Saltimbanque

Origine du mot

Le mot saltimbanque est attesté en français depuis au moins le XVIIe siècle et provient de trois mots italiens : saltare in banco[1], sauter sur une estrade. Cette dénomination, qui s'appliqua d'abord aux acrobates, s'étendit ensuite aux bateleurs ou faiseurs de tours de force, et enfin, par assimilation, à tous ceux qui abusaient de la crédulité publique en usant de tours de magie. Aussi communément utilisé comme mot familier pour désigner une personne inutile et non appréciée par la personne qui l'utilise.

Références

Voir aussi

  • Portail des arts du spectacle
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.