Sœurs de Sainte-Anne

Basée à Lachine, la congrégation des Sœurs de Sainte-Anne (en latin : Sororum Sanctae Annae) a été fondée par Marie-Esther Blondin (plus connue sous le nom de Mère Marie-Anne) en 1850 à Vaudreuil. Elle ne doit pas être confondue avec la congrégation italienne des Sœurs de Sainte-Anne de Turin fondée en 1835. Elle fonda le Collège Sainte-Anne en 1861.

Logo

Historique

Paul Loup Archambault
Marie-Anne Blondin, 1888

Les origines de la congrégation remontent à 1848 quand Paul-Loup Archambault (1787-1858), curé de Vaudreuil, organisa une communauté de jeunes femmes en les préparant à la vie religieuse dans le but de les envoyer diriger les écoles mixtes dans les zones rurales du Québec. Ignace Bourget, évêque de Montréal, bien qu'il désapprouvât les écoles mixtes, accorda à la communauté d'ouvrir un noviciat et, le 8 septembre 1850, il reçut les vœux du premier groupe de postulantes.

Le premier guide de la congrégation des Sœurs de Sainte-Anne fut Marie-Anne Blondin, déjà novice des Sœurs de la Congrégation de Notre-Dame et directrice de l'école de Vaudreuil. Elle est considérée comme la fondatrice de l'institut[1].

La congrégation reçut le décret pontifical le 14 mars 1863 et elle fut approuvée définitivement par le Saint Siège le 2 mai 1884. Sa constitution fut approuvée le 6 janvier 1903.

Apostolat

D'après leur site Internet, elles sont là pour « accueillir, écouter, comprendre et apprécier la personne telle qu'elle est ». Les sœurs de Sainte-Anne ont traditionnellement accompli leur apostolat en enseignant aux jeunes enfants dans les écoles publiques catholiques.

Aujourd'hui

Elles sont plus de cinq cents religieuses à travers le monde (Cameroun, Chili, Colombie-Britannique, la République du Congo, États-Unis, Haïti et Québec) et sont bénévoles pour plusieurs causes humanitaires (Pops, Tel Écoute, Alpha, la Maison d'Aurore, présence aux émigrés, ...) .

Couvent et Collège Sainte-Anne

Couvent et collège Sainte-Anne

Le couvent et le Collège Sainte-Anne sont situés au 1200-1300 rue Saint-Joseph à Lachine[2]. Le Collège Sainte-Anne, qui offre l'enseignement au secondaire, occupe la partie est du complexe architectural. Les sœurs ont commencé à y enseigner en 1861, puis le Collège est devenu laïque en 1998. En septembre 2011, le Collégial international Sainte-Anne (CiSA) ouvre ses portes afin d'offrir des études postsecondaires. Le départ du couvent des dernières religieuses offre l'occasion au nouvel établissement d'occuper les lieux et d'offrir une résidence à ces étudiants.

Le bâtiment a été construit en 1833 par la Compagnie de la Baie d'Hudson. Il fut acquis par les Sœurs de Sainte-Anne en 1861[3].

Publications

Les Sœurs de Sainte-Anne ont publié plusieurs livres scolaires, mais aussi un Dictionnaire biographique de musiciens comprenant également un « Vocabulaire de termes musicaux », Lachine, 1922, en 302 pages.

Liens externes

Références

  • Portail du catholicisme
  • Portail de Montréal
  • Portail de la Montérégie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.