Saint-Vincent-de-Paul (Laval)

Saint-Vincent-de-Paul est un quartier de la ville de Laval, au Québec. Il est, avec Sainte-Rose, l'un des plus vieux quartiers de cette ville, dont les origines remontent à la paroisse du même nom[2], fondée en 1740, nommée en l'honneur du saint Vincent de Paul, apôtre de la charité.

Pour les articles homonymes, voir Saint-Vincent-de-Paul.

Saint-Vincent-de-Paul
Administration
Pays Canada
Province  Québec
Municipalité Laval
Statut Quartier
Démographie
Population 15 591 hab. (2011[1])
Géographie
Localisation

    Description

    Saint-Vincent-de-Paul est délimité au sud par la rivière des Prairies et entouré par Duvernay.

    On trouve dans ce quartier plusieurs établissements correctionnels à Laval. L'établissement Leclerc étant un à sécurité moyenne. L'établissement Montée Saint-François et l'établissement Centre Fédéral de Formation en sont de sécurité minimale.

    Éducation

    Collège Laval

    La Commission scolaire de Laval administre les écoles francophones.

    • Saint-Vincent-de-Paul compte une école secondaire publique, l'école secondaire Georges-Vanier (en)
    • École primaire Du Bois-Joli[3]
    • École primaire Jean XXIII[4]
    • École primaire L’Envol (école alternative)[5]

    La Commission scolaire Sir Wilfrid Laurier administre les écoles anglophones:

    • École primaire Saint-Vincent[6]

    L'Académie Junior Laval et l'Académie Senior Laval (en) servi a toutes parties de Laval

    Aussi compte une école privée, le Collège Laval. Le Collège Laval, nommé en l'honneur de François de Montmorency-Laval, par Ignace Bourget en 1859 est le premier collège construit à Saint-Vincent-de-Paul. Depuis 1888, les Frères maristes assurent la direction du collège qui offre un programme sport[7]. En 1954, ils font construire à proximité le Colisée de Laval.

    Pénitencier Saint-Vincent-de-Paul

    Pénitencier Saint-Vincent-de-Paul, 1884

    Le pénitencier Saint-Vincent-de-Paul est un pénitencier fédéral ouvert en 1873. Fermé en 1989, le pénitencier Saint-Vincent-de-Paul est désigné lieu historique national du Canada le 23 février 1990[8]. Le bloc principal[9] et les tours[10] sont protégées. On y a tourné plusieurs films[11]. En 2012, le Service correctionnel du Canada entreprend la rénovation du vieux pénitencier[12].

    Le 4 novembre 1932, un détenu et un petit groupe de mutins tentent de s'évader du pénitencier en déclenchant un incendie[13].

    Le 17 juin 1962, des prisonniers allument des incendies qui entraînent la destruction de neuf édifices[14].

    Parmi ses prisonniers célèbres on trouve Jacques Mesrine et Richard Blass. Le Service correctionnel du Canada possède d'autres installations à proximité.

    Notes et références

    Voir aussi

    Articles connexes

    • Portail de la Nouvelle-France
    • Portail de Laval
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.