Raymond B. West

Raymond B. West est un réalisateur américain, né le à Chicago (Illinois), et mort le à Los Angeles (Californie). West rejoint la New York Motion Picture Company en 1910. Il dirigera plus de 70 films entre 1910 et 1919 avant de subir une dépression nerveuse qui devait l'obliger à se retirer de l'entreprise. Il mourut en 1923 à l'âge de 37 ans.

Pour les articles homonymes, voir West.
Raymond B. West
Naissance
Chicago, Illinois
États-Unis
Nationalité Américaine
Décès (à 37 ans)
Los Angeles, Californie
États-Unis
Profession Réalisateur

Spécialiste des effets spéciaux, il fut l'un des collaborateurs très appréciés par Thomas Ince[1].

Biographie

West est né à Chicago, en Illinois, en 1886 et étudia au Collège de La Salle[2]. Installé à Los Angeles en 1910, il commence à travailler comme réalisateur pour Thomas H. Ince à la New York Motion Picture Company, le second studio de cinéma opérationnel en Californie du Sud[2]. Entre 1910 et 1919, West a réalisé 70 films, dont 28 qu'il a dirigés seul pour l'année 1914. La première œuvre cinématographique importante de West est The Alien, d'après la pièce de George Beban, The Sign of the Rose. Ses films les plus importants comprennent Tourmente d'amour (The Wolf Woman) et Civilisation (Civilization). Au cours de sa brève carrière en tant que réalisateur, il a travaillé avec certaines des plus grandes stars de cinéma des années 1910, dont Bessie Barriscale, Charles Ray, William Desmond, Dorothy Dalton et Louise Glaum. Il a également dirigé le premier film mettant en vedette Alice Thomas[2].

West était reconnu comme un expert en photographie, aussi bien qu'à la réalisation. De nombreux effets lumineux devenus monnaie courante dans les années 1920 ont été créés, selon le Los Angeles Times, dans «l'esprit toujours actif et inventif» de West[2]. En 1917, on a également attribué à West le développement d'une nouvelle norme de double exposition photographique tandis qu'il dirigeait Les Sœurs jumelles (The Snarl), un film dans lequel Bessie Barriscale joue deux rôles, deux sœurs en compétition pour le même homme[3].

West aurait aimé le cinéma "si intensément qu'il prenait à peine le temps de manger et de dormir."[2] Il souffrit d'une dépression nerveuse vers 1919 qui mit fin à sa carrière en tant que réalisateur. Il ne s'en remit jamais et ne dirigea aucun autre film.

Il est mort en 1923 à son domicile de l'avenue Horne à West Hollywood, en Californie[2]. West laissa une épouse, et un fils, Vincent West. Ses funérailles eurent lieu en l'église Saint-Victor ; il a été enterré au cimetière du Calvaire.

Filmographie

Par ailleurs, il a tenu un rôle dans un court-métrage en 1913 : The Flame in the Ashes de Frank Montgomery.

Liens externes

Références

  1. dictionnaire Larousse du cinéma par Jean TULARD, édition 1982
  2. (en) « Funeral of J.B. West Is Conducted: Noted Pioneer Director of Motion Pictures Dies After Breakdown », Los Angeles Times,
  3. (en) « Weird: 'Crosses the Line': Double Exposure Feats in 'Snarl' are Said to Raise New Standard; Bessie Barriscale is Sister to Herself in Picture », Los Angeles Times,
  • Portail du cinéma américain
  • Portail de la réalisation audiovisuelle
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.