Saor Éire (groupe armé)

Saor Éire (anglais Saor Éire Action Group, français : Irlande libre) est un groupe armé républicain d'extrême gauche actif de 1967 à 1975 en République d'Irlande et en Irlande du Nord. Il est issu d'une scission de l'Irish Republican Army et d'une organisation trotskiste, l'Irish Workers' Group (en). Il est responsable de plusieurs braquages et de quelques attentats. La mort d'un policier irlandais le 21 janvier 1970 au cours d'un braquage entraîne une politique sécuritaire en République d'Irlande, le gouvernement menaçant de rétablir l'internement prévu par l'Offences against the State Act de 1939[1]. Infiltré par les services secrets britanniques, le groupe disparaît en 1975 après avoir menacé l'Irish Republican Socialist Party et l'Official Irish Republican Army[2]. L'organisation est placée sur la liste officielle des organisations terroristes du Royaume-Uni[3]. Responsable de la mort de trois personnes[4], elle perd trois de ses membres pendant le conflit[5].

Pour les articles homonymes, voir Saor Éire.

Références

  1. Roger Faligot, La résistance irlandaise (1916-2000), Terre de Brume, , 346 p. (ISBN 2843620406), p. 124-125
  2. CAIN, « Abstracts on Organisations » (consulté le 20 juin 2010)
  3. (en) http://security.homeoffice.gov.uk/legislation/current-legislation/terrorism-act-2000/proscribed-groups « Copie archivée » (version du 15 juin 2009 sur l'Internet Archive)
  4. CAIN, « Organisation Responsible for the death » (consulté le 20 juin 2010)
  5. CAIN, « Status of the person killed » (consulté le 20 juin 2010)
  • Portail de l’histoire militaire
  • Portail du terrorisme
  • Portail du communisme
  • Portail de l’Irlande
  • Portail de l’Irlande du Nord
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.