Saint-Marcel-du-Périgord

Saint-Marcel-du-Périgord est une commune française située dans le département de la Dordogne, en région Nouvelle-Aquitaine.

Pour les articles homonymes, voir Saint-Marcel.

Saint-Marcel-du-Périgord

Le bourg de Saint-Marcel-du-Périgord.

Blason
Administration
Pays France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Dordogne
Arrondissement Bergerac
Canton Lalinde
Intercommunalité Communauté de communes des Bastides Dordogne-Périgord
Maire
Mandat
Yves Wrobel
2014-2020
Code postal 24510
Code commune 24445
Démographie
Gentilé Saint-Marcelois
Population
municipale
147 hab. (2017 )
Densité 13 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 54′ 59″ nord, 0° 42′ 47″ est
Altitude Min. 81 m
Max. 195 m
Superficie 11,46 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Dordogne
Saint-Marcel-du-Périgord
Géolocalisation sur la carte : Dordogne
Saint-Marcel-du-Périgord
Géolocalisation sur la carte : France
Saint-Marcel-du-Périgord
Géolocalisation sur la carte : France
Saint-Marcel-du-Périgord

    Géographie

    Situation géographique

    Saint-Marcel-du-Périgord est une des 557 communes du département de la Dordogne et dépend administrativement de l'arrondissement de Bergerac et du canton de Lalinde.

    La commune est située dans la vallée de la Louyre dans le Périgord Pourpre, à 22 km à l'Est de Bergerac, 10 km au Nord de Lalinde, 40 km au Sud de Périgueux et 50 km à l'Ouest de Sarlat. Elle est arrosée par 3 ruisseaux : le Barbeyrol, la Louyre et la Sérouze. La D32 Bergerac-Sainte Alvère traverse la commune.

    Elle est à proximité des principaux sites touristiques et préhistoriques de la Dordogne : Les Eyzies de Taillac, Sarlat, les Grottes de Lascaux et de Rouffignac, le Gouffre de Proumessac, les vallées de la Dordogne et de la Vézère. De nombreux châteaux à visiter parsèment les environs comme ceux de Castelnaud, Montbazillac avec son célèbre vignoble, Lanquais. Autres sites à voir : la Roque Gageac, le château de Beynac qui domine la Dordogne et les vestiges de ses vieux manoirs, les bastides de Lalinde, Beaumont-du-Périgord, Villefranche-du-Périgord, Eymet.

    Liste des lieux-dits

    Lieux-dits présents sur le cadastre napoléonien[1] et le nouveau cadastre (plan révisé 1936, mis à jour en 1987)[2] :

    (Lieux-dits cités par ordre alphabétique)

    la Bénéchie, Bois de Caban, le Bourg, le Brandal, Carpenet, Castang, Cazal, Chambary, Combes de Brial, Conte, l'Émerle, Fontsec, les Grimats ou Grimas, la Guibesse (ou Loïbesse), le Juge, Leysartade (ou Leyssartade), Limousin, Maison-Neuve, Moulin-Neuf, la Pelousie, Pémaly (ou la Pémalie), Pérel (ou Perrel), Plaisance, Puijalard (ou Puyjalard), aux Queyroux (ou les Queyroux), les Teulettes, Tiregand, la Tour, Vignettes.

    Lieux-dits apparus dans le nouveau cadastre :

    Barbeyrols, Bois de Belletie, Bois du Prêtre, les Bories, Capelanet, l'Échine de l'Âne, Fonds des Vignes, Font-Lavier, Lafrestal, Peyre-Levade, la Peyrière, la Picanelle, Rompinou, les Siottets et les Vieilles Vignes.

    Communes limitrophes

    Saint-Marcel-du-Périgord est limitrophe de six communes.

    Toponymie

    Saint-Martial de Villadeix (connu sous le nom de Saint-Marcel)[3] ; Saint-Marcel ; Saint-Marcel de Villadeix.

    En occitan, la commune se nomme Sent Marcèl de Perigòrd[4].

    Histoire

    En 1793, la commune s'appelle Marcel Viladeix et fait partie du canton de Liorac. En 1801, elle devient Saint-Marcel et est rattachée au canton de Lalinde.

    Le 26 février 1941, la commune de Saint-Marcel change de nom et devient Saint-Marcel-du-Périgord[5].

    La commune a pris le nom d’un martyr romain, saint Marcel, qui fut pape de 308 à 309. Au Moyen Âge, elle était le siège d’un archiprêtré dont dépendaient quarante et une paroisses. Cet archiprêtré a été créé par Raymond d’Aspremont, premier évêque de Sarlat[6].

    Politique et administration

    Rattachements administratifs

    La commune de Saint-Marcel-du-Périgord a, dès 1790, été rattachée au canton de Liorac qui dépendait du district de Bergerac. En 1800, le canton de Liorac est supprimé, de même que les districts, et la commune est rattachée au canton de Lalinde dépendant de l'arrondissement de Bergerac[7].

    Lors de l'importante réforme de 2014 définie par le décret du 21 février 2014 et supprimant la moitié des cantons du département, la commune reste attachée au même canton qui devient plus étendu[8].

    Intercommunalité

    En 2002, Saint-Marcel-du-Périgord intègre la communauté de communes Entre Dordogne et Louyre. Cette structure intercommunale fusionne avec quatre autres pour former au 1er janvier 2013 la communauté de communes des Bastides Dordogne-Périgord.

