Recensement du Canada de 2016

Le recensement du Canada de 2016 est le dénombrement de la population du Canada ainsi que certaines de ses caractéristiques mené par Statistique Canada sur l'ensemble du pays au . Cette 16e édition du recensement canadien suit celle de 2011, le recensement étant tenu à tous les cinq ans, en vertu de la loi. Le recensement de 2016 a réintroduit le formulaire long obligatoire qui avait été remplacé par une « Enquête sur les ménages » volontaire en 2011. Avec un taux de participation de 98,4 %, le recensement de 2016 a le plus haut taux de participation depuis le Recensement de 1666 en Nouvelle-France. La population totale du pays s'élève à 35 151 728 habitants au .

Recensement du Canada de 2016
Pays Canada
Date
Nombre d'habitants 35 151 728
Évolution (en %) 5,0 %
État le plus peuplé Ontario (13 448 494 habitants)
État le moins peuplé Yukon (35 874 habitants)
Ville la plus peuplée Toronto ( Ontario) (2 731 571 habitants)

Résultats et faits marquants

Population

Lors du recensement de 2016, la population dénombrée du Canada était de 35 151 728 habitants, une croissance de 5 % par rapport au recensement de 2011[1].

Population des provinces et territoires du Canada en 2016[2]
RangProvince ou territoirePopulation en 2016Population en 2011Variation 2011-2016 (%)
1 Ontario13 448 49412 851 821 4,6
2 Québec8 164 3617 903 001 3,3
3 Colombie-Britannique4 648 0554 400 057 5,6
4 Alberta4 067 1753 645 257 11,6
5 Manitoba1 278 3651 208 268 5,8
6 Saskatchewan1 098 3521 033 381 6,3
7 Nouvelle-Écosse923 598921 727 0,2
8 Nouveau-Brunswick747 101751 171 0,5
9 Terre-Neuve-et-Labrador519 716514 204 1,0
10 Île-du-Prince-Édouard142 907140 204 1,9
11 Territoires du Nord-Ouest41 78641 462 0,8
12 Nunavut35 94431 906 12,7
13 Yukon35 87433 897 5,8
Canada35 151 72833 476 688 5,0

Centres de population et villes

Lors du recensement de 2016, les cinq plus grands centres de population au Canada sont Toronto, Montréal, Vancouver, Calgary et Edmonton[3]. Si on se restreint aux limites des villes, les cinq plus grandes villes sont Toronto, Montréal, Calgary, Ottawa et Edmonton[4].

Le Canada compte désormais 12 villes de plus de 500 000 habitants grâce à Surrey en Colombie-Britannique qui a atteint une population de 517 887 habitants[4]. Au Nouveau-Brunswick, Moncton a détrôné Saint-Jean en tant plus grande ville de la province[5].

