Saugnacq-et-Muret

Saugnacq-et-Muret est une commune du Sud-Ouest de la France, située dans le département des Landes (région Nouvelle-Aquitaine).

Pour les articles homonymes, voir Muret.

Saugnacq-et-Muret

Mairie de Saugnacq-et-Muret.
Administration
Pays France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Landes
Arrondissement Mont-de-Marsan
Canton Grands Lacs
Intercommunalité Communauté de communes Cœur Haute Lande
Maire
Mandat
Patrick Lacaze
2014-2020
Code postal 40410
Code commune 40295
Démographie
Population
municipale
1 035 hab. (2017 )
Densité 9,5 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 24′ 28″ nord, 0° 49′ 33″ ouest
Altitude Min. 20 m
Max. 64 m
Superficie 109,37 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Landes
Saugnacq-et-Muret
Géolocalisation sur la carte : Landes
Saugnacq-et-Muret
Géolocalisation sur la carte : France
Saugnacq-et-Muret
Géolocalisation sur la carte : France
Saugnacq-et-Muret

    Géographie

    Localisation

    Saugnacq-et-Muret est une commune située dans la forêt des Landes, limitrophe du département de la Gironde. Elle fait partie du parc naturel régional des Landes de Gascogne de 1970 à 2014.

    Communes limitrophes

    Communes limitrophes de Saugnacq-et-Muret[1]
    Lugos
    (Gironde)
    Belin-Béliet
    (Gironde)
    Ychoux Moustey
    Liposthey Pissos

    Hameaux et lieux-dits

    Elle comprend plusieurs quartiers ou hameaux, dont :

    • Bop,
    • Castelnau,
    • Chot,
    • les Gnics
    • Hourson,
    • le Houdin,
    • Labas,
    • la Laguière,
    • Lanterès,
    • Lesquire-Poudade,
    • Locbieilh,
    • Menjoy,
    • le Muret, et sa chapelle jacquaire, hameau traversé par la via Turonensis
    • Saugnacq-et-Muret (chef lieu).

    Toponymie

    Histoire

    La commune a été créée entre 1790 et 1794 par la fusion de Saugnacq[2] et Muret[3].

    Politique et administration

    Liste des maires successifs
    Période Identité Étiquette Qualité
    mars 1989 mars 2010[4] Serge Trabuchet PS puis Les Verts Attaché de conservation du patrimoine
    20 avril 2010 En cours Patrick Lacaze[5] DVG[6] Chef d'entreprise
    Président de la Communauté de communes du canton de Pissos (????-2016)
    Les données manquantes sont à compléter.

    Démographie

    L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[8].

    En 2017, la commune comptait 1 035 habitants[Note 1], en augmentation de 12,99 % par rapport à 2012 (Landes : +3,71 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

    Évolution de la population  [modifier]
    1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
    1 3661 3451 2781 5211 4811 5981 6361 6841 761
    1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
    1 7821 7901 8241 7111 6631 5001 5121 4751 409
    1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
    1 3641 3561 2851 1471 020862754700617
    1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
    718676655550630712835853916
    2017 - - - - - - - -
    1 035--------
    De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
    (Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
    Histogramme de l'évolution démographique

    Lieux et monuments

    • Église Notre-Dame de Saugnacq-et-Muret
    • Église Saint-Roch du Muret. Mentionnée au XIIe siècle, cette chapelle jacquaire se situe dans un airial boisé. Derrière le porche, un petit clocher-mur à campanile sommé d'une croix. La cloche date de 1654. Elle est dédiée à saint Roch, saint protecteur de la nature. L'église et l'airial forment un site naturel inscrit en date du 12 décembre 1975 ;
    • Fontaine Saint-Eutrope.

    Notes et références

    Notes

    1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

    Références

    Voir aussi

    Article connexe

    Liens externes

    • Portail des Landes
    • Portail des communes de France
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.