Rudolf Sieber

Rudolf Sieber (né le 20 février 1897 à Aussig, en Bohême, Autriche-Hongrie - décédé le 24 juin 1976 à Sylmar, Californie, aux États-Unis) était un réalisateur américain d'origine allemande.

Rudolf Sieber
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Nom de naissance
Rudolf Emilian Sieber
Nationalité
Domicile
Activités
Conjointe
Enfant

Biographie

Alors jeune régisseur -en fait assistant casting director- il épousa Marlène Dietrich, le 17 mai 1923, qui va devenir une célèbre actrice et chanteuse. Le 13 décembre 1924, Marlène met au monde leur fille unique Maria Riva (née Maria Elisabeth Sieber à Berlin).

Après cet accouchement, Marlène annonce à son mari qu'il n'est plus question de partager le même lit, aussi mènent-ils des vies privées parallèles. Bien qu'ils n'aient jamais divorcé, Marlène a de nombreux amants, dont Jean Gabin, tandis que Rudolf prend une maîtresse, Tamara Matul, à laquelle il reste fidèle jusqu'à la mort de cette dernière[1]dans un hôpital psychiatrique.

Dans son livre Dietrich par sa fille Maria Riva, la fille de Marlène raconte que ses parents ne tolérant pas que Tamara Matul ait des enfants forçaient celle-ce à subir de nombreux avortements. Elle sombra peu à peu dans la dépression puis la folie. Comme elle entendait des voix, son amant l'interna sans problème et sans remords.

Excédé par la vie citadine, Rudolf, dit Rudi par ses amis, achète en 1953 une ferme dans la San Fernando Valley. Il se lance alors dans la production d'œufs avec quelque 9000 poules.

Malgré leur vie séparée et contraire, Marlène est présente pour son mari, notamment quand celui-ci, en 1944, est atteint d'une pneumonie et aussi, en 1956, quand 'Rudi' est victime d'une crise cardiaque.

Rudolf Sieber meurt le 24 juin 1976 d'un cancer de la prostate à Sylmar. Il est enterré au Hollywood Forever Cemetery à Los Angeles. Une simple plaque, presque anonyme, porte juste son prénom 'Rudi' avec sa date de naissance et de décès (3).

Filmographie partielle

Luther – Ein Film der deutschen Reformation d'Hans Kyser (assistant réalisateur).

Notes et références

  1. (en) Donald Spoto, Blue Angel : The Life of Marlene Dietrich, Cooper Square Press, , p. 45

Sources

  • Jean C. Bosquet, interview in Milwaukee Sentinel, 13 mars 1960: Rudolf Sieber Talks: Eggs, Marriage and Marlene Dietrich
  • Sur Find-a-Grave (la plaque funéraire portant juste son prénom se situe section 13, lot 351, tombe 7).
  • Portail de la réalisation audiovisuelle
  • Portail du cinéma américain
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.