Population des plus grands centres de population en 2016[3]
RangCentre de populationProvince/territoirePopulation en 2016Population en 2011Variation 2011-2016 (%)
1Toronto Ontario5 429 5245 144 412 5,5
2Montréal Québec3 519 5953 387 653 3,9
3Vancouver Colombie-Britannique2 264 8232 124 443 6,6
4Calgary Alberta1 237 6561 094 379 13,1
5Edmonton Alberta1 062 643935 361 13,6
6Ottawa-Gatineau Ontario/ Québec989 567945 592 4,7
7Winnipeg Manitoba711 925670 025 6,3
8Québec Québec705 103681 804 3,4
9Hamilton Ontario693 645671 008 3,4
10Kitchener Ontario470 015446 295 5,3
Population des plus grandes villes en 2016[4]
RangVilleProvince/territoirePopulation en 2016Population en 2011Variation 2011-2016 (%)
1Toronto Ontario2 731 5712 615 060 4,5
2Montréal Québec1 704 6941 649 519 3,3
3Calgary Alberta1 239 2201 096 833 13,0
4Ottawa Ontario934 243883 391 5,8
5Edmonton Alberta932 546812 201 14,8
6Mississauga Ontario721 599713 443 1,1
7Winnipeg Manitoba705 244663 617 6,3
8Vancouver Colombie-Britannique631 486603 502 4,6
9Brampton Ontario593 638523 906 13,3
10Hamilton Ontario536 917519 949 3,3
11Québec Québec531 902516 576 3,0
12Surrey Colombie-Britannique517 887468 251 10,6
Plus grande ville par province et territoire[4]
Province/territoireVillePopulation en 2016Population en 2011Variation 2011-2016 (%)% de la population de la province/territoire
AlbertaCalgary1 239 2201 096 833 13,030,5
Colombie-BritanniqueVancouver631 486603 502 4,613,6
Île-du-Prince-ÉdouardCharlottetown36 09434 562 4,425,3
ManitobaWinnipeg705 244663 617 6,355,2
Nouveau-BrunswickMoncton71 88969 074 4,19,6
Nouvelle-ÉcosseHalifax403 131390 086 3,343,6
NunavutIqaluit7 7406 699 15,521,5
OntarioToronto2 731 5712 615 060 4,520,3
 QuébecMontréal1 704 6941 649 519 3,320,9
SaskatchewanSaskatoon246 376222 246 10,922,4
Terre-Neuve-et-LabradorSaint-Jean108 860106 172 2,520,9
Territoires du Nord-OuestYellowknife19 56919 234 1,746,8
YukonWhitehorse25 08523 276 5,869,9

Immigration

Aux fins des données de Statistique Canada, un « immigrant » est une personne qui a reçu le droit d'habiter au Canada en permanence que cela soit en devenant citoyen par naturalisation ou en étant résident permanent de la part des autorités de l'immigration[6]. De 2011 à 2016, le Canada a accueilli 1 212 075 immigrants, une augmentation de 15 % par rapport au nombre de 2006 à 2010. 22 % de la population totale du pays sont des immigrants[7].

Lors du recensement de 2016, la province ou le territoire qui a le plus d'immigrants en pourcentage de sa population totale est la Colombie-Britannique où plus du quart de la population est composée d'immigrants suivie de l'Ontario et de l'Alberta. Les provinces ayant accueilli le plus d'immigrants de 2011 à 2016 en pourcentage de leur population sont l'Alberta et le Manitoba suivis de la Saskatchewan. Les provinces qui ont le plus augmenté le nombre d'immigrants accueillis de 2011 à 2016 par rapport à la période de 2001 à 2010 en pourcentage de leur population sont l'Alberta, l'Île-du-Prince-Édouard et le Manitoba[7].

Immigrants par provinces et territoires[7]
Province ou territoireImmigrantsImmigrants (% de la population totale)Immigrants reçus de 2011 à 2016Immigrants reçus de 2011 à 2016 (% de la population totale)Différence d'immigrants reçus de 2011 à 2016 par rapport à 2006 à 2010 (% de la population totale)
Ontario3 852 14521,9472 1703,6 0,1
Colombie-Britannique1 292 67528,3175 5553,8 0,0
 Québec1 091 30513,7215 1702,7 0,4
Alberta845 22021,2207 7905,2 1,5
Manitoba227 46518,363 2105,1 1,2
Saskatchewan112 49510,547 9354,5 2,2
Nouvelle-Écosse55 6756,111 7901,3 0,4
Nouveau-Brunswick33 8104,69 3251,3 0,6
Terre-Neuve-et-Labrador12 0802,436 6750,7 0,3
Île-du-Prince-Édouard8 9406,43 3602,4 1,4
Yukon4 41012,61 1153,2 1,1
Territoires du Nord-Ouest3 6909,08152,0 0,5
Nunavut9202,61650,5 0,0
Canada7 540 83021,91 212 0753,5 0,4

Langue

Connaissance des langues officielles

Les deux langues officielles du Canada sont l'anglais et le français. Lors du recensement de 2016, 86 % de la population canadienne connaissaient l'anglais tandis que 30 % connaissaient le français. Sur ceux-ci, 18 % connaissent les deux à la fois. 2 % ne connaissent ni l'anglais ni le français[8].

