Roger Vandercruse

Roger Lacroix (1728-1799) était également appelé Roger Vandercruse selon le patronyme flamand de son père, son estampille était ses initiales RVLC R(oger) V(van) L(a) C(roix). Selon Salverte il "compta parmi les grands ebenistes de sa generation." [1]  

Roger Vandercruse
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Table (vers 1775), Paris, musée Nissim-de-Camondo.

Biographie

Ce fut un ébéniste célèbre de la noblesse parisienne qui fournit le duc d'Orléans, Madame du Barry, le roi Louis XVI et la cour en général. Reçu maître en 1755, Roger Vandercruse fut l'un des grands représentants du style Transition. Ses meubles, très décorés par des marqueteries et des incrustrés d'acajou, avaient plus souvent une finalité décorative qu'utilitaire. Ses petites tables étaient célèbres avec leur marqueterie et leurs bronzes à l'antique, des éléments influencés par Jean-François Oeben (1721-1763), « ébéniste du Roy » et premier époux de sa sœur, Françoise-Marguerite, le second époux étant un autre célèbre ébéniste Jean-Henri Riesener.

Œuvres dans les collections publiques

Aux États-Unis
En France

Voir aussi

Bibliographie

Clarisse Roinet, Roger Vandercruse dit Lacroix, Les cahiers du mobilier, Édition Perrin & Fils, Paris 2000

Articles connexes

Liens externes

Notes

  1. Comte Francois de Salverte, Les Ebenistes du XVIII Siecle
  • Portail de l’ameublement
  • Portail des Pays-Bas
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.