Robert Rensenbrink

Pieter Robert Rensenbrink (dit Rob ou Robbie) est un footballeur international néerlandais né le à Oostzaan (Stadsregio Amsterdam, Pays-Bas) et mort le dans la même ville[2].

Robert Rensenbrink

Robert Rensenbrink en 1978.
Biographie
Nom Pieter Robert Rensenbrink
Nationalité Néerlandais
Naissance
Lieu Oostzaan (Pays-Bas)
Décès
Lieu Oostzaan (Pays-Bas)
Taille 1,80 m (5 11)
Poste Ailier gauche
Parcours senior1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1965-1969 DWS Amsterdam 132 0(35) [1]
1969-1971 Club Bruges KV073 0(36)
1971-1980 RSC Anderlecht349 (200)
1980 Portland Timbers018 00(6)
1981 Toulouse FC 012 00(1)
1965-1981 Total587 (281)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1968-1979 Pays-Bas046 0(14)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Il a joué en tant qu'ailier gauche principalement avec le Royal Sporting Club Anderlecht où il est généralement considéré comme l'un des meilleurs joueurs de l'histoire du club. Il a notamment remporté deux Supercoupes d'Europe en 1976 et 1978 et a été par deux fois finaliste de la Coupe du monde de football avec l'équipe des Pays-Bas en 1974 et 1978.

Biographie

En club

Robert Rensenbrink obtient ses meilleurs résultats avec le Royal Sporting Club d'Anderlecht, notamment la Coupe d'Europe des vainqueurs de coupes en 1976 et 1978 (il est définitivement le meilleur buteur de cette compétition avec 25 buts inscrits) et la Supercoupe de l'UEFA, et il marque pas moins de 200 buts sur 348 matchs disputés sous le maillot mauve et blanc.

Dans le championnat de Belgique, (qu'il remporta en 1972 et 1974) il est meilleur buteur en 1973 et sacré meilleur joueur (« soulier d'or ») en 1976.

En sélection

Robert Rensenbrink est finaliste de la coupe du monde de 1974 (défaite contre l'équipe d'Allemagne) et finaliste de la coupe du monde de 1978 (défaite contre l'équipe d'Argentine).

À noter que Rensenbrink a failli offrir la Coupe du monde à son pays en 1978 contre l'Argentine. Dans le temps additionnel de la finale, le score étant toujours à 1-1, il reprend entre deux défenseurs argentins une longue transversale de Johan Neeskens. Alors que le gardien Ubaldo Fillol était battu, la frappe de Rensenbrink s'écrase sur le poteau droit du portier argentin. Juste après, l'arbitre siffle puisque l'action est morte. Les prolongations se terminent sur un score de 3-1 en faveur de l'Argentine.

Il a le privilège de marquer, sur penalty, le millième but de la Coupe du monde de football.

Robert Rensenbrink compte 46 sélections et a marqué 14 buts en équipe nationale.

Statistiques

Statistiques de Robert Rensenbrink au 11 février 2015[3]
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s)SupercoupeCompétition(s)
continentale(s)
Pays-BasTotal
Division MB MBMBCMBMBMB
1965-1966 DWS Amsterdam Eredivisie 23 5 3 0------- 265
1966-1967 DWS Amsterdam Eredivisie 29 4 2 0------- 314
1967-1968 DWS Amsterdam Eredivisie 34 10 3 0-----20 3910
1968-1969 DWS Amsterdam Eredivisie 34 13 4 3-----40 4216
Sous-total 12032123-----60 13835
1969-1970 Club Bruges KV D1 27 11 6 3--C34320 3917
1970-1971 Club Bruges KV D1 28 12 2 5--C262-- 3619
Sous-total 552388---10520 7536
1971-1972 RSC Anderlecht D1 30 15 6 8--C320-- 3823
1972-1973 RSC Anderlecht D1 23 16 5 3--C144-- 3223
1973-1974 RSC Anderlecht D1 29 20 3 2--C223112 4527
1974-1975 RSC Anderlecht D1 35 19 6 2--C16342 5126
1975-1976 RSC Anderlecht D1 35 23 6 4--C29843 5438
1976-1977 RSC Anderlecht D1 34 15 5 322C29740 5427
1977-1978 RSC Anderlecht D1 24 18 3 0--C275106 4429
1978-1979 RSC Anderlecht D1 31 12 4 421C32051 4418
1979-1980 RSC Anderlecht D1 19 3 4 0--C310-- 243
Sous-total 260141422643-43303814 387214
1980 Portland Timbers NASL 18 6 - -------- 186
Sous-total 186--------- 186
1981-1982 Toulouse FC D2 12 1 - -------- 121
Sous-total 121--------- 121
Total sur la carrière 465203623743-56384614 633295

Buts internationaux

Palmarès

En club

En Équipe des Pays-Bas

Distinctions individuelles

Citation

« Si ma frappe avait eu une trajectoire différente de cinq centimètres nous aurions été champions du monde. Accessoirement j'aurais été meilleur buteur et peut-être meilleur joueur du mondial en effectuant le même match. C'est pourquoi je relativise." [4]

Tireur hors pair des coups de pieds arrêtés et surtout des pénalties, Rensenbrink avouera que sa technique était simple : "Cibler un côté des yeux et des jambes, mais tirer en force au milieu. »

Source

  • Marc Barreaud, Dictionnaire des footballeurs étrangers du championnat professionnel français (1932-1997), L'Harmattan, , 320 p. (ISBN 2-7384-6608-7).

Références

Liens externes

  • Portail du football
  • Portail des Pays-Bas
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.