Rallye de Grande-Bretagne

Le rallye de Grande-Bretagne (anciennement rallye du Royal Automobile Club, RAC Rally (des origines à 1997) associé aux termes Daily Mirror (1971-1973), Lombard (1974-1992, compagnie financière), Network Q (1993-2002) est un rallye qui fut disputé pour la première fois en 1932. Il est également retenu pour le championnat national anglais MSA. Son nom exact est désormais Wales Rally GB depuis 2003 (grâce au gouvernement gallois), le terme de Grande-Bretagne pris isolément n'étant apparu qu'en 2009. Il est géré depuis Cardiff qui est aussi son point de départ principal, à quelques récentes exceptions près comme Cheltenham, ou la conurbation de Deeside à l'extrême nord du Pays de Galles en 2013 (à Conwy Castle exactement).

Rallye de Grande-Bretagne
Généralités
Sport Sport mécanique et rallye automobile
Création
Organisateur(s) FIA
Éditions 75 (en 2019)
Catégorie Championnat du monde des rallyes (WRC)
Périodicité annuelle
Site web officiel walesrallygb.com

Palmarès
Tenant du titre Équipage: (2018)
Sébastien Ogier
Julien Ingrassia
Constructeur: (2018)
M-Sport
Plus titré(s) Équipage:
Sébastien Ogier (5)
Julien Ingrassia (5)
Constructeur:
Ford (15)
Pour la dernière compétition voir :
Rallye de Grande-Bretagne 2018

Histoire

Son premier vainqueur (officieux) est A.H. Loughborough (colonel alors, puis nommé général de brigade en 1936), sur Lanchester 15/18, ayant obtenu le moins de points de pénalités lors du principal test final[1]. 341 concurrents partent alors de neuf villes différentes (Londres, Bath, Norwich, Leamington, Buxton, Harrogate, Liverpool, Newcastle, et Édimbourg) sur plus de 1500 kilomètres jusqu'à Torquay. Tests d'accélération et de braquage sont au programme, ainsi qu'un concours d'élégance à l'arrivée. En 1938 231 équipages sur les 237 au départ sont à l'arrivée. La performance pure sera pour l'après-guerre.

Dès 1953, il devient la 10e et dernière épreuve du calendrier du Championnat d'Europe des rallyes naissant. Avec le Rallye de Monte-Carlo il reste du calendrier continental d'alors la seule épreuve toujours existante aujourd'hui. Disputé à la fin de l'automne entre novembre et décembre, pluie, brouillard et boue sont le plus souvent les invités forcés de son programme, qui emprunte des chemins de forêts humides.

À la suite du succès de l'organisation de la première étape sylvestre d'Argyll (Écosse) en 1960, la compétition s'ouvre dès l'année suivante aux chemins forestiers du reste du pays[2].

En 1967, ATV prévoit pour la première fois une large retransmission télévisée de l'évènement. L'alerte de Fièvre aphteuse déclenchée la veille de la course transforme celle-ci en une modeste épreuve pour la presse audiovisuelle aux alentours de Bagshot.

En 1971 a lieu l'introduction au premier jour de course de Mickey Mouse Stages (ou étapes à spectateurs), dépourvues de réels défis et destinées à un meilleur contact avec un public toujours plus nombreux à canaliser, comme au parc de Sutton Coldfield[3]. Les Super Special Stages les suppléent de nos jours.

En 1981, seuls 54 équipages sur 151 rallient l'arrivée. En 1986, le RAC (ou le Lombard) accueille la dernière apparition des véhicules du Groupe B FIA. La Peugeot 205 T16 Évolution 2 truste trois des quatre premières places, avec Timo Salonen, Juha Kankkunen et Mikael Sundström. Jusqu'en 1988, il se déroule sur parcours secrets en partie du fait de la traversée de propriété privées lors de toutes les épreuves spéciales, la loi britannique interdisant alors l'emprunt de routes publiques fermées à la circulation, strictement tout au moins jusqu'en 1997 lors du Jim Clark Memorial rally.

En 1998, l'Espagnol Sainz voit son troisième titre mondial s'envoler à 500 mètres de la fin de course, le moteur de sa Toyota Corolla expirant soudainement lors de l'E.S. de Margam Park.

