René de Daillon du Lude

René de Daillon du Lude, mort le 8 mars 1600 au château de Briançon, est un évêque français du XVIe siècle. René est le deuxième fils de Jean de Daillon, premier comte du Lude, baron d'Illiers et de Briançon, sénéchal d'Anjou, gouverneur de Poitou, la Rochelle et Aunis, et d'Anne de Batarnay du Bouchage.

René de Daillon du Lude
Fonctions
Évêque catholique
Évêque diocésain
Diocèse de Bayeux et Lisieux
Évêque diocésain
Diocèse de Luçon
Évêque diocésain
Ancien diocèse de Bayeux
Biographie
Décès
Activité
Prélat
Autres informations
Religion

Biographie

René est d'abord prieur commendataire de Notre-Dame-du-Château-de-l'Hermitage au diocèse du Mans, et obtient le bonnet de docteur ès-lois. Il est nommé en 1553 à l'évêché de Luçon. René le possède pendant neuf ans, sans être sacré, et s'en démet en 1562, sous la réserve d'une pension, en faveur de Jean-Baptiste Tiercelin qui lui cède en échange la commende de l'abbaye de Notre-Dame-des-Châteliers, au diocèse de Poitiers.

Il se jette en 1569 à Poitiers, assiégé par les calvinistes, où son frère aîné, Gui Daillon, commande. François, son frère cadet, y est tué en allant à son secours. Il chasse les ennemis à Niort en 1576. Henri III le nomme membre de son conseil privé.

René est nommé à l'évêché de Bayeux en 1590, lorsque le cardinal de Bourbon devient titulaire de l'archevêché de Rouen, et, l'année suivante, il avertit Henri IV des desseins du tiers-parti qui veut placer ce prélat sur le trône de France. Il est d'avis contraire à celui des prélats qui conseillaient à Henri IV d'établir un patriarche en France. Henri IV suit les conseils de René de Daillon et ne pense plus à donner à un seul une puissance qu'il est alors prudent de partager entre plusieurs.

Comme évêque, René de Daillon fait fondre deux grosses cloches pour sa cathédrale.

  • Portail du catholicisme
  • Portail de la Renaissance
  • Portail du Calvados
  • Portail de la Vendée
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.