Roger Chartier

Roger Chartier (né à Lyon le ) est un historien français rattaché au courant historiographique de l’École des Annales. Il travaille sur l’histoire du livre, de l'édition et de la lecture. Ses travaux ont également porté sur l'historiographie et l'épistémologie en histoire.

Pour les articles homonymes, voir Chartier.
Roger Chartier
Roger Chartier le 5 mai 2011.
Biographie
Naissance
à Lyon
Nationalité Français
Thématique
Formation École normale supérieure de Saint-Cloud
Titres professeur au Collège de France - directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales (EHESS)
Profession Historien du culturel (d), enseignant, historien du livre (d) et professeur d'université (d)
Employeur École des hautes études en sciences sociales, Collège de France (), université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, université de Pennsylvanie et France Culture
Travaux
    Approche histoire du livre et de la lecture
    histoire culturelle du social
    Distinctions Grand prix Gobert (), docteur honoris causa de l'université de Neuchâtel (d) (), docteur honoris causa de l'université Laval (d), chevalier de la Légion d'honneur‎ (d), docteur honoris causa de l'université nationale de Rosario (d) et docteur honoris causa de l'université Charles-III de Madrid (d)
    Membre de Académie américaine des arts et des sciences et British Academy

    Biographie

    Formation

    Il fait ses études secondaires au lycée Ampère de Lyon. Entre 1964 et 1969 il est élève à l’École normale supérieure de Saint-Cloud et en parallèle, il poursuit un cursus universitaire de licence et de maîtrise à la Sorbonne (1966-1967). En 1969, il est reçu premier à l'agrégation d'histoire[1].

    Carrière universitaire

    Il enseigne comme professeur agrégé au lycée Louis-le-Grand de Paris entre 1969 et 1970. Cette même année, il devient assistant en Histoire moderne à l'université de Paris I puis, maître-assistant à l'École des hautes études en sciences sociales (EHESS). Il devient par la suite maître de conférences (1978-1983) puis directeur d’études à l'EHESS. En 2006, il est nommé professeur au Collège de France, titulaire de la chaire « Écrit et cultures dans l'Europe moderne »[2]. Il a également animé l’émission Les Lundis de l'Histoire sur France Culture jusqu'à son arrêt en juin 2014, au cours de laquelle il s’entretenait avec des historiens auteurs d'ouvrages sur l’histoire moderne.

    Apport à l'histoire du livre et de la lecture

    Les travaux de Roger Chartier sont décrits, par Dorothea Kraus, dans les termes suivants : « L’auteur, le texte, le livre et les lecteurs sont les quatre pôles entre lesquels se déploie le champ de travail de Roger Chartier sur une histoire du livre et de la lecture et qu’il cherche à relier dans le cadre d’une histoire culturelle du social. Le concept d’« appropriation » rend dans cette perspective non seulement possible de faire converger ces objets de recherche, mais aussi de les mettre en relation avec les pratiques de la lecture qui déterminent chaque appropriation et qui dépendent à leur tour des compétences de lecture d’une communauté de lecteurs, des stratégies de l’auteur, de la forme du texte. »[3]

    Roger Chartier s'intéresse aussi à l'épistémologie en histoire. De fait il est l'auteur de nombreuses contributions sur les pratiques des historiens et a contribué au développement de l'histoire culturelle en France. Il considère qu'une des fonctions d'un historien est d'être un passeur d'historiographies étrangères[4].

