Ring (Vienne)

Le Ring (en allemand Wiener Ringstraße) est un boulevard annulaire[1], construit sur le tracé de l'ancienne enceinte de la ville, qui encercle le centre historique de Vienne (Innere Stadt). Il est bordé d'importants monuments de l'ancienne capitale impériale autrichienne et délimite le premier arrondissement de la ville. Aujourd'hui, le Ring est un des plus beaux boulevards de la capitale autrichienne.

Pour les articles homonymes, voir Ring.

Ringstraße

Le Ring à la hauteur du musée d'Histoire de l'art.
Situation
Coordonnées 48° 12′ 17″ nord, 16° 21′ 46″ est
Pays Autriche
Ville Vienne
Quartier(s) 1e arrondissement
Morphologie
Type Boulevard
Forme Circulaire
Histoire
Création XIXe siècle
Monuments Staatsoper
Palais de la Hofburg
Kunsthistorisches Museum
Museum d'histoire naturelle
Rathaus
Burgtheater
Votivkirche
Bourse
Géolocalisation sur la carte : Autriche

Historique

Tram n°2 tournant dans le sens anti-horaire sur le Ring, et voiture circulant dans l'autre sens.

Le , l'empereur d'Autriche François-Joseph signe le décret invitant son ministre de l'intérieur Alexander von Bach, à préparer l'agrandissement de la capitale afin de la rénover et la moderniser. Il est alors décidé du démantèlement des remparts[2] qui enferment la ville de Vienne afin de percer un large boulevard annulaire, la Ringstrasse, longé de bâtiments publics, de palais et de maisons de rapport : l'Opéra (1861-1869), le Kunsthistorisches Museum (Musée d'histoire de l'art, 1871-1890), le Musée d'Histoire naturelle (1871-1890), le Parlement (1874-1884), le Neues Rathaus (Hôtel de ville, 1872-1883) ou encore la Votivkirche (Église votive, 1856-1879) qui abrite le tombeau du héros du Siège de Vienne (1529), Niklas Salm[3]. L'empereur favorable à l'émancipation des Juifs, ceux-ci y construisent des demeures somptueuses, tels le palais Epstein (en) ou le palais Ephrussi (famille Ephrussi de banquiers juifs)[4] mais certains Viennois antisémites voient d'un mauvais œil ce Ring devenir un boulevard d'élection des grandes familles juives, comme en atteste un guide touristique de 1873 qui décrit sarcastiquement le Ring comme une « rue de Sion de la Nouvelle Jérusalem »[5].

Le Ring historique, parfois appelé « intérieur », offre aux véhicules une circulation en sens horaire, excepté pour les tramways, qui peuvent rouler dans les deux sens. Un second boulevard concentrique permet de tourner dans l'autre sens ; il est parfois appelé « Ring extérieur ».

Monuments célèbres du Ring

Schéma du Ring avec mention des arrondissements adjacents

Notes et références

  1. Der Ring signifie « l'Anneau » en allemand.
  2. Schorske 1983, p. 44
  3. (en) Martina Pippal, A Short History of Art in Vienna, C.H.Beck, , p. 141
  4. (en) William O. McCagg, A History of Habsburg Jews, 1670-1918, Indiana University Press, , 289 p.
  5. (en) Lisa Silverman, Becoming Austrians. Jews and Culture between the World Wars, Oxford University Press, , p. 110

Bibliographie

 : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Carl Emil Schorske (trad. Yves Thoraval), Vienne Fin de Siècle : Politique et CultureFin-de-siècle Vienna »], Paris, Éditions du Seuil, , 379 p. (ISBN 2-02-006625-4), chap. II (« La Ringstrasse, ses détracteurs et la naissance d'une modernité urbaine »). 
  • Portail de Vienne
  • Portail de l’architecture et de l’urbanisme
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.