Sandy Koufax

Sandy Koufax, né Sanford Braun le 30 décembre 1935 à Brooklyn (New York), est un joueur américain de baseball. Il joue toute sa carrière, de 1955 à 1966, pour les Dodgers de Brooklyn et les Dodgers de Los Angeles. L'un des meilleurs lanceurs de l'histoire, Koufax, un gaucher, entre au Temple de la renommée du baseball en 1972.

Sandy Koufax
Dodgers de Los Angeles - No  32
Lanceur partant
Frappeur gaucher  Lanceur gaucher
Premier match
24 juin 1955
Dernier match
2 octobre 1966
Statistiques de joueur (1955-1966)
Victoires-défaites 314-165
Moyenne de points mérités 2,76
Retraits sur des prises 2 396
Équipes
Temple de la renommée du baseball
Élu en 1972

Koufax gagne à trois reprises (1963, 1965, 1966) le trophée Cy Young du meilleur lanceur de la saison. En 1963, il ajoute le titre de joueur par excellence de la Ligue nationale. En 1965, il devient le 8e lanceur de l'histoire à réussir un match parfait. Il établit durant sa carrière les records du plus grand nombre de retraits sur des prises en une saison (382) et du plus grand nombre de matchs sans coup sûr (4) ; ces deux records sont battus par Nolan Ryan, mais Koufax détient toujours les records pour un lanceur gaucher.

Il fait partie de quatre équipes des Dodgers gagnantes de la Série mondiale : en 1953 à Brooklyn, puis à Los Angeles en 1959, 1963 et 1965. Il est joueur par excellence de la Série mondiale en 1963 et 1965.

Koufax est au faîte de sa gloire quand il décide de mettre un terme à sa carrière à seulement 31 ans, après 11 saisons, à cause de l'arthrite. Il ne supporte plus les injections massives de cortisone et d'analgésiques pour calmer ses douleurs au bras. Il donne priorité à sa santé, craignant de perdre l'usage du bras gauche, s'il continue à lancer.

Dans la culture populaire

Koufax sur l'équipe de baseball de l'Université de Cincinnati en 1954. 5e à gauche, rang en haut.

Il est cité par Jack Nicholson dans Vol au-dessus d'un nid de coucou quand ce dernier commente un match de baseball imaginaire alors que le téléviseur est éteint.

Il est également cité par John Goodman dans The Big Lebowski : « 3 000 ans de ferveur et de tradition de Moïse à Sandy Koufax ! ».

Une référence lui est également faite dans le film « Vol d’identité » (2013). Le personnage principal, Sandy Patterson (Jason Bateman) explique que son prénom lui provient du célèbre joueur de baseball qui, comme son père, aimait tenir son bâton d’une main.

Stephen King le cite également dans "Bazaar" ("Needful things", publié en 1991), où sa carte de base-ball de 1956 de l'équipe des Topps attirent des ennuis à Brian Rusk, un des jeunes héros.

Le groupe indie-pop américain "Koufax" porte son nom[1].

Palmarès

Statistiques au monticule

WLERAGGSCGSHOSV IPHERHRBBSO
165872,76397314137409 2324,1175417542048172396

Notes et références

  1. (en-US) « Koufax | Biography & History », sur AllMusic (consulté le 15 février 2020)


Liens externes

  • Portail du baseball
  • Portail des États-Unis
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.