Raffles Hotels & Resorts :

Photo des propriétés Nom Ville Pays Géré par Raffles depuis
Raffles Grand Hotel d’Angkor Siem Reap Cambodge 1997
Raffles Hotel Le Royal Phnom Penh Cambodge 1997
Raffles Hainan Hainan Chine 2013
Raffles Jakarta Jakarta Indonésie 2015
Raffles Makati Manilla Philippines 2012
Raffles Singapore Singapour Singapour 1887
Le Royal Monceau Raffles Paris France 2008
Raffles Istanbul Istanbul Turquie 2015
Raffles Makkah Palace La Mecque Arabie saoudite 2010
Raffles Praslin Praslin Seychelles 2011
Raffles Dubaï Dubaï Émirats arabes unis 2007

Références

  1. Pascal Iakovou, « Raffles 1915 Gin, quand un palace créé son Gin », Luxsure, (lire en ligne)
  2. (en) Liz Flora, « Raffles Sets Sights on Well-Heeled Chinese Travelers Throughout Asia », Jing DAily, (lire en ligne)
  3. Philippe Barraud, « La vague des spas et du bien-être gagne les cinq-étoiles de la Riviera vaudoise », Le Temps, (lire en ligne)
  4. (en) « Raffles Hotel Singapore Continues Pursuit of Excellence », Hotel Online, (lire en ligne)
  5. Aliette de Crozet, « Les délices de Canouan », Le Figaro, (lire en ligne)
  6. « Raffles Dubaï », sur Olielo.com
  7. « Colony s'offre les hôtels Raffles », L'hôtellerie-Restauration, (lire en ligne)
  8. « Un prince saoudien rachète les hôtels Fairmont », Le Devoir, (lire en ligne)
  9. Marc Baudriller, « Les légendes du Raffles - Cent vingt ans de marketing hôtelier », CHallenges, (lire en ligne)
  10. « Raffles ouvre un hôtel de luxe à La Mecque », sur Luxuo.fr,
  11. Justine Leblanc, « Raffles Praslin Seychelles : Un complexe hôtelier qui impressionne », sur Luxe.net,
  12. « L'hôtel Raffles Hainan ouvre ses portes (Chine) », Journal des Palaces, (lire en ligne)
  13. Antoine Webber, « Raffles a ouvert son premier hôtel de Turquie à Istanbul », Voyager Luxe, (lire en ligne)
  14. (en) « Raffles strengthens Asian portfolio with Raffles Jakarta », sur Hospitalitynet.org,
  15. Christophe Palierse, « AccorHotels fait une acquisition majeure dans l'hôtellerie de luxe », Les Échos, (lire en ligne)
  16. Guy Dutheil, « AccorHotels rachète les hôtels Fairmont, Raffles et Swissôtel », Le Monde, (lire en ligne)
  17. « AccorHotels-Fairmont Raffles, la fusion-acquisition est entérinée », sur Hospitality-on.com
  18. « Londres : Raffles Hotels & Resorts ouvrira un hôtel dans le Old War Office de Whitehall », Tour Mag, (lire en ligne)
  19. « Communiqué : Raffles Europejski Warsaw - renaissance d’un symbole de la ville de Varsovie », Tendane Hotellerie, (lire en ligne)

Voir aussi

Liens externes

  • Portail des entreprises
  • Portail de l'hôtellerie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.