Redevance pour la responsabilité dans la crise financière

La redevance pour la responsabilité dans la crise financière (en anglais : Financial Crisis Responsibility Fee) est une proposition pour impôt, mis en place aux États-Unis par le président Barack Obama, en janvier 2010, destiné aux banques d'affaires et aux établissements d'investissement qui sont à l'origine de la crise financière de 2007-2010. Cet impôt devait rapporter 117 milliards de dollars au Trésor américain. Ce montant correspond au montant maximal des pertes envisagées par le Trésor sur le plan de renflouement bancaire, à hauteur de 700 milliards de dollars[1]. En octobre 2011, cette proposition n'est toujours pas adopté.

Notes et références

  1. Sylvain Cypel, « États-Unis : les banques vont rembourser "le peuple" », sur lemonde.fr, Le Monde, (consulté le 1er décembre 2019)
  • Portail de l’économie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.