    Liste des maires

    La mairie.
    Liste des maires successifs
    Période Identité Étiquette Qualité
    Les données manquantes sont à compléter.
    1793 1799 Meynardie    
    1799 1803 Patrice Gautier    
    1803 1808 Pierre Fontaine   Homme de loi
    1808 1843 Jean Lassaigne    
    1843 1857 Eugène Meynardie    
    1857 1862 Léonard Gonthier-Berthier    
    1862 1879 François de Laveyrie    
    1879 1884 Jean Delmas    
    1884 1886 Édouard Lassaigne    
    1886 1909 Félix Babin    
    1909 1919 Charles Babin    
    1919 1922 Georges Bonvalet   Officier à la retraite
    1923 1929 Jean Marchandou    
    1929 1959 Léonard Audy   Cultivateur
    1959 1965 Georges Gayou   Médecin
    1965 1989 Guy Monceau   Boucher
    1989 1995 Robert Delteil SE Retraité SNCF
    juin 1995[9] (réélu en mars 2014) En cours
    (au 30 avril 2014)
    Yves Wrobel SE Agriculteur retraité

    Démographie

    L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[10]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[11].

    En 2017, la commune comptait 147 habitants[Note 1], en diminution de 5,16 % par rapport à 2012 (Dordogne : -0,67 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

    Évolution de la population  [modifier]
    1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
    522489489571550506518550482
    1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
    450469451436424403342362347
    1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
    311274258192217191206209207
    1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
    189153134123140141140152145
    2017 - - - - - - - -
    147--------
    De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
    (Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[12] puis Insee à partir de 2006[13].)
    Histogramme de l'évolution démographique

    Économie

    Emploi

    En 2015[14], parmi la population communale comprise entre 15 et 64 ans, les actifs représentent cinquante-huit personnes, soit 40,0 % de la population municipale. Le nombre de chômeurs (dix) a diminué par rapport à 2010 (douze) et le taux de chômage de cette population active s'établit à 17,2 %.

    Établissements

    Au , la commune compte vingt-deux établissements[15], dont treize au niveau des commerces, transports ou services, trois dans la construction, trois dans l'agriculture, la sylviculture ou la pêche, deux relatifs au secteur administratif, à l'enseignement, à la santé ou à l'action sociale, et un dans l'industrie[16].

    Culture locale et patrimoine

    Lieux et monuments

    L'église Saint-Marcel a été édifiée à l'époque romane et fut en partie refaite à la Renaissance. C'est par elle qu'est nommé le village Sanctus Marcellus en 1382[17]. Elle présente un portail gothique surmonté de deux niches aveugles, une nef unique et un chœur voûté d’ogives terminé par un chevet plat[18].

    Elle a la particularité, après des travaux de rénovation au XIXe siècle, d'être tournée en direction de l'ouest et non de l'est.

    Personnalités liées à la commune

    • Kim Wilde, chanteuse new wave est propriétaire d'une maison de vacances[19].

    Gastronomie

    La gastronomie locale est très variée : foie gras, confits de canard, truffes du Périgord, fraises, noix, cèpes, châtaignes, vins de Bergerac entre autres. Ces spécialités sont proposées dans de nombreuses fermes auberges et des gîtes de campagne.

    Héraldique

    Blason De gueules au cheval arrêté d'argent, à saint Marcel de même mitré, crossé, auréolé et tenant une fourche dans sa main dextre, au franc-canton cousu d'azur chargé de trois jars aussi d'argent.
    Détails
    Les trois jars évoquent un des seigneurs de Clérans : le président d’Augeard.
    Statut officiel, blason présent sur la page de la commune sur le site du Pays du Grand Bergeracois[20].

    Voir aussi

    Articles connexes

    Liens externes

    Notes et références

    Notes

    1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

    Références

    1. Cadastre Napoléonien
    2. Nouveau Cadastre
    3. Archives départementales de Dordogne 3 C 5
    4. Le nom occitan des communes du Périgord sur le site du Conseil général de la Dordogne, consulté le 30 mars 2014.
    5. Journal officiel 1941, III-1103
    6. 10
    7. « Notice communale de Saint-Marcel-du-Périgord », sur Ldh/EHESS/Cassini (consulté le 28 mars 2012)
    8. Légifrance, « Décret no 2014-218 du 21 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de la Dordogne », sur http://www.legifrance.gouv.fr/ (consulté le 28 mars 2015).
    9. Union départementale des maires de la Dordogne, consultée le 29 août 2014.
    10. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
    11. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
    12. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
    13. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
    14. Dossier complet - Commune de Saint-Marcel-du-Périgord (24445) - Activités, emploi et chômage - tableaux EMP T2 et EMP T4 sur le site de l'Insee, consulté le 20 janvier 2019.
    15. « Établissement - Définition », sur Insee (consulté le 20 janvier 2019).
    16. Dossier complet - Commune de Saint-Marcel-du-Périgord (24445) - Établissements actifs par secteur d'activité - tableau CEN T1 sur le site de l'Insee, consulté le 20 janvier 2019.
    17. A.D. Dordogne - Dictionnaire des noms de lieux de Dordogne - TAN 910
    18. Mairie de Saint Marcel du Périgord
    19. « Accueil », sur Blog de Kim WILDE (consulté le 30 décembre 2014)
    20. Page de la commune de Saint-Marcel-du-PérigordSaint-Marcel-du-Périgord sur le site du Pays du Grand Bergeracois, consulté le 2 mars 2015.
    • Portail de la Dordogne
    • Portail des communes de France
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.