Sam De Grasse

Sam De Grasse est un acteur canadien, né le à Bathurst (Nouveau-Brunswick, Canada), mort le à Hollywood (Californie, États-Unis d'Amérique).

Pour les articles homonymes, voir De Grasse.
Sam De Grasse
Nom de naissance Samuel Alfred De Grasse
Naissance
Bathurst, Nouveau-Brunswick
Canada
Nationalité Canadienne
Décès (à 78 ans)
Hollywood, Californie
États-Unis
Profession Acteur

Biographie

De Grasse est né à Bathurst, au Nouveau-Brunswick, et suit d'abord une formation de dentiste. Il épouse Annie McDonnell en 1904 qui lui donne une fille Clémentine en 1906. Sa femme meurt trois ans plus tard et De Grasse se remarie avec l'actrice britannique Ada Fuller Golden. Son frère aîné Joe s'étant lancé dans l'industrie du cinéma naissante, Sam décide aussi de le suivre dans cette voie. Il se rend à New York et en 1912, il apparaît dans son premier film.

Au début, il incarne des personnages secondaires, mais lorsque sa compatriote canadienne Mary Pickford crée son propre studio avec son mari Douglas Fairbanks, il les rejoint. Il incarne l'infâme Prince Jean dans Robin des Bois d'Allan Dwan en 1922. Par la suite, il commence à se spécialiser dans des rôles de méchants perfides, comme le sénateur Charles Summer dans Naissance d'une nation (1915), le propriétaire du moulin Arthur Jenkins dans Intolérance (1916), le Dr Robert Armstrong dans La Loi des montagnes (1919), John Carver dans The Courtship of Miles Standish (1923), le colonel Lestron dans Le Corsaire masqué (1926), le lieutenant pirate dans Le Pirate noir (1926), un Pharisien dans Le Roi des rois (1927) et le roi James dans L'Homme qui rit (1928)[1]. Mary Pickford l'a désigné comme l'une de ses stars préférées[2]. Sam De Grasse était l'oncle du célèbre directeur de la photographie Robert De Grasse. Il a vécu sur la côte ouest jusqu'à sa mort, due à une crise cardiaque pendant son sommeil[3]. Il est enterré au cimetière de Forest Lawn Memorial Park à Glendale, en Californie[1],[4] .

Filmographie

Liens externes

Notes et références

  1. Scott Wilson, Resting Places: The Burial Sites of More Than 14,000 Famous Persons, McFarland Publishing, (ISBN 978-1-4766-2599-7, lire en ligne), p. 187
  2. Herbert Howe, « Mary Pickford's Favorite Stars and Films », Photoplay Publishing Company, New York, (lire en ligne, consulté le 4 septembre 2015)
  3. Charles Foster, Stardust and Shadows: Canadians in Early Hollywood, Dundurn Group, , 41–62 p. (ISBN 978-1-55002-348-0, lire en ligne)
  4. « The Final Curtain », Nielsen Business Media, Inc., , p. 51 (ISSN 0006-2510, lire en ligne)
  • Portail du cinéma
  • Portail du Nouveau-Brunswick
  • Portail de l’Acadie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.