    Distinctions académiques et honorifiques

    Publications

    • L’Éducation en France du XVIe au XVIIIe siècle (avec Marie-Madeleine Compère et Dominique Julia), Société d’édition d’enseignement supérieur, Paris, 1976, 304 p. (ISBN 2-7181-5201-X)
    • Histoire de l’édition française (direction avec Henri-Jean Martin), 4 volumes (1983–1986), 2e édition, Fayard et Cercle de la librairie, Paris, 1989–1991
    • Lectures et lecteurs dans la France d’Ancien Régime, Éditions du Seuil, coll. « L’Univers historique » (ISSN 0083-3673) no 49, Paris, 1987, 369 p. (ISBN 2-02-009444-4)
    • Les Origines culturelles de la Révolution française (1990), réédition avec une postface inédite de l’auteur, Éditions du Seuil, Paris, coll. « Points / Histoire » (ISSN 0768-0457) 268, 2000, 304 p. (ISBN 2-02-039817-6), présentation en ligne.
    • La Correspondance. Les usages de la lettre au XIXe siècle (direction), Fayard, coll. « Les Nouvelles Études historiques » (ISSN 0292-4250), Paris, 1991, 462 p. (ISBN 2-213-02454-5)
    • L’Ordre des livres. Lecteurs, auteurs, bibliothèques en Europe entre XIVe et XVIIIe siècle, Alinea, coll. « De la pensée / Domaine historique », Aix-en-Provence, 1992, 126 p. (ISBN 2-7401-0024-8)
    • Pratiques de la lecture (direction), Payot, coll. « Petite Bibliothèque Payot » nº 167, Paris, 1993, 309 p. (ISBN 2-228-88723-4)
    • Le Livre en révolutions, entretiens avec Jean Lebrun, Textuel, Paris, 1997, 159 p. (ISBN 2-909317-34-X)
    • Histoire de la lecture dans le monde occidental (direction avec Guglielmo Cavallo, 1997), réédition, Éditions du Seuil, coll. « Points / Histoire » (ISSN 0768-0457) H297, Paris, 2001, 587 p. (ISBN 2-02-048700-4)
    • Au bord de la falaise. L’histoire entre certitudes et inquiétude, Albin Michel, coll. « Bibliothèque Albin Michel de l’histoire » (ISSN 1158-6443), Paris, 1998, 292 p. (ISBN 2-226-09547-0)
    • Les origines culturelles de la Révolution Française, réédition Éditions du Seuil, coll. « Points / Histoire », Paris, 1999, 304 p. (ISBN 2-02-039817-6)
    • Le sociologue et l’historien, Marseille, France, avec Pierre Bourdieu, Agone/Raisons d’agir, coll. « Banc d'essais », , 112 p. (ISBN 978-2-7489-0118-4)
    • Cardenio entre Cervantes et Shakespeare. Histoire d'une pièce perdue, Paris, Éditions Gallimard, coll. « NRF - Essais », (ISBN 978-2-07-012387-2)

    Annexes

    Bibliographie et webographie

    • Roger Chartier, « Portrait Roger Chartier : Traces, pratiques de l’écrit, pratiques de l’histoire », Circé. Histoires, Cultures & Sociétés, no 1, (lire en ligne).
    • Dorothea Kraus, « Appropriation et pratiques de la lecture : les fondements méthodologiques et théoriques de l'approche de l'histoire culturelle de Roger Chartier », Labyrinthe, no 2, , p. 13-25 (lire en ligne).
    • (en) Laura Mason, « Roger Chartier (1945- ) », dans Philip Daileader et Philip Whalen (dir.), French Historians, 1900-2000 : New Historical Writing in Twentieth-Century France, Chichester / Malden (Massachusetts), Wiley-Blackwell, , XXX-610 p. (ISBN 978-1-4051-9867-7, présentation en ligne), p. 93-104.
    • Philippe Poirrier, Les enjeux de l'histoire culturelle, Paris, Seuil, 2004.
    • Philippe Poirrier, « Préface. L'histoire culturelle en France. Retour sur trois itinéraires : Alain Corbin, Roger Chartier et Jean-François Sirinelli », Cahiers d'histoire, vol. XXVI, , p. 49–59 (lire en ligne).

    Notes et références

    1. Biographie sur le site du Collège de France.
    2. http://www.college-de-france.fr/default/EN/all/eur_mod/.
    3. Dorothea Kraus, « Appropriation et pratiques de la lecture. Les fondements méthodologiques et théoriques de l'approche de l'histoire culturelle de Roger Chartier », dans : Labyrinthe no 3, 1999, § 28 lire en ligne.
    4. Roger Chartier, « Portrait Roger Chartier : Traces, pratiques de l’écrit, pratiques de l’histoire », in Circé. Histoires, Cultures & Sociétés, Numéro 1, 2012. [lire en ligne].
    5. Site de la British Academy.

    Articles connexes

    Liens externes

    • Portail de la culture
    • Portail de l’édition
    • Portail de l’historiographie
    • Portail de l’histoire
    • Portail de la France
    • Portail des Lumières
    • Portail du XVIIIe siècle
    • Portail du XVIIe siècle
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.