En 2005, une première Super Special Stage est disputée au Millennium Stadium. Michael Park meurt quand la voiture où il est copilote percute un arbre, et Sébastien Loeb perd alors volontairement la course qui est amputée de ses deux dernières E.S..

Ce rallye est la manche britannique du championnat du monde des rallyes depuis la création de ce dernier, en 1973. Il clôture traditionnellement chacune des saisons mondiales depuis l'origine, à de rares exceptions près.

Hannu Mikkola , Petter Solberg et Sébastien Ogier l'ont remporté à quatre reprises chacun, et il existe désormais deux autres compétitions en activité, le RAC Revival Rally avec des voitures modernes et moins puissants, et le Roger Albert Clark Rally Historique avec des modèles fabriqués avant 1972.

(nb: le Rallye du pays de Galles (ou Welsh Rally) est une épreuve différente, comptant pour le BRC (British Rally Championship))

Palmarès du Rallye de Grande-Bretagne[4]

Avant guerre

Édition 1937 de l'épreuve (Bentley Speed 6½-litre de 1929).
Année Pilote Copilote Voiture
1932 Colonel A.H. Loughborough - Lanchester 15/18
1933 Miss Kitty Brunell - A.C. Ace
1934 F.R.G. Spikins - Singer Le Mans
1935 H.C. Dryden - Ford
1936 C.E.A. Westcott - Austin Seven
1937 Jack Harrop - Jaguar SS100
1938 Jack Harrop - Jaguar SS100
1939 Abiegeg Fane - BMW 328

Après guerre

La Ford Escort RS1600 de Roger Clark, vainqueur en 1972.
Markku Alén au RAC Rally en 1987 (Lancia).
La Toyota Celica Turbo 4WD de Juha Kankkunen, victorieuse en 1993.
Volkswagen Polo R WRC de Sébastien Ogier lors de l'édition 2013.
Année Pilote Copilote Voiture
1951 Ian Appleyard Mrs. Pat Appleyard Jaguar XK 120
1952 Godfrey Imhof Mrs. Barbara "Betty" Frayling Allard J2X Cadillac
1953 Ian Appleyard Mrs. Pat Appleyard Jaguar XK 120
1954 John Walwork Harold Brooks Triumph TR 3
1955 Jimmy Ray Brian Harrocks Standard Ten
1956 Lyndon Sims Rupert Jones et Tony Ambrose Astom-Martin DB2
1957 Épreuve annulée (crise de Suez)
1958 Peter Harper Bill Deane Sunbeam-Rapier
1959 Gerry Burgess Sam Croft-Pearson Ford Zephyr
1960 Erik Carlsson Stuart Turner Saab 96
1961 Erik Carlsson John Brown Saab 96
1962 Erik Carlsson David Stone Saab 96
1963 Tom Trana Sune Lindstrom Volvo PV 544
1964 Tom Trana Gunnar Thermaenius Volvo PV 544
1965 Rauno Aaltonen Tony Ambrose Mini Cooper
1966 Bengt Söderström Gunnar Palm Ford Cortina Lotus
1967 Épreuve annulée (fièvre aphteuse)
1968 Simo Lampinen John Davenport Saab 96
1969 Harry Källström Gunnar Häggbom Lancia Fulvia 1.6 Coupé HF
1970 Harry Källström Gunnar Häggbom Lancia Fulvia 1.6 Coupé HF
1971 Stig Blomqvist Arne Hertz Saab 96 V4
1972 Roger Clark Tony Mason Ford Escort RS1600
1973 Timo Mäkinen Henry Liddon Ford Escort RS1600
1974 Timo Mäkinen Henry Liddon Ford Escort RS1600
1975 Timo Mäkinen Henry Liddon Ford Escort RS1800
1976 Roger Clark Stuart Pegg Ford Escort RS1800
1977 Björn Waldegård Hans Thorszelius Ford Escort RS1800
1978 Hannu Mikkola Arne Hertz Ford Escort RS1800
1979 Hannu Mikkola Arne Hertz Ford Escort RS1800
1980 Henri Toivonen Paul White Talbot Sunbeam
1981 Hannu Mikkola Arne Hertz Audi Quattro
1982 Hannu Mikkola Arne Hertz Audi Quattro
1983 Stig Blomqvist Björn Cederberg Audi Quattro A2
1984 Ari Vatanen Terry Harryman Peugeot 205 Turbo 16
1985 Henri Toivonen Neil Wilson Lancia Delta S4
1986 Timo Salonen Seppo Harjanne Peugeot 205 Turbo 16 Évolution 2
1987 Juha Kankkunen Juha Piironen Lancia Delta HF 4WD
1988 Markku Alén Ilkka Kivimäki Lancia Delta Integrale
1989 Pentti Airikkala Ronan McNamee Mitsubishi Galant VR-4
1990 Carlos Sainz Luís Moya Toyota Celica GT-4 (ST165)
1991 Juha Kankkunen Juha Piironen Lancia Delta HF Integrale 16v
1992 Carlos Sainz Luís Moya Toyota Celica Turbo 4WD (ST185)
1993 Juha Kankkunen Nicky Grist Toyota Celica Turbo 4WD (ST185)
1994 Colin McRae Derek Ringer Subaru Impreza 555
1995 Colin McRae Derek Ringer Subaru Impreza 555
1996[5] Armin Schwarz Denis Giraudet Toyota Celica GT-4
1997 Colin McRae Nicky Grist Subaru Impreza WRC 97
1998 Richard Burns Robert Reid Mitsubishi Carisma GT
1999 Richard Burns Robert Reid Subaru Impreza WRC 99
2000 Richard Burns Robert Reid Subaru Impreza WRC 2000
2001 Marcus Grönholm Timo Rautiainen Peugeot 206 WRC
2002 Petter Solberg Phil Mills Subaru Impreza WRC 2002
2003 Petter Solberg Phil Mills Subaru Impreza WRC 2003
2004 Petter Solberg Phil Mills Subaru Impreza WRC 2004
2005 Petter Solberg Phil Mills Subaru Impreza WRC 2005
2006 Marcus Grönholm Timo Rautiainen Ford Focus RS WRC 06
2007 Mikko Hirvonen Jarmo Lehtinen Ford Focus RS WRC 07
2008 Sébastien Loeb Daniel Elena Citroën C4 WRC
2009 Sébastien Loeb Daniel Elena Citroën C4 WRC
2010 Sébastien Loeb Daniel Elena Citroën C4 WRC
2011 Jari-Matti Latvala Miikka Anttila Fiesta RS WRC
2012 Jari-Matti Latvala Miikka Anttila Fiesta RS WRC
2013 Sébastien Ogier Julien Ingrassia Volkswagen Polo R WRC
2014 Sébastien Ogier Julien Ingrassia Volkswagen Polo R WRC
2015 Sébastien Ogier Julien Ingrassia Volkswagen Polo R WRC
2016 Sébastien Ogier Julien Ingrassia Volkswagen Polo R WRC
2017 Elfyn Evans Daniel Barritt Ford Fiesta WRC
2018 Sébastien Ogier Julien Ingrassia Ford Fiesta WRC