Le Québec est la seule province où plus de gens connaissent le français au lieu de l'anglais. En pourcentage de la population, le Québec, avec près de 45 %, est aussi la province ou le territoire avec le plus de gens connaissant les deux langues officielles suivi du Nouveau-Brunswick, qui est la seule province officiellement bilingue du pays, avec près de 34 %. Le Nouveau-Brunswick est également la province ou le territoire ayant le plus grand pourcentage de gens connaissant le français après le Québec. Avec près de 6 % de sa population, le Nunavut est la province ou le territoire ayant le plus haut pourcentage de gens ne connaissant aucune langue officielle suivi de la Colombie-Britannique avec 3 %. Le Nunavut est aussi la province ou le territoire ayant le plus faible pourcentage de population connaissant le français suivi de la Saskatchewan[8].

Connaissance des langues officielles par province et territoire[8]
Province ou territoireAnglais seulement (%)Français seulement (%)Anglais et français (%)Ni l'anglais ni le français (%)
Alberta91,90,16,61,5
Colombie-Britannique89,80,06,83,3
Île-du-Prince-Édouard86,40,112,70,9
Manitoba90,00,18,61,3
Nouveau-Brunswick57,28,633,90,3
Nouvelle-Écosse89,20,110,50,3
Nunavut89,80,24,35,7
Ontario86,00,311,22,5
 Québec4,650,044,50,9
Saskatchewan94,50,04,70,7
Terre-Neuve-et-Labrador94,80,05,00,2
Territoires du Nord-Ouest89,00,210,30,5
Yukon85,60,313,80,4
Canada68,311,917,91,9

Langue maternelle

Lors du recensement de 2016, 58 % de la population du pays avaient l'anglais comme langue maternelle tandis que 21 % avaient le français. Sur ceux-ci, 1,5 % avaient à la fois l'anglais et le français comme langue maternelle. 23 % de la population du pays avaient une langue non officielle en tant que langue maternelle[9].

Après le Québec, la province ou le territoire avec le plus faible pourcentage de population ayant l'anglais comme langue maternelle est le Nunavut tandis que la province ou le territoire avec le plus faible pourcentage ayant le français comme langue maternelle est Terre-Neuve-et-Labrador. Le Québec est la province ayant le plus grand pourcentage de population ayant à la fois l'anglais et le français comme langue maternelle suivi du Nouveau-Brunswick. Le Nunavut est de loin la province ou le territoire ayant le plus grand pourcentage de population ayant une langue non officielle en tant que langue maternelle[9].

Langues maternelles par province et territoire[9]
Province ou territoireAnglais (%)Français (%)Langue non officielle (%)Anglais et français (%)Anglais et langue non officielle (%)Français et langue non officielle (%)Anglais, français et langue non officielle (%)
Alberta74,31,821,60,31,90,10,0
Colombie-Britannique68,91,227,60,21,90,00,0
Île-du-Prince-Édouard90,83,45,10,30,30,00,0
Manitoba71,43,222,90,32,10,10,0
Nouveau-Brunswick64,231,43,11,00,20,00,0
Nouvelle-Écosse91,03,24,90,40,50,00,0
Nunavut30,91,765,40,11,90,00,0
Ontario66,93,726,70,42,20,10,1
 Québec7,577,113,20,90,30,80,2
Saskatchewan82,41,414,50,21,50,00,0
Terre-Neuve-et-Labrador96,90,52,30,10,20,00,0
Territoires du Nord-Ouest76,82,818,40,41,50,10,0
Yukon81,94,411,80,61,20,00,0
Canada56,020,621,10,51,50,20,1

Langues autochtones

Un total de 213 225 personnes ont indiqué avoir une langue autochtone comme langue maternelle lors du recensement de 2016, c'est-à-dire 0,6 % de la population totale du pays. 137 515 personnes ont indiqué parler une langue autochtone le plus souvent à la maison, c'est-à-dire 0,4 % de la population du pays et 64,5 % de ceux qui ont une langue autochtone en tant que langue maternelle[10].

