Sa Majesté

« Sa Majesté »[1],[2] est une qualification honorifique régie par les conventions diplomatiques pour qualifier un monarque (roi, reine, sultan, prince souverain, princesse souveraine, empereur ou impératrice). Elle est utilisée de manière protocolaire. « Sa Majesté impériale » est parfois utilisé pour désigner les empereurs et les impératrices.

En langue française, lorsqu'on s'adresse à un empereur, un roi ou à un sultan, le protocole exige cette formule de politesse lorsqu'on s'adresse à elle à la 3e personne ou lorsqu'on parle d'elle[3]. Les membres de leurs familles ont droit à la qualification d'altesse royale ou d'altesse impériale.

Certains États monarchiques ont réglementé les titulatures des souverains, dans certains cas pour préserver les traditions historiques. C'est le cas :

  • au Luxembourg, le grand-duc souverain et la famille grand-ducale sont désignés avec la qualification d'altesse royale.
  • au Liechtenstein ou à Monaco, le prince souverain et la famille princière sont désignés avec la qualification d'altesse sérénissime.
  • dans les émirats de la Péninsule arabique, on utilise la qualification d'altesse.

Dans le cas particulier du Saint-Siège, qui est une monarchie élective, la qualification employée pour le souverain pontife est « Sa Sainteté ».

Pour les États républicains, on utilise dans la plupart des cas la qualification « Son Excellence ». Par exemple : Son Excellence Amadou Toumani Touré, président de la République du Mali.

Monarques portant la qualification « Sa Majesté »

MonarquesÉtats
Roi Salmane Arabie saoudite
Roi Hamad II Bahreïn
Roi Philippe Belgique
Roi Jigme Khesar Bhoutan
Sultan Hassanal Bolkiah Brunei
Roi Norodom Sihamoni Cambodge
Reine Margrethe II Danemark
Reine Élisabeth II[4] Antigua-et-Barbuda
Australie
Bahamas
Barbade
Belize
Canada
Grenade
Îles Salomon
Jamaïque
Nouvelle-Zélande
Papouasie-Nouvelle-Guinée
Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande-du-Nord
Sainte-Lucie
Saint-Christophe-et-Niévès
Saint-Vincent-et-les-Grenadines
Tuvalu
Roi Philippe VI Espagne
Empereur Naruhito Japon
Roi Abdallah II Jordanie
Roi Letsie III Lesotho
Roi Muhammad Faris Petra Malaisie
Roi Mohammed VI Maroc
Roi Harald V Norvège
Sultan Qabus ibn Said Oman
Roi Willem-Alexander Pays-Bas
Roi Carl XVI Gustaf Suède
Roi Mswati III Swaziland
Roi Rama X Thaïlande
Roi Tupou VI Tonga

Monarques portant une autre qualification

Qualification Son Altesse Royale, S.A.R.

MonarquesÉtats
Grand-duc Henri Luxembourg

Qualification Son Altesse Sérénissime, S.A.S.

MonarquesÉtats
Prince Hans-Adam II Liechtenstein
Prince Albert II Monaco

Qualification Son Altesse, S.A.

MonarquesÉtats
Émir Khalifa ben Zayed[5] Émirats arabes unis
Émir Sabah IV Koweït
Émir Tamim ben Hamad Qatar
Prince Tufuga Efi Samoa

Qualification Sa Sainteté, S.S.

MonarquesÉtats
Dalaï-lama Tibet
Pape François Vatican

Qualification Son Altesse Éminentissime, S.A.Ém.

MonarquesÉtats
Prince Fra Giacomo Dalla Torre del Tempio di Sanguinetto[6] Ordre souverain de Malte

Notes et références

  1. Dictionnaire de l'Académie française: Majesté: titre que l'on donne aux personnes régnantes ou ayant régné, lorsqu'on s'adresse à elle à la 3e personne ou lorsqu'on parle d'elle. Votre Majesté, Vos Majestés, Sa Majesté, Leurs Majestés (on écrit par abréviation V.M., VV.MM, S.M., LL.MM.)
  2. (en) Formules épistolaires
  3. Cette formule ne doit pas cependant être utilisée comme titre d'appel, qui est Sire pour un homme, ou Madame pour une femme. On dira ainsi à un roi ou à un empereur « Sire, Votre Majesté est-elle prête pour la fête ? » ou à une reine ou à une impératrice « Madame, Votre Majesté est-elle prête pour la fête ? »
  4. reine du Royaume-Uni et des Royaumes du Commonwealth.
  5. Président de la Fédération.
  6. Grand-maître de l'ordre.

Voir aussi

  • Portail de la monarchie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.