Saint-Éloi (Québec)

Saint-Éloi est une municipalité de paroisse dans la municipalité régionale de comté de Les Basques, au Québec (Canada), située dans la région administrative du Bas-Saint-Laurent[1].

Pour les articles homonymes, voir Saint-Éloi.

Saint-Éloi

Paysage de Saint-Éloi
Administration
Pays Canada
Province  Québec
Région Bas-Saint-Laurent
Subdivision régionale Les Basques
Statut municipal Municipalité de paroisse
Maire
Mandat
Mario St-Louis
2017-2021
Constitution
Démographie
Gentilé Éloisien, ienne
Population 286 hab. ()
Densité 4,2 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 02′ nord, 69° 14′ ouest
Superficie 6 787 ha = 67,87 km2
Divers
Code géographique 2411035
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Canada
Saint-Éloi
Géolocalisation sur la carte : Québec
Saint-Éloi
Géolocalisation sur la carte : Bas-Saint-Laurent
Saint-Éloi
Géolocalisation sur la carte : Bas-Saint-Laurent
Saint-Éloi
Liens
Site web Site officiel

    Géographie

    Municipalités limitrophes

    Chute Plainasse

    Histoire

    Établie à même le territoire des paroisses de Saint-Jean-Baptiste-de-l'Isle-Verte et de Notre-Dame-des-Neiges-des-Trois-Pistoles, la paroisse de Saint-Éloi, érigée canoniquement et civilement en 1848, devait donner son nom à la municipalité de paroisse créée en 1855. Cette appellation honore le seigneur de Trois-Pistoles de 1818 à 1858, Éloi Riou, dont le patron, saint Éloi (641-660), fut évêque de Noyon-Tournai et trésorier du roi Dagobert Ier et a inspiré une chanson fort populaire. Saint Éloi est le patron des orfèvres et des forgerons.

    Démographie

    Évolution démographique
    1996 2001 2006 2011 2016
    340340338311286

    Administration

    Les élections municipales se font en bloc pour le maire et les six conseillers[2].

    Saint-Éloi
    Maires depuis 2001
    Élection Maire Qualité Résultat
    2001 Chantal B. Bouchard Voir
    2005 Alain Lepage Voir
    2009 Mario St-Louis Voir
    2013 Voir
    2017 Voir
    Élection partielle en italique
    Depuis 2005, les élections sont simultanées dans toutes les municipalités québécoises

    Économie

    Quoique très peu peuplée, la municipalité se distingue par son industrie laitière, l'élevage des animaux de boucherie et une importante culture de la pomme de terre.

    Éloisiens / Éloisiennes célèbres

    Certains Éloisiens s'étant engagés par le passé comme pompiers à Montréal et s'étant servis de leur influence pour faciliter l'accès de leurs amis à un tel emploi, moyennant rétribution, on a jadis surnommé l'endroit Pompierville. Cet épisode a également donné naissance à une pièce musicale, le Reel des pompiers de Saint-Éloi.

    Cette municipalité a vu naître les politiciens Ernest Lapointe (1876-1941) et Adélard Godbout (1892-1956). Le premier s'est illustré sur la scène fédérale en occupant le poste de ministre de la Justice au cours des dernières années de sa vie, alors que le second a été premier ministre du Québec en 1936, puis de 1939 à 1944. Saint-Éloi est aussi le lieu de naissance du musicien jazz Alain Caron.

    Notes et références

    1. Gouvernement du Québec, « Répertoire des municipalités - Saint-Éloi », sur Ministère des Affaires municipales, Régions et Occupation du territoire (consulté le 14 février 2011)
    2. « Liste des municipalités divisées en districts électoraux », sur DGEQ (consulté en janvier 2018)

    Annexes

    Articles connexes

    Liens externes

    • Portail du Bas-Saint-Laurent
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.