Parmi les langues autochtones, seulement six ont plus de 10 000 personnes qui en ont une comme langue maternelle : le cri[Note 1], l'inuktitut, l'ojibwé, l'oji-cri, le déné (ou chipewyan) et l'innu-aimun. Ensemble, le cri et l'inuktitut représentent plus de la moitié des gens qui ont une langue autochtone comme langue maternelle. Le tableau ci-dessous montre les langues autochtones qui représente au moins 1 % du total des individus qui ont une langue autochtone comme langue maternelle[10].

Langues autochtones comme langue maternelle[10]
LangueNombre de gens
Cri[Note 1]74 060
Inuktitut36 185
Ojibwé20 470
Oji-cri13 630
Déné (ou chipewyan)11 325
Innu-aimun10 710
Micmac7 140
Atikamekw6 295
Pied-noir (ou blackfoot et niitsipussin)3 465
Stoney3 215
Esclave (ou slavey)[Note 2]2 120
Algonquin1 600

Langue parlée à la maison

Lors du recensement de 2016, le plus souvent à la maison, 64 % de la population du Canada parlaient anglais, 20 % parlaient français et 12 % parlaient une langue non officielle. De plus, 1 % utilisait aussi souvent l'anglais et le français et 4 % l'anglais et une langue non officielle[11].

Le Québec est la seule province ou territoire où le français est parlée plus souvent à la maison que l'anglais tandis que le Nunavut est la seule province ou territoire où une langue non officielle est parlée plus souvent à la maison que l'anglais et le français. Après le Québec, le Nouveau-Brunswick est la province ou le territoire avec le plus grand pourcentage de population qui parle français le plus souvent à la maison suivi du Yukon. Le Québec et le Nouveau-Brunswick sont également les provinces ou les territoires où à la fois l'anglais et le français sont parlés le plus souvent à la maison. Après le Nunavut, la Colombie-Britannique est la province ou le territoire avec le plus grand pourcentage où une langue non officielle est parlée le plus souvent à la maison suivi de l'Alberta[11].

Langues parlées le plus souvent à la maison[11]
Province ou territoireAnglais (%)Français (%)Langue non officielle (%)Anglais et français (%)Anglais et langue non officielle (%)Français et langue non officielle (%)Anglais, français et langue non officielle (%)
Alberta82,60,712,00,24,40,00,1
Colombie-Britannique79,00,415,60,14,80,00,1
Île-du-Prince-Édouard94,11,63,20,20,80,00,0
Manitoba82,11,311,50,24,80,00,1
Nouveau-Brunswick68,728,01,71,00,50,00,0
Nouvelle-Écosse94,71,62,50,21,00,00,0
Nunavut46,71,050,60,11,60,00,0
Ontario77,62,114,40,35,40,10,1
 Québec9,779,07,31,10,71,70,5
Saskatchewan89,10,47,40,13,00,00,0
Terre-Neuve-et-Labrador98,00,21,30,10,40,00,0
Territoires du Nord-Ouest87,71,58,20,32,20,00,1
Yukon90,72,44,50,31,90,00,1
Canada63,720,011,50,53,70,40,2

Éducation

Le Canada s'est classé premier parmi les pays de l'OCDE pour le pourcentage de résidents avec un diplôme de niveau universitaire ou collégial, c'est-à-dire 54 % de la population. De plus, pour la première fois de l'histoire du pays, les femmes âgées de 25 à 34 ans qui possèdent un doctorat sont plus nombreuses que les hommes de la même tranche d'âge[12].

Travail

En 2015, 5,9 % des personnes âgées de 65 ans et plus ont travaillé à l'année longue. Il s'agit du plus haut pourcentage jamais enregistré. Dans le secteur de la santé, les femmes représentaient 56,2 % des travailleurs tandis que, dans le secteur de haute technologie, les hommes représentaient 63,3 %. En particulier, les femmes représentaient environ 50 % des physiciens. En ce qui a trait aux positions de gestionnaires, les hommes représentaient 62,2 % du total. Cela représente une hausse de 34 % pour les femmes depuis 1996[12].

