Riazan

Riazan (en russe Ряза́нь) est une ville de Russie et la capitale administrative de l'oblast de Riazan. Sa population s'élevait à 527 905 habitants en 2013.

Riazan
(ru) Рязань

Héraldique

Drapeau
Administration
Pays Russie
Région économique Centre
District fédéral Central
Sujet fédéral Oblast de Riazan
Code postal 390000 — 390048
Code OKATO 61 401
Indicatif +7 4912
Démographie
Gentilé russes,tatars et etc.
Population 527 905 hab. (2013)
Densité 1 181 hab./km2
Géographie
Coordonnées 54° 37′ nord, 39° 43′ est
Superficie 44 700 ha = 447,0 km2
Fuseau horaire UTC+04:00
Divers
Fondation 1095
Statut Ville depuis 1719
Ancien(s) nom(s) Pereslavl-Riazanski (avant 1778)
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Russie
Riazan
Géolocalisation sur la carte : Oblast de Riazan
Riazan
Géolocalisation sur la carte : Russie européenne
Riazan
Géolocalisation sur la carte : Russie européenne
Riazan
Liens
Site web www.admrzn.ru
Sources

    Géographie

    Riazan est arrosée par la rivière Oka, et se trouve à 185 km au sud-est de Moscou[1].

    Histoire

    Riazan aurait été créée en 1095 par des colons russes, comme poste avancé d'un territoire peuplé jusque-là par des Finnois. La ville était initialement en bois ; elle fut progressivement reconstruite en pierre. La partie la plus ancienne de la ville remonte aujourd'hui au XVe siècle.

    Toutefois la ville n'est citée pour la première fois qu'en 1301 sous l'appellation Pereslavl-Riazanski. À l'époque elle faisait partie de la principauté de Riazan qui fut indépendante jusqu'au milieu du XIIe siècle. Le premier dirigeant de Riazan a sans doute été Iaroslav Sviatoslavitch, prince de Tchernigov (ville de la Rus' de Kiev), plus tard prince de Mourom-Riazan.

    La région située à la limite de la steppe et de la forêt a souffert de nombreuses invasions venues du sud : Khazars, Petchenègues, Polovtses. La capitale de la principauté de Riazan fut la première ville russe à tomber sous le joug des Mongols : la ville fut conquise et détruite en 1237. Elle fut reconstruite 50 km plus loin sous l'appellation de Pereslavl-Riazanski : l'ancien site est aujourd'hui désigné sous l'appellation Staraïa Riazan (« Vieux Riazan »).

    À la fin du XIIIe siècle, le prince de Riazan déplaça la capitale de la principauté à Pereslavl-Riazanski où en 1291 un évêché orthodoxe fut fondé. En 1521 la principauté fut rattachée à l'Empire russe. Pereslavl-Riazanski obtint le statut de ville en 1719 et fut rebaptisée Riazan en 1778

    Aujourd'hui Riazan est une ville tournée vers l'industrie et l'armée. Les principaux secteurs d'activité sont l'industrie lourde et la métallurgie. Il existe de nombreux centres de formation dont celui des troupes aéroportées.

    Divisions administratives

    La ville de Riazan est divisée en quatre raïons urbains : Moskovski, Oktiabrski, Sovetski et Jeleznodorojny.

    Population

    Recensements (*) ou estimations de la population[2]

    Évolution démographique
    1825 1856 1897 1920 1923 1926
    18 32621 44946 12241 27644 90250 919
    1937 1939 1959 1970 1979 1989
    71 86595 357214 130350 151453 267514 638
    2002 2006 2010 2012 2013 2014
    521 560513 261524 927525 929527 905-

    Patrimoine

    Rue Potchtovaïa (rue de la Poste)
    • Le kremlin de Riazan (XIIIe XIXe siècles)
      • La cathédrale de la Dormition (Ouspenski sobor) achevée en 1699 par Yakov Boukhvostov
      • Le campanile de la cathédrale (1789-1840, par Tonn et Voronikhine) culmine à 72 mètres.
    • Le musée consacré à Pavlov dont les parents sont enterrés au cimetière Saint-Lazare de Riazan
    • Le musée d'architecture
    • Le musée des arts
    • Le théâtre
    • Le théâtre de marionnettes
    • Le cirque pour enfants
    • La rue Potchtovaïa (rue de la Poste)
    • La rue du Séminaire.
    • L'église catholique de l'Immaculée-Conception, construite en 1894, fermée en 1935 et rendue au culte en 2018.

    Enseignement

    La ville dispose de quatre universités dont ː

    Sport

    Football
    Hockey sur glace

    Personnalités

    Personnalités nées à Riazan :

    Jumelages

    Notes et références

    Articles connexes

    Liens externes


    • Portail de la Russie
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.