Saraya

Saraya est une localité du sud-est du Sénégal, chef-lieu du département de Saraya dans la région de Kédougou, non loin de la frontière, d'une part avec le Mali vers l'est, d'autre part avec la Guinée vers le sud.

Saraya
Administration
Pays Sénégal
Région Kédougou
Département Saraya
Maire
Mandat
Ngouda Soumaré
2009-2014
Géographie
Coordonnées 12° 50′ nord, 11° 45′ ouest
Altitude 151 m
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Sénégal
Saraya
Géolocalisation sur la carte : Sénégal
Saraya

    Géographie

    Saraya se trouve sur un massif de granite birrimien qui porte son nom[1]. Plusieurs petits cours d'eau – tels le Daléma et le sandoundoun – prennent leur source dans ce massif et alimentent le bassin de la Falémé, un affluent de rive gauche du fleuve Sénégal.

    Les localités les plus proches[2] sont : Kondokhou, Bembou, Badioula, Diobi, Faraba, Dalafinn, Madieri, Nafadji et Benndiguirailo. Saraya se trouve à un peu plus d'une soixantaine de kilomètres à l'est du Parc national du Niokolo-Koba.

    Histoire

    Le village a été érigé en commune en juillet 2008[3]. Depuis la même date c'est aussi le chef-lieu du département de Saraya nouvellement créé[4].

    C'est, historiquement une des nombreuses provinces de l'empire du Mali qui correspond au Dantila, qui veut dire, en malinké, principale langue locale, là où le buffle solitaire ne connait pas la paix. La grande famille des Danfakha, chefs historiques du Dantila, est celle des grands chasseurs de buffles. Les Danfakha sont constitués de trois grandes familles. Ceux de Samboula, de Diallaya et de Makhanya sont les détenteurs historiques du pouvoir politique. Les femmes des Danfakha se nomment Damba ou celle qui prépare la viande du buffle solitaire. Les Danfakha cohabitent avec les Samoura, Cissokho, Kanté, Soumaré, Dansokho,Keïta,Diaby, Wagué ...

    La légende rapporte que l'ancêtre des Danfakha, un très grand chasseur a débarrassé la contrée du grand buffle maléfique qui y semait la terreur et détruisait les récoltes. Aussi, les Danfakha y sont-ils dépositaires et garants de la chefferie traditionnelle et politique.

    Population

    Selon une source officielle[5], Saraya compte 1 337 habitants et 145 ménages.

    Notes et références

    1. Catherine Dorbath, Pascal Froidevaux, Alain Bloc et Michel Carn, « Application des propriétés de résistivité des terrains d'altération à la connaissance de la tectonique du massif de Saraya (Sénégal oriental) », Cahiers de l'ORSTOM, série géologie, 1975, 7 (2)
    2. (en) Maps, weather and airports for Saraya
    3. Décret no 2008-748 du 10 juillet 2008 portant création de communes dans les régions de Fatick, Kaffrine, Kaolack, Kédougou, Kolda, Louga, Matam, Saint-Louis, Sédhiou, Tambacounda, Thiès et Ziguinchor, Journal officiel de la République du Sénégal, no 6446 du 31 décembre 2008
    4. Décret no 2008-747 du 10 juillet 2008 portant création de départements et d'arrondissements, Journal officiel, no 6446 du 31 décembre 2008
    5. PEPAM (Programme d'eau potable et d'assainissement du Millénaire)

    Voir aussi

    Bibliographie

    • Alain Blot, Jean-Claude Leprun et Jean-Claude Pion, « Originalité de l'altération et du cuirassement des dykes basiques dans le massif de granite de Saraya (Sénégal oriental) », Bulletin de la Société géologique de France, 1976, 18(1), série 7, p. 45-49
    • J. Bois, Rapport mission Ouest Saraya, BRGM, Dakar, 1962
    • Fred Witschard, Contribution à l'étude géologique, pétrographique et métallogénique des massifs granitiques du Sénégal oriental, BRGM, 1965 (avec un document cartographique, Sénégal oriental, carte géologique du secteur est Saraya, 1966 (contours arrêtés en mars 1965)
    • Portail du Sénégal
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.