Notes et références

Notes

  1. Les statistiques pour le cri incluent le cri de Moose, le cri du Nord-Est, le cri des Plaines, le cri du Sud-Est, le cri des Marais (ou moskégon), le cri des Bois ainsi que les gens ayant indiqué seulement « cri ». Elles n'incluent pas l'atikamekw, l'innu-aimun et le naskapi (en).
  2. Les statistiques pour l'esclave incluent l'esclave du Nord et l'esclave du Sud ainsi que les gens ayant indiqué seulement « esclave ».

Références

  1. « Profil du recensement, Recensement de 2016 », sur Statistique Canada (consulté le 30 novembre 2017).
  2. « Chiffres de population et des logements - Faits saillants en tableaux, Recensement de 2016 : chiffres de population et des logements, Canada, provinces et territoires, recensements de 2016 et 2011 – Données intégrales », sur Statisitque Canada (consulté le 30 novembre 2017).
  3. « Chiffres de population et des logements - Faits saillants en tableaux, Recensement de 2016 : chiffres de population et des logements, Canada, provinces et territoires, et centres de population, recensements de 2016 et 2011 – Données intégrales », sur Statistique Canada (consulté le 30 novembre 2017).
  4. « Chiffres de population et des logements - Faits saillants en tableaux, Recensement de 2016 : chiffres de population et des logements, Canada et subdivisions de recensement (municipalités), recensements de 2016 et 2011 – Données intégrales », sur Statistique Canada (consulté le 30 novembre 2017).
  5. « Chiffres de population et des logements - Faits saillants en tableaux, Recensement de 2016 : chiffres de population et des logements, Canada, provinces et territoires, et subdivisions de recensement (municipalités), recensements de 2016 et 2011 – Données intégrales », sur Statistique Canada (consulté le 30 novembre 2017).
  6. « Dictionnaire, Recensement de la population, 2016 : immigrant », sur Statistique Canada (consulté le 30 novembre 2017).
  7. « Immigration et diversité ethnoculturelle – Faits saillants en tableaux :statut d'immigrant et période d'immigration, répartition en % (2016), les deux sexes, âge (total), Canada, provinces et territoires, Recensement de 2016 – Données-échantillon (25 %) », sur Statistique Canada (consulté le 30 novembre 2017).
  8. « Langue – Faits saillants en tableaux, Recensement de 2016 : connaissance des langues officielles selon l’âge (Total), chiffres de 2016 pour la population à l'exclusion des résidents d'un établissement institutionnel du Canada, provinces et territoires, Recensement de 2016 – Données intégrales (100 %) », sur Statistique Canada (consulté le 29 novembre 2017).
  9. « Langue – Faits saillants en tableaux, Recensement de 2016 : Langue maternelle selon l’âge (Total), chiffres de 2016 pour la population à l'exclusion des résidents d'un établissement institutionnel du Canada, provinces et territoires, Recensement de 2016 – Données intégrales (100 %) », sur Statistique Canada (consulté le 30 novembre 2017).
  10. « Langue – Faits saillants en tableaux, Recensement de 2016 : langue maternelle autochtone, langue autochtone parlée le plus souvent à la maison et autre(s) langue(s) autochtone(s) parlée(s) régulièrement à la maison pour la population à l'exclusion des résidents d'un établissement institutionnel du Canada, provinces et territoires, Recensement de 2016 – Données intégrales (100 %) », sur Statistique Canada (consulté le 30 novembre 2017).
  11. « Langue – Faits saillants en tableaux, Recensement de 2016 : langue parlée le plus souvent à la maison selon autre(s) langue(s) parlée(s) régulièrement à la maison (Total) et âge (Total), répartition en % (2016) pour la population à l'exclusion des résidents d'un établissement institutionnel du Canada, provinces et territoires, Recensement de 2016 – Données intégrales (100 %) », sur Statistique Canada (consulté le 30 novembre 2017).
  12. (en) The Canadian Press, « Highlights: Statistics Canada's final release of 2016 census data », sur CBC News, (consulté le 29 novembre 2017).

Annexes

Articles connexes

Lien externe

  • Portail de la démographie
  • Portail des années 2010
  • Portail du Canada
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.