Raphaël Saint-André

Raphaël Saint-André, né le à Romans-sur-Isère, est un joueur français de rugby à XV qui évolue au poste de centre. Il est ensuite devenu entraîneur, et occupe entre autres le poste de sélectionneur des équipes nationales de Hongrie et de Russie.

Pour les articles homonymes, voir Saint-André.
Raphaël Saint-André
Raphaël Saint-André le .
Fiche d'identité
Naissance
à Romans-sur-Isère (France)
Taille 1,75 m (5 9)
Poste centre
Carrière en junior
PériodeÉquipe 
1989-1991US Romans-Péage
Carrière en senior
PériodeÉquipeM (Pts)a
1991-1997
1997-1998
1998-2001
2001-2005
AS Montferrand
Gloucester RFC
Lyon OU
CS Lons
123 (130)[1]


Carrière d'entraîneur
PériodeÉquipe 
2001-2006
2006-2007
2007-2012
2012-2014
2014
2015-2018
CS Lons
ASVEL rugby
Lyon OU
Hongrie
Russie
US Dax

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
Dernière mise à jour le 15 avril 2018.

Son frère Philippe, joueur avant de se reconvertir en tant qu'entraîneur, a joué à ses côtés à Montferrand.

Biographie

En tant que joueur

Formé à l'US Romans-Péage, où il débute son premier match en première division à 17 ans[réf. nécessaire], Saint-André dispute une finale de championnat de France sous les couleurs de Montferrand en 1994. Il joue 123 matchs avec l'ASM[1].

Il fut international B, junior, militaire et universitaire[réf. nécessaire].

En 1997, il rejoint le Gloucester RFC[1] avec son frère Philippe dans le championnat anglais ou il joua une vingtaine de match à l'aile. Philippe prendra ensuite la charge du club en tant qu'entraîneur et Raphael quitta le club en direction de Lyon, pour ne pas être dirigé par son frère.

Il reste trois saisons au sein du Lyon OU[1], puis quatre au CS Lons avant de prendre sa retraite de joueur[1].

En tant qu'entraîneur

Raphaël Saint-André et Patrick Furet sont les entraîneurs principaux de l'US Dax depuis 2015.

Revenu en France, il devient ensuite entraîneur-joueur à Lons-le-Saunier, puis à l'ASVEL rugby, club de Fédérale 2, qu'il mène à l'accession en Fédérale 1 en 2006-2007.

Il signe au Lyon olympique universitaire (Pro D2) pour la saison 2007-2008. Il est entraîneur des arrières aux côtés de Matthieu Lazerges, entraîneur des avants. Ils accèdent en Top 14 à la fin de la saison 2010-2011, le staff est alors restructuré, il devient directeur sportif, Matthieu Lazerges, entraîneur et Pascal Peyron, entraîneur des avants. Il quitte le club à la suite de sa relégation la saison suivante[2].

Il intervient depuis octobre 2012 auprès de l'équipe nationale de Hongrie en qualité de consultant technique[3].

En janvier 2014, il rejoint le staff technique de l'équipe nationale de Russie pour préparer les Ours (qui ont disputé le Mondial 2011) aux prochaines échéances internationales[4]. Il devient sélectionneur de la Russie, mais ne réussissant pas à se qualifier pour la Coupe du monde 2015, il est limogé de son poste de sélectionneur en décembre 2014[5] après avoir mené « les ours » au dernier tour des qualifications pour le mondial 2015, concédé contre l’Uruguay.

Il officie aussi en tant que consultant pour le groupe Canal +[6], pendant deux saisons[7] de 2012 à 2015[réf. nécessaire].

