René Trotobas

René Trotobas, René Thibault de son nom de résistance, né le à Saint-Étienne et mort en 1999, est un diplomate français connu pour avoir mis en relation Georges Pompidou et le général de Gaulle, puis pour avoir rassemblé les documents qui ont permis au général de Gaulle d'écrire ses mémoires.

René Trotobas
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Formation
Autres informations
Distinction

Biographie

Famille

Originaire de Saint-Étienne (Loire), René Trotobas a un frère, Jean, et une sœur, Honorine.

René Trotobas épouse Audrey Burton en 1943, rencontrée à Londres pendant la guerre ; le couple aura deux enfants, Marc et Caroline. Il élève aussi son neveu René après le décès de son père, Marcel Foglizzo, son camarade de l'E.N.S., lieutenant Goumier du Maroc, mort pour la France en Nov. 1944 dans les Vosges.

Formation

René Trotobas entre à l’École normale supérieure de la rue d'Ulm en 1932[1].

Vie professionnelle

Il part enseigner le français au Japon d'où il entend l'appel du général de Gaulle le 18 juin 1940[2]. Il décide de le rejoindre immédiatement à Londres où il devient son aide de camp.

C'est pendant cette période que Thibault[3] deviendra son nom de guerre, en référence à l’œuvre de Roger Martin du Gard, Les Thibault.

Il est ensuite directeur de cabinet de Jacques Soustelle, ministre de l'Information du gouvernement provisoire à partir de 1945, directeur de l'information à l'ORTF (octobre 1959 - juin 1961), consul de France à Casablanca (Maroc), ambassadeur de France en Équateur (1969-1972). Il termine sa carrière comme ambassadeur de France en Colombie (1972-1976).

Notoriété

En septembre 1944, il met indirectement Georges Pompidou en contact avec de Gaulle[4],[5],[6],[7].

Après la guerre, René Trotobas rassemble environ 3 000 documents  sur un ensemble de 100 000 pièces  à partir desquelles le général de Gaulle rédige ses mémoires[8],[9],[10],[11],[12], [13].

Distinctions

En 1953, René Trotobas est promu officier dans l'ordre national de la Légion d'honneur.

Notes et références

  • Portail de la Résistance française
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.