Recensement de 2011 en Serbie

Le recensement de 2011 en Serbie (en serbe cyrillique : Попис становништва 2011. у Србији ; en serbe latin : Popis stanovništva 2011. u Srbiji) est le premier recensement de la République de Serbie depuis son indépendance de 2006. Originellement prévu pour avril 2011, il a été retardé à cause d'un manque de fonds et s'est finalement tenu du 1er au et s'est prolongé jusqu'au 18 octobre dans les villes de Belgrade, Kragujevac, Niš et Novi Sad et jusqu'au 20 octobre dans certaines autres grandes villes et municipalités du pays.

Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Logo du recensement de 2011

Déroulement

Le recensement s'est déroulé en six phases : la préparation du recensement, le recensement proprement dit, le traitement des données, la création d'une base de données, la diffusion des données et l'analyse des résultats.

Le Conseil national bosniaque (en serbe : Bošnjačko nacionalno vijeće) a encouragé les Bosniaques de Serbie à boycotter le recensement, en alléguant qu'il était en contradiction avec la Constitution serbe de 2006 parce qu'il était rédigé seulement en cyrillique et en langue serbe[1] ; en revanche, cet appel n'a pas vraiment été suivi. Le Conseil national albanais (Nacionalno veće Albanaca) a lui aussi appelé au boycott ; la consigne a été massivement suivie dans les municipalités de Bujanovac et Preševo[2] et, dans une moindre mesure dans celle de Medveđa[3].

Résultats

Conformément à l'article 33 de la « loi sur le recensement de la population, des ménages et des logements » (en serbe : Zakona o popisu stanovništva, domaćinstava i stanova ; Službeni glasnik RS, br. 104/09 i 24/11), l'Institut de statistique de la République de Serbie a publié les résultats préliminaires du recensement, qui seront sujets à des modifications au cours du traitement statistique des données ; les résultats définitifs seront communiqués de mi-2012 à fin 2013. Ces premiers résultats ont été publiés le [2] ; ils intègrent notamment les déplacés internes venus du Kosovo-et-Métochie.

Population
en 2002[4]
Population
en 2011[2]
Évolution[2] À l'étranger[2] Ménages[2] Logements[2]
République de Serbie7 498 0017 120 666-377 335294 0452 497 1873 243 587
Ville de Belgrade1 576 1241 639 121+62 99741 719604 134739 630
Voïvodine2 031 9921 916 889-115 10346 031697 437852 229
Šumadija et Serbie de l'ouest2 136 8812 013 388-123 49398 274665 878902 997
Serbie du sud et de l'est1 753 0041 551 268-201 736108 021529 738748 731

Premières analyses

Avec une population de 7 120 666, la Serbie a perdu environ 5 % de sa population par rapport au recensement de 2002 ; mais, selon Dragan Vukmirović, le directeur de l'Institut de statistique de la République de Serbie, cette chute, qui est à bémoliser en raison du boycott des populations albanaises de la vallée de Preševo, est due en partie à une forte émigration[5]. Les régions les plus rurales ont connu une importante dépopulation au profit des grands centres urbains, notamment Belgrade, Novi Sad et Novi Pazar[6].

Références

  1. (sr) « Bošnjačko nacionalno vijeće poziva na bojkot popisa u Srbiji », sur http://www.bigradiobl.com, Site de Big Radio (consulté le 5 décembre 2011)
  2. (sr + en) « Livre 20 : Vue d'ensemble comparative de la population en 1948, 1953, 1961, 1971, 1981, 1991, 2002 et 2011, données par localités) » [PDF], Pages du recensement de 2011 en Serbie - Institut de statistique de la République de Serbie, (consulté le 23 septembre 2015)
  3. (sr) « Albanci bojkotuju popis », sur http://www.juznevesti.com, Site de Južne vesti (consulté le 5 décembre 2011)
  4. (sr) Population, analyse comparative de la population en 1948, 1953, 1961, 1971, 1981, 1991 et 2002, données par localités (Livre 9), Belgrade, Institut de statistique de la République de Serbie, (ISBN 86-84433-14-9)
  5. (sr) J. Popadić, « Srbija spala na 7,1 milion stanovnika », sur http://www.politika.rs, Politika, (consulté le 5 décembre 2011)
  6. (sr) J. Popadić, « U Srbiji 350.000 stanovnika manje », sur http://www.politika.rs, Politika, (consulté le 5 décembre 2011)

Voir aussi

Articles connexes

Lien externe

  • Portail de la Serbie et du peuple serbe
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.