En juin 2015, la signature de Raphaël Saint-André en tant qu'entraîneur des lignes arrières de l'US Dax est officialisée. Il déclare honorer son contrat quelle que soit la division, alors que le club landais ne sait dans laquelle il évoluera deux mois plus tard, sportivement relégué en Fédérale 1 mais encore potentiellement repêché en Pro D2[8]. À partir de la saison 2017-2018, il occupe à la fois le rôle d'entraîneur des arrières et celui de manager, ce dernier étant vacant depuis le départ annoncé du directeur sportif Jérôme Daret[9]. Après la relégation du club au terme de cette saison, il décide de quitter ses fonctions[10].

Éloigné des terrains de rugby depuis son épisode dacquois, il tient un bar-restaurant à Capbreton[11].

Carrière

En tant qu'entraîneur

En club

Saison Club Division Poste Classement Coupe d'Europe Challenge européen
2001-2002 CS Lons Jura Fédérale 1 Entraîneur - N/A N/A
2002-2003 CS Lons Jura Fédérale 1 Entraîneur - N/A N/A
2003-2004 CS Lons Jura Fédérale 1 Entraîneur 2e de la poule 1 N/A N/A
2004-2005 CS Lons Jura Fédérale 1 Entraîneur 4e de la poule 1 N/A N/A
2005-2006 CS Lons Jura Fédérale 1 Entraîneur 8e de la poule 2 N/A N/A
2006-2007 ASVEL rugby Fédérale 2 Entraîneur Accession en Fédérale 1 N/A N/A
2007-2008 Lyon OU Pro D2 Arrières 4e, éliminé en demi-finale N/A N/A
2008-2009 Lyon OU Pro D2 Arrières 6e N/A N/A
2009-2010 Lyon OU Pro D2 Arrières 2e, éliminé en finale d'accession N/A N/A
2010-2011 Lyon OU Pro D2 Arrières Champion de France Pro D2 N/A N/A
2011-2012 Lyon OU Top 14 Directeur sportif 14e N/A Éliminé en poule
2015-2016 US Dax Pro D2 Arrières 15e N/A N/A
2016-2017 US Dax Pro D2 Arrières 14e N/A N/A
2017-2018 US Dax Pro D2 Arrières et manager 15e N/A N/A

En équipe nationale

Année Sélection Tournoi Poste Classement IRB à la fin de l'année Tournoi Coupe du monde
2014 Russie Championnat européen des nations Sélectionneur 19e 3e -

Palmarès

En tant que joueur

En tant qu'entraîneur

Notes et références

  1. « Fiche de Raphaël Saint-André », sur www.cybervulcans.net (consulté le 16 novembre 2016).
  2. « Raphaël Saint-André vers l'étranger ? », sur lequipe.fr (consulté le 28 juin 2012)
  3. « Un Saint-André en Hongrie », sur lequipe.fr (consulté le 12 janvier 2014)
  4. « Un Saint-André en Russie », sur lequipe.fr (consulté le 6 avril 2014)
  5. « Raphaël Saint-André limogé de son poste de sélectionneur de la Russie », sur rugbyrama.fr (consulté le 31 décembre 2014)
  6. Laurent Delmas, « Interview Raphaël Saint André », sur rugbyaxvdefrance.com, (consulté le 17 novembre 2016).
  7. « Du côté des pros : Raphael Saint André », sur rugbyamateur.fr, (consulté le 4 mars 2018).
  8. Pierre-Albert Blain, « Rugby. Dax en marche avant... », sur www.francebleu.fr, (consulté le 25 juin 2015).
  9. Rachel Garrat-Valcarcel, « US Dax : Raphaël Saint-André prend le poste de manager », sur www.sudouest.fr, (consulté le 19 juin 2017).
  10. Romain Asselin, « Pro D2 - Montauban officiellement en demie », sur www.rugbyrama.fr, (consulté le 24 avril 2018).
  11. François Guttin-Lombard, « Raphaël Saint-André a délaissé les terrains de rugby pour la plage », sur www.leprogres.fr, (consulté le 27 décembre 2019).

Liens externes

  • Portail du rugby à XV
  • Portail de la France
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.