Victoires

Colin McRae au RAC Rally en 2005 (Škoda).
Marcus Grönholm au RAC Rally en 2006 (Ford).
Sébastien Ogier lors de l'édition 2013.

-15-

-9-

-6-

-5-

-4-

-3-

-2-

-1-


Roger Albert Clark Rally (ou RAC Rally Historique)

Depuis 2004 est organisé le Roger Albert Clark Rally:

Palmarès
  • 2004: Stig Blomqvist / Ana Goni (Ford Escort Mk2):
  • 2005: Mark Higgins / Peter Martin (Ford Escort Mk1);
  • 2006: Jimmy McRae / Andy Richardson (Ford Escort Mk2);
  • 2007: Steve Bannister / Kevin Rae (Ford Escort Mk2);
  • 2008: Malcolm Wilson / John Millington (Ford Escort Mk2);
  • 2009: Gwyndaf Evans / John Millington (Ford Escort Mk2);
  • 2010: Stefaan Stouf (vainqueur du Rallye des Routes du Nord Historique en 2005) / Joris Erard (Ford Escort Mk1);
  • 2011: Gwyndaf Evans / John Millington (Ford Escort Mk2).
  • 2012: Martin McCormack / Phil Clarke (Ford Escort Mk2);
  • 2013: Steve "Banni" Bannister / Kevin Rae (Ford Escort Mk2).

Notes et références

Liens externes

  • Portail du rallye automobile
  • Portail du Royaume-Uni
  • Portail du pays de Galles
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.