Registre des meilleures pratiques de sauvegarde

Le registre des meilleures pratiques de sauvegarde regroupe des programmes, projets et activités reflétant au plus juste les objectifs de la Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel[1] adoptée par l'UNESCO en 2003[2]. La sauvegarde internationale du patrimoine culturel immatériel (PCI) s’organise également autour de la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité et de la liste du patrimoine immatériel nécessitant une sauvegarde urgente.

De 2009 à 2014, ce sont douze programmes qui sont inscrits sur ce registre[1].

Critères d’inscription sur le registre des meilleures pratiques de sauvegarde

« Le Comité sélectionne parmi les programmes, projets ou activités qui lui sont proposés ceux qui répondent le mieux à tous les critères suivants :

  • P.1 Le programme, le projet ou l’activité implique une sauvegarde telle que définie à l’article 2.3 de la Convention.
  • P.2 Le programme, le projet ou l’activité aide à la coordination des efforts de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel au niveau régional, sous-régional et/ou international.
  • P.3 Le programme, le projet ou l’activité reflète les principes et les objectifs de la Convention.
  • P.4 Le programme, le projet ou l’activité a fait preuve d’efficacité en termes de contribution à la viabilité du patrimoine culturel immatériel concerné.
  • P.5 Le programme, le projet ou l’activité est ou a été mis en œuvre avec la participation de la communauté, du groupe ou, le cas échéant, des individus concernés, et avec leur consentement libre, préalable et éclairé.
  • P.6 Le programme, le projet ou l’activité peut servir de modèle, selon le cas sous-régional, régional ou international, à des activités de sauvegarde.
  • P.7 L’(es) État(s) partie(s) soumissionnaire(s), l’(es) organe(s) chargé(s) de la mise en œuvre et la communauté, le groupe ou, le cas échéant, les individus concernés sont d’accord pour coopérer à la diffusion de meilleures pratiques si leur programme, leur projet ou leur activité est sélectionné.
  • P.8 Le programme, le projet ou l’activité réunit des expériences qui sont susceptibles d’être évaluées sur leurs résultats.
  • P.9 Le programme, le projet ou l’activité répond essentiellement aux besoins particuliers des pays en développement. »[3]

Éléments inscrits sur le registre des meilleures pratiques de sauvegarde

Intitulé officiel Pays Date d’inscription Référence
Lien
La sauvegarde du patrimoine culturel immatériel des communautés Aymara de la Bolivie, du Chili et du Pérou Bolivie  Chili  Pérou 2009 00299
Centre pour la culture traditionnelle – musée-école du projet pédagogique de Pusol Espagne 2009 00306
Éducation et formation au patrimoine culturel du batik indonésien à destination des étudiants des écoles élémentaires, secondaires, supérieures, professionnelles et polytechniques en collaboration avec le Musée du Batik de Pekalongan Indonésie 2009 00318
Le musée vivant du Fandango Brésil 2011 00502
L’appel à projets du Programme national du patrimoine immatériel Brésil 2011 00504
La revitalisation du savoir traditionnel de l’élaboration de la chaux artisanale à Moron de la Frontera, Séville, Andalousie Espagne 2011 00511
Un programme pour cultiver la ludodiversité : la sauvegarde des jeux traditionnels en Flandre Belgique 2011 00513
La méthode Táncház : un modèle hongrois pour la transmission du patrimoine culturel immatériel Hongrie 2011 00515
La stratégie de formation des futures générations de marionnettistes du Fujian Chine 2012 00624
Xtaxkgakget Makgkaxtlawana : le Centre des arts autochtones et sa contribution à la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel du peuple totonaque de Veracruz, Mexique Mexique 2012 00666
Méthodologie pour l’inventaire du patrimoine culturel immatériel dans les réserves de biosphère : l’expérience du Montseny Espagne 2013 00648
La sauvegarde de la culture du carillon : préservation, transmission, échange et sensibilisation Belgique 2014 01017
Le festival de folklore à Koprivshtitsa, ensemble de pratiques pour présenter et transmettre le patrimoine Bulgarie 2016 00970
L’écomusée de la Batana, projet communautaire de sauvegarde de la culture vivante de Rovinj/Rovign Croatie 2016 01098
Le bateau Oselvar, adaptation du processus d’enseignement traditionnel de sa construction et son utilisation dans un contexte moderne Norvège 2016 01156
Les centres régionaux de l'artisanat, stratégie pour sauvegarder le patrimoine culturel de l’artisanat traditionnel Autriche 2016 01169
Le concept Kodály, sauvegarde du patrimoine musical traditionnel Hongrie 2016 01177

Notes et références

Voir aussi

Articles connexes

  • Portail du droit
  • Portail du patrimoine culturel immatériel
  • Portail de l’Organisation des Nations unies
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.