Saint-Guy

Saint-Guy est une municipalité canadienne du Québec située dans la municipalité régionale de comté de Les Basques et dans la région administrative du Bas-Saint-Laurent, à 30 km au sud-est de Trois-Pistoles[1].

Pour les articles homonymes, voir Saint Guy.

Saint-Guy
Administration
Pays Canada
Province  Québec
Région Bas-Saint-Laurent
Subdivision régionale Les Basques
Statut municipal Municipalité
Maire
Mandat
Maxime Dupont
2017-2021
Constitution
Démographie
Gentilé Saint-Guyen, enne
Population 54 hab. ()
Densité 0,39 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 02′ 00″ nord, 68° 47′ 00″ ouest
Superficie 13 917 ha = 139,17 km2
Divers
Code géographique 2411020
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Canada
Saint-Guy
Géolocalisation sur la carte : Québec
Saint-Guy
Géolocalisation sur la carte : Bas-Saint-Laurent
Saint-Guy
Géolocalisation sur la carte : Bas-Saint-Laurent
Saint-Guy
Liens
Site web Site officiel

    Géographie

    La majeure partie du territoire de la municipalité est couverte de forêts et de lacs.

    Municipalités limitrophes

    Toponymie

    Le nom que portent la paroisse (érigée en 1957) et la municipalité (érigée en 1958) évoque un saint très populaire du Moyen Âge, saint Gui ou Guy, que l'on priait pour être délivré de la danse dite de Saint-Gui ou Saint-Guy, sorte d'épilepsie ou d'agitation nerveuse. Martyrisé en 303, ce fils d'un riche païen de la Sicile aurait échappé à la mort à plusieurs reprises au cours de supplices défiant toute résistance humaine. Ce personnage n'est cependant connu que par la légende. Jadis, on identifiait l'endroit comme la colonie de Bédard-Centre, appellation tirée de celle du canton dans les limites duquel la municipalité a été implantée. La paroisse a été placée sous l'invocation de saint Guy, pour souligner les débuts de la construction de l'église vers le 15 juin, jour de la fête de ce saint, suivant le calendrier liturgique.

    Histoire

    Il revient à Monseigneur Courchesne d'y avoir ouvert une desserte paroissiale en 1935, dans la foulée du plan de colonisation d'Irénée Vautrin. L'économie saint-guyenne reposait jusqu'à tout récemment[Quand ?] sur l'exploitation agricole et forestière déjà pratiquée vers 1935, au moment de l'ouverture du territoire à la colonisation. Cependant, cette municipalité rurale est actuellement placée dans une situation précaire en raison de l'exode de sa population qui comptait, en 1950, 800 habitants, alors qu'en 2019 on y dénombre à peine 51 personnes.

    Démographie

    Évolution démographique
    1996 2001 2006 2011 2016
    108106899154

    Administration

    Les élections municipales se font en bloc pour le maire et les six conseillers[2].

    Saint-Guy
    Maires depuis 2001
    Élection Maire Qualité Résultat
    2001 Jean-Noël Bolduc Voir
    2005 Raynald Roy Voir
    n/d Jocelyn Dallaire n/d
    2009 Voir
    2011 Commission municipale n/a
    2011 Jean-Noël Bolduc (2) n/a
    2013 Voir
    2017 Maxime Dupont Voir
    Élection partielle en italique
    Depuis 2005, les élections sont simultanées dans toutes les municipalités québécoises

    Notes et références

    1. Gouvernement du Québec, « Répertoire des municipalités - Saint-Guy », sur Ministère des Affaires municipales, Régions et Occupation du territoire (consulté le 16 février 2011)
    2. « Liste des municipalités divisées en districts électoraux », sur DGEQ (consulté en janvier 2018)

    Annexes

    Articles connexes

    Liens externes

    • Portail du Bas-Saint-Laurent
    • Portail du Québec
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.