Sainte-Ligue (1684)

La Sainte Ligue ou Societas offensivi et defensivi belli est une coalition composée du Saint-Empire romain germanique, de la République des Deux Nations (Pologne, Lituanie) et de la république de Venise et signée le à Linz, à l'initiative du pape Innocent XI, dans le but de lutter contre l'expansion des Ottomans en Europe. Le Tsarat de Russie rejoignit l'alliance en 1686.

Histoire

La Sainte Ligue est fondée notamment à la suite de la bataille de Vienne, qui brisa le siège des Ottomans et stoppa leur avancée en Europe centrale[1]. Marc d'Aviano, envoyé par le pape Innocent XI pour inciter les nations catholiques à s'unir, est une personnalité-clé qui a permis l'émergence de la Sainte-Ligue. Celle-ci est active lors de la grande guerre austro-turque (1683-1699). C'est dans ce cadre que la République de Venise conquit le Péloponnèse sous la conduite du doge Francesco Morosini au cours de la première guerre de Morée La coalition fut finalement dissoute en 1699 en conclusion du traité de Karlowitz.

Références

  1. (en) « 1684: The Holy League of Blessed Pope Innocent XI », sur history.info (consulté le 5 mars 2019).
  • Portail de l’histoire
  • Portail du XVIIe siècle
  • Portail du Saint-Empire romain germanique
  • Portail de l’Empire ottoman
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.